Tobermory constitue le point de départ idéal pour une virée dans le secteur. Sa proximité avec la Ville Reine, à un peu plus de trois heures de route, en fait l’une des destinations de prédilection des Torontois. On y trouve quelques petits restos et une sympathique brasserie, Tobermory Brewing co & Grill.

Tobermory Brewing co & Grill

Tobermory Brewing co & Grill Marie-Julie Gagnon

Une visite au centre d’accueil du Parc national de la Péninsule-Bruce, qui fait partie d’une réserve de biosphère classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, nous informe des possibilités d’excursions qui s’offrent à nous. On découvre par exemple que 259 espèces d’oiseaux et 44 espèces d’orchidées sauvages peuvent être observés dans les environs. On trouve aussi dans la plus grande forêt du sud de l’Ontario des polatouches, écureuils volants franchement impressionnants, mais aussi des massasaugas, serpents venimeux qui ne sont heureusement pas trop «sorteux».

Parc national de la Péninsule-Bruce

Parc national de la Péninsule-BruceMarie-Julie Gagnon

Le secteur de la Grotto, dans le Parc National de la Péninsule-Bruce, reste pour plusieurs LA raison qui justifie d’avaler autant de bitume. Façonnés par d’anciens glaciers, les 20 kilomètres de paysages escarpés de la péninsule sont aussi grandioses «en vrai» qu’en photo. Parcs Canada recommande de planifier sa visite, puisque c’est l’un des parcs les plus achalandés du réseau. Afin de respecter les règles de distanciation physique, le stationnement qui se trouve du côté de la Grotto a par ailleurs été réduit de 50% cet été.  Pour connaître toutes les mesures mises en places pour contrer la propagation de la COVID-19, consultez le site de Parcs Canada. Pour éviter la cohue, l’équipe de Parcs Canada recommande de mettre plutôt le cap sur le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne.

Parc National de la Péninsule-Bruce

Parc National de la Péninsule-BruceMarie-Julie Gagnon

Aussi très prisées, les croisières qui mènent vers l’île Flowerpot, qui tire son nom de ses rochers en forme de pots de fleurs, promettent également de beaux points de vue. Blue Heron Cruise propose notamment une escapade d’une heure et demie.

Plutôt envie de sable blanc? À environ une heure de Tobermery,  Sauble Beach, au bord du lac Huron, déploie 11 kilomètres de plage. Considérée par plusieurs comme l’une des plus belles étendues de sable de l’Ontario, Sauble Beach n’échappe cependant pas aux règles mises en place en cette période de pandémie. Le mieux est sans doute d’y faire escale à l’aller ou au retour – c’est sur la route en arrivant du Québec – et, encore une fois, de s’informer adéquatement.

Île Flowerpot

Île FlowerpotMarie-Julie Gagnon

À la découverte de l’île Manitoulin

Territoire ancestral de six Premières Nations Anishinaabe, l’Île Manitoulin, à l’ouest de la baie Georgienne, vaut aussi le détour. De Tobermory, on la rejoint à bord du traversier MS Chi-Cheemaun. Effectuer le trajet en fin de journée permet d’assister au fabuleux spectacle du coucher de soleil. Cet été, il faut cependant garder en tête que Transports Canada exige que le nombre de passagers soit réduit de 50%. Pour les détails et les horaires, rendez-vous sur le site de la compagnie. N’oubliez pas votre masque, puisqu’il est obligatoire à bord. 

Traversier Chi-Cheemaun

Traversier Chi-Cheemaunnorddelontario.ca

Une fois sur l’île, Tourism Wikwemikong propose différentes visites pour prendre connaissance des multiples facettes de la culture autochtone, comme une excursion en bateau ou une marche axée sur l’univers des plantes médicinales. Pour un dodo douillet, le Manitoulin Island Hotel and Conference Centre est tout indiqué. Les randonneurs prendront quant à eux plaisir à explorer le parc de Pointe-Grondine, détenu et géré par la communauté de Wikwemikong.

À une vingtaine de minutes de là en bateau, le village de Killarney fait aussi partie des belles découvertes à faire dans le secteur. Par la route, il faut compter environ trois heures pour faire le même trajet. Si vous avez des fourmis dans les jambes, faites escale au parc provincial de Killarney le temps d’une randonnée à pied, en canot ou en kayak.

Fish & Ship à Killarney

Fish & Ship à Killarney Marie-Julie Gagnon

Une adresse à retenir: le Killarney Mountain Lodge, où l’on peut dormir dans une chambre moderne ou une cabane en bois rond plus rudimentaire. Plusieurs activités nautiques peuvent être organisées, comme les excursions en bateau à voile. Il faut toutefois prendre le temps de contempler le site et de s’arrêter. L’hôtel s’avère un véritable tel havre de paix où il faut bon décrocher… loin de la foule.

On part quand?

Lire aussi :
Dossier spécial: Vacances au Québec
Dépaysement en 8 temps aux Îles de la Madeleine
Évasion: le meilleur de la Gaspésie en 12 escales