10 destinations pour foodies

Juil 12 2016 par
Categories : Voyages

Les globe-trotters gourmands le savent: l’histoire, la culture et l’art de vivre d’un pays ou d’une région se révèlent délicieusement dans ses traditions culinaires. Partons, la table est mise!

  • 1/10

    À Copenhague, au Danemark: la bouffe de rue dans… un entrepôt

    © Carolyne Parent
    Cap sur l'île Papiroen et son Street Food Market! Dans un ancien entrepôt de papier (d'où le nom de ladite île), une quarantaine de camions alimentaires sont installés hiver comme été et proposent des plats originaires d'autant de pays. On commande ce qui nous fait envie et on grignote le tout sur la terrasse d'un quai donnant sur l'Øresund. Par Thor, on veut la même chose dans le Vieux-Port de Montréal comme dans celui de Québec!
  • 2/10

    À Budapest, en Hongrie: ah, les bons gâteaux!

    © Carolyne Parent
    On peut remercier l'impératrice Sissi d'avoir eu la dent sucrée… En effet, de sa gourmandise sont nés plusieurs gâteaux, que les meilleurs chefs pâtissiers de la capitale hongroise reproduisent fidèlement depuis l'année de leur création! À goûter impérativement: la dobos torta, qui superpose les couches de génoise et de crème au beurre chocolatée, le tout coiffé de triangles de sucre caramélisé. Richissime!
  • 3/10

    À Galway, en Irlande: par ici, les huîtres et les fruits de mer!

    © @maxwells_restaurant
    La station balnéaire la plus populaire du pays est aussi un fief d'ostréiculteurs, tant et si bien que chaque septembre s'y tient un oyster fest! À Kilcogan, tout près, la famille Moran sert, dans sa chaumière historique, des ostrea edulis charnues et autres fruits de mer, qu'on arrose de Galway Hooker bien fraîches. (Non, rien à voir avec une quelconque tapineuse de légende: cette bière blonde tire plutôt son nom d'un bateau de pêche traditionnel!)
  • 4/10

    À Lisbonne, au Portugal : ginjinha, bacalhau, etc.

    © @emilyamfox
    En guise d'apéro, on siffle une rasade de liqueur de griottes, qu'on accompagne de bolinhos de bacalhau. Rappelant les acras guadeloupéens, ces croquettes de morue séchée salée et de pomme de terre sont servies en guise d’amuse-gueules dans les meilleurs restos lisboètes. On enchaîne avec un cari de crabe façon Mozambique, une spécialité de l'ancienne colonie, puis on termine en beauté avec une, deux, trois pastéis, des tartelettes aux œufs, fondantes à souhait. Miam!
  • 5/10

    À Lyon, en France: des bouchons à Bocuse

    © @fourchette_bouchon_Lyon
    Au bouchon, on pousse l'aventure gustative jusqu'à commander de la panse de bœuf court-bouillonnée puis panée, une des spécialités de ce type de restaurants archi conviviaux. Et puisqu'on est à Lyon, on en profite aussi pour aller fureter du côté des Halles Paul Bocuse, du nom du «chef des chefs», et se régaler dans l'une de ses brasseries (Nord, Sud, Est et Ouest) gastronomiques, mais pas ruineuses.
  • 6/10

    En Toscane, en Italie: vino, pasta et cochonnailles

    © @yaronshalev
    La cucina povera (la cuisine des pauvres) porte bien mal son nom puisqu'elle est riche d'un grand savoir-faire paysan. À preuve, ici, un repas typique se compose de crostini neri (tartines au foie de volaille), de ribollita (soupe aux légumes), de pici all'aglione (gros spaghetti à la sauce tomate aillée), d'une monstrueuse bistecca alla fiorentina grillée et d'un gelato (glace artisanale). Et c'est sans parler des fromages (oh, le pecorino de Pienza!), des saucissons (ah, le salami de Greve!) et du vino nobile de Montepulciano comme des grands crus du Chianti!
  • 7/10

    À Lima: c'est le Pérou!

    © @nb_food
    La nouvelle cuisine andine n'en finit plus de nous régaler… Une délicieuse trouvaille locale? Le quinotto! Un grand chef péruvien a créé ce plat en travaillant le quinoa des Incas comme les Italiens utilisent le riz arborio pour préparer un risotto. Depuis, quantités de toqués revisitent les classiques du cru, au premier chef, Gastón Acurio.
  • 8/10

    Au Mexique: viva la tradition!

    © @mesondelosangeles
    Tacos, quesadillas, guacamole, tamales, pozole…On adore les classiques de la table mexicaine. Né à Puebla, le mole poblano, une sauce chocolatée et épicée dont on nappe dinde ou poulet, est un ingrédient phare de la cuisine traditionnelle mexicaine. Saviez-vous qu'elle est même inscrite au patrimoine immatériel de l’Humanité de l’UNESCO? À savourer si ce n'est déjà fait lors de votre prochain séjour mexicano!
  • 9/10

    À Kyoto: la grande cuisine japonaise

    © @flyingfeliz
    Issu de la traditionnelle cérémonie du thé, le repas kaiseki réfère à la gastronomie nippone de haut vol, où l'esthétisme de la présentation n'a d'égal que la qualité des ingrédients. En effet, les plats ont souvent l'air de vrais joyaux, servis comme ils le sont dans des assiettes aux couleurs (et parfois aux motifs) qui leur sont coordonnés. Raffinement extrême, dites-vous?!
  • 10/10

    Chez nous, aux Îles de la Madeleine, deux excursions gourmandes

    © Carolyne Parent
    Risotto au homard, saucisse de sanglier, caramel au poivre des dunes, liqueurs, bières et fromages artisanaux… Les Madelinots nous prennent par le ventre! Deux excursions, le Circuit des saveurs et la Tournée des plats typiques, valorisent les produits du terroir et les créations des chefs madelinots dont Johanne Vigneau, de la Table des Roy, le meilleur restaurant de l'archipel. En "amuse-bouche", la beauté des paysages insulaires comme maritimes est un vrai régal pour les yeux!
Categories: Voyages