Cinéma: la vie de Violette Leduc portée au grand écran

Déc 04 2013 par
Categories : Cinéma et Télé

Dans le film sobrement intitulé Violette, le cinéaste Martin Provost (Séraphine) nous raconte l'histoire de cette romancière française, à qui la toujours formidable Emmanuelle Devos (Sur mes lèvres) prête ses traits.

De la vie de Violette Leduc (1907-1972), l’Histoire a retenu une poignée de romans hautement autobiographiques érigés au rang d’oeuvres-cultes: Ravages, La bâtarde. L’auteure est une figure importante du Saint-Germain-des-Prés de l’après-guerre, époque où elle a fait la rencontre de Simone de Beauvoir, qui est devenue sa bienfaitrice et dont elle est tombée éperdument amoureuse. Avant-gardiste, Violette Leduc est la toute première écrivaine à avoir dépeint par écrit le sexe d’un homme.

L’épatante Sandrine Kiberlain interprète pour sa part l’auteure du Deuxième sexe.

Il n’y a pas si longtemps, la vie d’autres femmes qu’on aime tant lire a aussi été portée au grand écran…

Françoise Sagan: Sylvie Testud interprète avec vigueur l’insolente auteure de Bonjour tristesse dans Sagan (2008), un film signé Diane Kurys (Coup de foudre).

Sylvia Plath: La poétesse américaine a raconté à mots couverts son suicide dans le roman La cloche de détresse, avant de passer à l’acte. Gwyneth Paltrow l’incarne avec sensibilité dans Sylvia (2003), de Christine Jeffs.

Marguerite Duras: Yann Andréa, le dernier partenaire de l’auteure de L’amant, a raconté leur amitié intime dans Cet amour-là, adapté au cinéma en 2001, avec Jeanne Moreau dans la peau de l’écrivaine.

Violette, présentement en salle.

Aussi, à voir:

Le film Nebraska

Categories: Cinéma et Télé