Présenté par 

C’est l’heure de partir écumer les boutiques de seconde main. Quel type de magasineuse est-on? Notre cœur palpite-t-il à la simple idée de dénicher la prochaine perle rare ou se sent-on intimidée, faute de savoir par où commencer?

À l’approche de la fête nationale du shopping seconde main, qui aura lieu le 17 août (communément connue sous #JournéeNationaleDeLaFriperie sur Instagram), on s’est dit que c’était l’occasion parfaite de développer nos habiletés de «fripeuse en série» ou, à l’opposé, de s’initier à cette activité mode tout aussi bénéfique pour notre garde-robe que pour l’environnement. Voici donc quelques judicieux conseils.

À la bonne place, au bon moment

Quand vient le temps de magasiner seconde main, le choix de notre destination shopping est crucial. En se rendant au Village des Valeurs, on centralise nos efforts, puisque la variété de l’offre nous permet d’avoir accès à toutes les pièces du vestiaire féminin: des vêtements aux chaussures, sans oublier les sacs à main! Le secret pour faire la trouvaille du siècle? Y aller souvent, puisque le stock se renouvelle constamment.

S’inspirer des tendances du moment

La mode est cyclique, c’est-à-dire que ce qui est tendance aujourd’hui l’a probablement été dans le passé, d’où l’immense avantage de magasiner seconde main! À la recherche d’un veston XXL s’inspirant des années 1980? La section des complets pour hommes est tout indiquée. Envie d’une slip dress en satin, façon années 1990? Direction la rangée des robes et si l’on revient bredouille, on prend une chance du côté des nuisettes.

 

Affiner sa recherche

Si la grande quantité de vêtements nous donne le tournis, on s’assure d’arriver avec une idée précise de ce que l’on cherche (manteau, pantalon, bottes, etc.). De cette manière, on pourra concentrer notre énergie sur les rayons en question. Petit bémol: l’une des beautés du chinage est qu’on ne sait jamais sur quoi l’on va tomber.

Essayer, essayer et réessayer

Les tailles varient d’une marque à l’autre et même d’une époque à l’autre, il est donc impératif de prendre le temps d’essayer les vêtements qui nous font de l’œil. Oh non! L’article de nos rêves ne nous fait pas? On évalue si une couturière pourrait effectuer les retouches nécessaires. Même chose pour une jupe dont on aime le motif, mais qui est trop longue. Pourquoi ne pas la transformer en version mini? “Modifier l’article pour le faire fonctionner pour vous” propose le styliste basé à Montréal, Cary Tauben, gagnant du styliste de l’année au CAFA (Canadian Arts & Fashion Awards)

 

Rendez-vous au Village des Valeurs, l’endroit parfait pour faire des trouvailles et stimuler notre créativité! Si vous aimez les ensembles proposés, ne manquer pas le défilé Village des valeurs x Cary Tauben qui aura lieu le 24 août prochain à Montréal dans le cadre du festival Mode & Design. Pour plus de détail c’est ici.