Les tendances cheveux printemps-été 2018

Fév 27 2018 par
Categories : Cheveux

Quelle coupe nous montera à la tête? Quelle couleur donnera le ton? À quelle audace succombera-t-on? On a repéré et décrypté pour vous chaque tendance de la nouvelle saison. Suivez le guide!

  • 1/17

    La demi-queue

    © Imaxtree
    Impossible de résister au charme juvénile d’une chevelure à demi attachée! Et sur les passerelles, on a décliné les variations à l’envi: résolument plaquée chez Fàtima Lopes, gominée chez Bibhu Mohapatra, torsadée chez Chiara Boni La Petite Robe ou simplement nouée d’un ruban rose chez Ryan Lo. On a donc l’embarras du choix! Reste que la coiffure simplement lissée, aperçue chez Christian Dior,est hyper facile à réaliser, comme le démontre Véronique Beaupré, maître coiffeur et propriétaire du salon Local B, situé à Outremont: 

    1. On vaporise une touche de brume texturisante sur les cheveux humides, afin de les dégager derrière l’oreille et de leur imprimer un joli mouvement.
    
2. À l’aide d’un peigne fin, on prélève une large mèche sur le dessus de la tête, puis on la rejette en arrière. On l’enduit d’un peu de fixatif au besoin, pour la maintenir en place.
    
3. On attache la mèche sur la partie haute du crâne à l’aide d’une barrette plate ou de deux pinces à chignon (face crantée vers le dessous) qu’on épingle à 45° l’une de l’autre histoire
de former un V.
    
4. Une fois que les cheveux sont secs, on les dégage des oreilles et on les discipline aux doigts.
    5. En finition, on diffuse un nuage de produit texturisant malléable sur toute la chevelure
pour lui donner un maximum de corps.

    Le geste à éviter: Prélever une section de cheveux trop étoffée, la crêper ou lui donner du volume: cela ruinerait l’effet de simplicité recherché.
  • 2/17

    La demi-queue

    © Imaxtree

     
  • 3/17

    Le chapeau

    © Imaxtree
    Chapeau de pluie en PVC chez Chanel, béret crocheté chez Emporio Armani, casquette de motarde chez Versace, bonnet hip-hop chez Tommy Hilfiger, képi XXL chez Nina Ricci et tutti quanti. Les créateurs ont vraiment fait le tour du chapeau!
  • 4/17

    Néopunk

    © Imaxtree
    Cette saison, comme un flash-back des années 1980, l’esprit punk, avec ses mohawks, ses pics, ses épingles et ses crânes rasés, a enflammé l’imagination des Junya Watanabe, Wendy Jim et Versus Versace. Pour jolies rebelles seulement.
  • 5/17

    Le carré

    © Imaxtree
    Éternelle valeur sûre des défilés, le carré printanier s’est fait sage, décoiffé, ondulé ou grunge. Avec ou sans frange, frôlant l’épaule ou le menton, il a affiché de façon quasi frondeuse ses infinies possibilités. Le secret? «Tout est dans la coupe!» tranche Marcus Villeneuve, artiste coiffeur à la tête du salon Chez Marcus, à Québec, qui y va même de quelques recommandations.


    La coupe tendance: «La nouveauté, c’est le carré droit, coupé net sans ligne plongeante ni asymétrique. On le porte plein ou très légèrement dégradé sur les pointes pour donner une plus grande impression de volume et de légèreté.» 

    La chevelure idéale: «La beauté du carré, c’est qu’il convient à toutes, peu importe la longueur et la nature des cheveux, qu’ils soient droits, vagués ou bouclés.»


    Le coiffage à la page: «On “salit” la matière capillaire avec quelques pulvérisations de spray texturisant à base d’eau salée, qu’on vaporise avec parcimonie.»
  • 6/17

    Le carré

    © Imaxtree

     
  • 7/17

    Les barrettes

    © Imaxtree
    Comme des bijoux pour les cheveux, les barrettes sont l’accessoire de la saison... À condition de leur donner une touche moderne pour ne pas faire trop Gatsby ou petite fille», précise Marcus Villeneuve, artiste coiffeur à la tête du salon Chez Marcus. Il nous présente trois façons tendance de les porter: 

    1. Façon couture

    On plaque les cheveux de chaque côté du crâne, puis on les retient à l’aide de deux barrettes chics qu’on fixe en diagonale, au-dessus des oreilles.

    2. Effet minimaliste
    On ramène les longueurs lisses ou texturées sur le côté, puis on les attache avec une barrette épurée ou une simple pince plate.

    3. Allure romantique
    On sublime sa tignasse bouclée ou mousseuse en fixant deux barrettes incrustées de perles ou de strass sur un côté du visage et une seule de l’autre. 
  • 8/17

    La coupe garçonne

    © Imaxtree
    La coupe garçonne sexy de Kendall Jenner n’est qu’illusion: chaque longueur du top-modèle a été balayée vers l’avant, puis épinglée et texturisée de main de maître par Orlando Pita pour le défilé de Tom Ford, à NewYork. Une tête qui a fait sensation et poussé la superstar à se faire réellement couper les tifs!
  • 9/17

    L’effet mouillé

    © Imaxtree
    Une matière gominée, lustrée et plaquée vers l’arrière sauf sur des longueurs sèches et légèrement ondulées: tel a été l’audacieux parti pris du coiffeur Anthony Turner pour le défilé de Prabal Gurung. Inspiré des amas (plongeuses traditionnelles du Japon) et arboré avec grâce par Gigi et Bella Hadid, Ashley Graham et Taylor Hill, ce wet look rafraîchit notre allure à coup sûr. On plonge sans plus attendre!
  • 10/17

    Les tortillons

    © Imaxtree
    Rétro, futuriste ou mélange des deux? Toutes les réponses sont bonnes pour qualifier la vague de tortillons qui a déferlé sur les défilés de mode de la saison! À preuve, ces variations réalisées sur la frange (Philipp Plein, John Richmond, Erdem), sur un côté du visage (Brock Collection), en chignon (Cushnie et Ochs) ou réparties un peu partout sur le crâne (Marta Jakubowski). Les designers seraient-ils tous nostalgiques d’une certaine chanteuse islandaise?
  • 11/17

    La queue de cheval basse

    © Imaxtree
    Déjà adoptée par les tops l’an dernier, la queue de cheval basse, voire ultrabasse, s’est renouvelée pour les beaux jours. On l’a vue encapsulée dans du plexi chez Chanel, entortillée dans un large ruban chez Lanvin, crantée et ornée d’une attache géante chez Maison Margiela, ou tout simplement lissée et surmontée d’une boucle chez Andrew Gn. Comment se faire une queue de cheval parfaite? Véronique Beaupré, du salon Local B, nous dit tout!

    Pour qui: Les filles aux cheveux longs ou très longs, plutôt droits, pas trop dégradés ni bouclés.

    La bonne technique: On brosse les cheveux puis on les rassemble dans une queue de cheval basse qu’on attache avec un élastique. On cache l’élastique avec un long ruban qu’on enroule deux ou trois fois autour de la queue.

    L’astuce de pro: Pour faciliter le coiffage et donner de la brillance, on réchauffe dans le creux de la main une noisette de pommade à laquelle on ajoute une seule goutte d’huile capillaire, et on applique le mélange paumes bien à plat sur l’ensemble de la chevelure.

    Le truc stylé: On taille un «ruban» d’environ 5 cm de large, effiloché ou non, dans un vieux foulard à motifs colorés qu’on ne porte plus ou qu’on déniche dans une friperie. Effet cool assuré!
  • 12/17

    Les boucles parfaites

    © Imaxtree
    Vrai, les beach waves ont toujours la cote. Mais elles ne sont pas les seules! Car les boucles parfaites n’en ont fait qu’à leur tête pendant les défilés de Tom Ford, d’Oscar De La Renta, de Y/Project, de Sonia Rykiel, de Day Birger et Mikkelsen, de Taoray Wang et d’Antonio Marras. Qu’on les préfère rebondies, mousseuses, définies ou sexys, on les recrée en un tournemain grâce 
    aux conseils avisés de Michelle Carrier, propriétaire de M Coupe Beauté.

    1. Une fois les cheveux lavés et hydratés en profondeur (un must pour les tignasses bouclées, souvent desséchées et fragilisées), on les essore à la serviette, sans jamais frotter. 
    2. On réalise un brushing à l’aide d’une grosse brosse ronde (ça va plus vite!) sans se soucier de la forme des boucles. Bon à savoir: un séchage au diffuseur permet un effet plus naturel.
    
3. On sépare ensuite la crinière en grosses sections qu’on enroule une à une autour d’un fer à friser, en les faisant onduler loin de la racine, idéalement à la hauteur des oreilles. Puis
on déroule délicatement chaque mèche.
    
4. On vaporise sur la chevelure un nuage de produit texturisant, puis on aère les boucles au doigt.

    L’astuce: Pour obtenir un effet de boucles étirées ou moins parfaites, on détend le frisé aux doigts ou à l’aide d’un peigne à larges dents, en lissant doucement vers le bas. 
  • 13/17

    Les tresses

    © Imaxtree
    C’est la twist capillaire du moment! Uniques ou multiples, tout en finesse, en texture ou en longueur, nouées sur le dessus du crâne ou derrière la tête, laquées ou mousseuses, les nattes sous toutes leurs formes injectent de la fantaisie aux coiffures, même les plus sages. 

    Le bon geste: «Pour secouer l’allure trop proprette du look et lui donner un aspect un tantinet déjanté, on mélange une petite quantité de crème lissante et de poudre coiffante, qu’on répartit ensuite sur les racines», suggère Marcus Villeneuve, du salon Chez Marcus.
  • 14/17

    Le bandeau

    © Imaxtree
    S’il y a un accessoire qui donne un coup de jeune instantané, c’est bien le serre-tête! Minimaliste, peu importe sa largeur ou sa couleur, il va à toutes et se porte aussi bien sur une coupe courte, qu’un ondulé long ou une frange. Seule exigence: du volume et encore du volume, car le bandeau a naturellement tendance à aplatir la crinière.
  • 15/17

    Touches de couleur

    © Imaxtree
    Rose quartz, bleu pétrole ou indigo, vert d’eau, gris fumée... Cette saison, les Alexander Wang, John Galliano, Fendi et autres ont joué la couleur à la carte, en subtilité ou à pleine intensité! Quant à Alberto Zambelli, il a poussé l’audace jusqu’à décolorer généreusement les racines de ses tops, pour un effet panaché. Michelle Carrier, propriétaire du salon M Coupe Beauté, à Sainte-Foy, nous révèle les secrets de l’ombré, technique parfaite pour être dans la mouvance couleur de l’heure.

    Pour qui? «Celles qui souhaitent accentuer certaines parties de leur chevelure à l’aide d’un dégradé de couleur ou d’un color block, tout en préservant leur base naturelle.» 

    Quels tons? «Tous les tons pastel (rose, lilas, bleu, vert) conviennent aux blondes, aux rousses et aux châtaines claires, tandis que le bleu, le violet, le rouge, le vert et le gris argent flattent davantage les brunes.»

    
Comment les porter? «Par petites touches sur la frange, qu’on laisse idéalement longue; sur les mèches qui encadrent le visage ou sur les pointes, derrière la tête ou même en dessous, pour obtenir un effet plus discret.» 

    On les réussit comment? «À moins d’opter pour une coloration semi-permanente maison qui s’estompe en 24 heures, il vaut mieux s’en remettre au savoir-faire de son coiffeur. D’autant que certaines nuances, dont celles appliquées sur cheveux foncés, exigent du doigté et de la patience, puisqu’elles nécessitent la succession de plusieurs étapes en salon.»

    
On les entretient comment? «On a recours à un soin ciblé, comme un masque, pour réhydrater, renforcer et réparer la fibre capillaire, de même qu’à un produit sublimateur, qui prolonge également la tenue de la couleur.» 
  • 16/17

    La frange

    © Imaxtree
    Comme chaque saison, la frange se décline de mille et une façons. Parmi les plus craquantes, on a repéré celles-ci: bouclée chez Antonio Marras, roulottée chez Erdem, lissée d’un côté chez Emporio Armani, sans oublier l’ultracourte et hachurée chez Giorgio Armani. De quoi personnaliser toutes les coupes selon l’humeur!
  • 17/17

    La frange

    © Imaxtree

     
Categories: Cheveux