Le bon plan? Explorer la région à partir de deux villes pimpantes qu’on a choisies pour leur riviera invitante et leur bonne ambiance.

Lugano : che bello!

Petites rues pentues dévalant jusqu’au lac de Lugano, longue promenade bordant ses flots (et jalonnée de gelateria artigianale, fatto a mano, naturale aux 100 mètres!), panorama de vertes montagnes… Oui, quelle belle ville!

Où poser ses pénates? Pour son emplacement et son allure un rien rétro, au Grand Hôtel Villa Castagnola, un établissement de 72 chambres doté d’une piscine, d’un spa sans oublier un accès au lac, sur lequel on peut filer en SUP. De plus, derrière la propriété se trouve le funiculaire permettant d’atteindre le sommet de Monte Brè (on y reviendra), de profiter de ses sentiers de randonnée et de s’en mettre plein la vue.

De l’hôtel, partons à pied vers le vaste parc Ciani, qu’on traverse pour emprunter le lungomare jusqu’à la piazza della Riforma, ses boutiques et restaurants. Au Sass Cafè, on déguste un plat de paccheri (grosses pâtes en forme de tube) à la ricotta salée avant de poursuivre sa route. Prochaine halte ? Le sculptural centre culturel LAC, un des espaces d’expositions temporaires d’art contemporain du Museo d’Arte della Svizzera Italiana.

Lugano

LuganoCarolyne Parent

Villa Castagnola Lugano

Villa Castagnola LuganoVilla Castagnola Lugano

Villages de rêve

Un autre itinéraire de visite à pied nous mène, via le Sentiero di Gandria, au hameau piétonnier du même nom, incrusté dans une falaise abrupte. Trop beau! Tuyau : on s’attable à une buvette au bord du lac avant de rentrer en ville en bateau… à moteur électrique!

Notre coup de cœur s’est produit un peu plus loin, à Morcote, que les Suisses ont élu « plus beau village du pays », en 2016. Comme ils ont eu raison! Pareillement pour l’Organisation mondiale du tourisme qui en faisait, l’automne dernier, l’un de ses « meilleurs villages de tourisme » en vertu de ses pratiques durables et de la protection de son patrimoine rural. Nous avons donc voulu y dormir et vivre l’expérience gastronomique et vinicole (durable, bien sûr!) que propose la sympathique vigneronne Gaby Gianini sur la terre de son enfance. Un séjour au Relais Castello di Morcote, un ancien couvent qu’elle a fait bellement aménager, une dégustation de ses vins bios à l’ombre d’un château au cœur de son domaine et un souper dans un alpage, sous les mûriers, seront des temps forts de votre aventure tessinoise, promis, juré!

Morcote

MorcoteSuisse Tourisme

Le grand salon au Relais Castello di Morcote

Le grand salon au Relais Castello di MorcoteEgle Berruti

La dolce vita à Locarno

Baignée par le lac Majeur, choyée par le meilleur ensoleillement au pays et plus petite que Lugano, Locarno distille un air de vacances qui invite au farniente. On en a aimé le centre historique et la Piazza Grande, qui accueille chaque année, en août, un célèbre festival de cinéma d’auteur. Idem pour les îles de Brissago, deux « vitrines » de la végétation méditerranéenne faisant partie, à l’instar du parc Ciani, à Lugano, et du fameux parc Scherrer, à Morcote, de l’association des Grands Jardins Italiens.

Une autre superbe destination, tout à côté, est Ascona. On garde un précieux souvenir de ses façades colorées, de ses épiceries fines, bars à vins et galeries d’art. L’atmosphère est ici convivialo-chic.

De Lugano comme de Locarno, on fera un saut à Bellinzona, la capitale du Tessin. Ses châteaux inscrits à l’UNESCO, ses venelles fleuries, ses riches églises et ses nombreuses demeures baroco-élégantes rappellent qu’au Moyen Âge, le territoire du canton appartenait au puissant duché de Milan. D’où son patrimoine et son art de vivre italiens!

Vue du lac Majeur sur l'une des Îles de Brissago

Vue du lac Majeur sur l'une des Îles de BrissagoSuisse Tourisme

Ascona

AsconaSuisse Tourisme

La gastronomie de la « grotte »

Quant à la cuisine helvético-italienne, on la savoure tant chez les étoilés Michelin que chez les traditionnels grotti rustiques de l’arrière-pays. Grotti fait référence aux grottes montagnardes où les villageois entreposaient autrefois leur vin, fromage et produits alimentaires périssables. Aujourd’hui, le mot désigne des restaurants saisonniers où on déguste, à la bonne franquette, des spécialités héritées de la Lombardie voisine: risotto, polenta, fromages des Alpes, jambon cru, gigot d’agneau, le tout servi avec le bon merlot du terroir ou une gazzosa, une eau gazeuse fruitée rafraîchissante.

Un bon plan du côté de Lugano : prendre le funiculaire mentionné ci-dessus vers Monte Brè. Là-haut, emprunter le sentier pédestre menant à l’adorable village de Brè Paese et fureter dans ses petites ruelles avant de s’attabler au Grotto Castagneto. On y commandera les gnocchi maison ou la joue de porc et polenta, miam!

Une bonne adresse où se rendre en train au départ de Locarno : le Grotto dei Due Ponti, situé dans le hameau viticole de Giornico. Posé sur un caillou ancré dans le Ticino, la rivière qui a donné son nom au canton, et relié à la terre ferme par deux ponts d’un autre âge, è tutto bellissimo!

Au Grotto Castagnelo sur les hauteurs de Lugano a Brè Paese

Au Grotto Castagnelo sur les hauteurs de Lugano a Brè PaeseCarolyne Parent

Brè Paese

Brè PaeseCarolyne Parent

*Pour dénicher d’autres recommandations éprouvées d’attraits, d’hébergements et de bonnes tables, on consulte L’Essentiel de la Suisse de Lonely Planet et Suisse Tourisme.

Lire aussi:
5 bonnes adresses pour 48 heures à Barcelone
Mer, caye et péninsule : Cap sur le Belize
Les grandes tendances voyage pour 2024