Reportages
9 avr. 2015

18 raisons de croire en l'avenir

Par Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget

Getty Images Auteur : Elle Québec Crédits : Getty Images

Reportages
9 avr. 2015

18 raisons de croire en l'avenir

Par Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget

À DÉCOUVRIR:
Comment garder espoir quand on a été témoin des ravages de la guerre?
Sobriété: la révolution au féminin
C'est mon histoire: «Le mouvement agression non-dénoncée m'a permis de trouver ma voix»
Espagne: non à la violence faite aux femmes
La lutte des enfants syndiqués du Pérou

Galerie photos

prev next 1 de 18

18 raisons de croire en l'avenir

On vit dans un monde meilleur

Bien qu’on puisse avoir l’impression du contraire, l’humanité progresse. Non seulement il y a moins de violence dans le monde, mais la démocratie est présente dans plus de 50 % des pays, la richesse gagne du terrain partout sur la planète, la pauvreté en perd, et nous sommes en bien meilleure santé que nos ancêtres, comme en témoigne notre longévité (par exemple, en Angleterre, L’ESPÉRANCE DE VIE EST PASSÉE DE 36 ANS À 80 ANS entre 1801 et 2011). Afin d’illustrer notre évolution au cours des siècles, Max Roser, économiste à l’université d’Oxford, a regroupé toutes ces données sous forme de graphiques pour son projet Our World in Data (ourworldindata.com). Le résultat est sans équivoque: nos conditions de vie se sont vraiment améliorées.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

Les villes osent le changement

Anne Hidalgo, la mairesse de Paris, s’est donné pour mission de faire de la Ville Lumière un îlot d’air pur. Son plan prévoit d’interdire certaines zones urbaines aux camions polluants, de doter la capitale d’une flotte de véhicules propres, de multiplier les bornes de recharge pour voitures électriques, et de financer les entreprises et les citoyens qui désirent acquérir un véhicule hybride ou électrique. En prime: ces derniers bénéficieront d’un stationnement gratuit dans les rues de Paris! En se dotant d’une usine de biométhanisation, Saint-Hyacinthe est devenue la première ville québécoise à transformer ses déchets organiques en gaz. À la clé: des économies en frais de chauffage pour ses édifices municipaux et en carburant pour ses véhicules, et, en plus, la production de terreau et de fertilisants qui enrichiront les terres agricoles de la région. La journée Je vois mtl, organisée en novembre dernier, à insufflé un vent de renouveau à Montréal. Au terme d’un intense brainstorming – qui a réuni près de 1500 participants! –, 180 projets ont été retenus, et leurs instigateurs se sont engagés à les mener à terme. Parmi ces propositions, signalons l’embellissement du trajet entre l’aéroport et le centre-ville grâce à des œuvres artistiques; l’installation de ruches sur les toits de la métropole et la transformation de l’ancien planétarium en lieu de créativité.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

On achète moins et mieux

Selon le dernier rapport du Baromètre de la consommation responsable, les Québécois multiplient les efforts pour réduire leur empreinte écologique. 88,5 % « Je considère qu’il faut revoir nos modes de vie et de consommation.» 65,2 % «Je privilégie des produits plus durables.» 62,4 % «Je privilégie des produits fabriqués localement.» 60,6 % «Je privilégie des produits faits de matières recyclables.» 56,1 % «J’ai réduit ma consommation en général.»

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Marc Philbert

18 raisons de croire en l'avenir

Les enfants sont notre richesse

«Ce qui me rend optimiste, c’est de voir l’importance que les enfants ont dans notre société. Il y a quelques mois, j’ai été impressionné par la réaction très favorable du public à la campagne de Noël de la Fondation du Centre jeunesse de Montréal, dont je suis le porte-parole. Il s’agissait d’offrir des cadeaux aux enfants qui n’ont pas la chance d’en recevoir... et beaucoup de gens ont répondu présent! Nous sommes prêts à nous mobiliser pour nos enfants, et ça, c’est très encourageant!» - François Massicotte, humoriste.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Agence QMI

18 raisons de croire en l'avenir

Les géants se réveillent

La poignée de mains que Barack Obama et Xi Jinping se sont donnée à Pékin au mois de novembre dernier a fait déferler une vague d’optimisme sur la planète. Les présidents des États-Unis et de la Chine, les deux pays champions mondiaux des émissions de gaz à effet de serre, se sont (enfin!) engagés à lutter contre le réchauffement climatique. La Chine tentera d’inverser la tendance «autour de 2030». Et les États-Unis visent à réduire leurs émissions de 26 % à 28 % (par rapport aux pourcentages de 2005) d’ici 2025. Ces engagements augurent bien pour la conférence internationale sur le climat qui doit avoir lieu à Paris en décembre prochain. Reste à espérer que Stephen Harper prendra exemple sur ses homologues américain et chinois!

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

On parvient à se faire entendre

Grâce aux réseaux sociaux, les simples citoyens ont plus que jamais le pouvoir de faire changer les choses. Des exemples? Après avoir annoncé qu’il couperait les vivres au magazine Les débrouillards, le gouvernement du Québec est revenu sur sa décision à la suite des nombreuses protestations qui ont afflué sur Facebook et Twitter. L’étudiant militant Gabriel Nadeau-Dubois a lancé la campagne de sociofinancement Doublons la mise afin de contrer les projets d’oléoducs, par exemple celui d’Énergie Est. Comme mise de départ, il a versé la bourse de 25 000 $ que lui avait remise le gouverneur général pour son essai Tenir tête. En quelques jours, les Québécois ont multiplié la mise par... 15, ce qui lui a permis de recueillir 385 000 $. Le public a aussi donné son appui à l’Association des communicateurs scientifiques du Québec afin que celle-ci puisse dénoncer la publicité d’un organisme albertain climatosceptique qui affirmait, à tort, que l’humain n’est pas responsable des changements climatiques. Grâce à sa campagne de sociofinancement, elle a récolté 12 000 $ en trois jours.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

On trouve des solutions pour enrayer la famine

En Australie, des chercheurs ont mis au point une banane génétiquement modifiée, enrichie de vitamine A. Leur innovation pourrait sauver la vie de milliers d'enfants africains souffrant d’une carence en vitamine A, qui risque d’entraîner la cécité et même la mort. Si tout se passe comme prévu, on pourra cultiver cette «superbanane» en Ouganda dès 2020. Celle-ci suscite toutefois quelques réserves: les militants anti-OGM y voient un moyen de répandre des aliments génétiquement modifiés sous couvert de lutte contre la famine.  Du côté des Pays-Bas, c’est du steak haché in vitro qu’on a fait «pousser». Le chercheur Mark Post a prélevé quelques cellules des muscles d’une vache, puis les a fait se multiplier en laboratoire. Pour obtenir une boulette digne d’un hamburger, il y a ajouté de la poudre d’œuf, de la chapelure, du sel, du jus de betterave et du safran. La technique doit encore être perfectionnée, mais le scientifique espère lancer son steak nouveau genre d’ici 10 ans. Nul doute que les vaches seraient contentes d'éviter l'abattoir! Cette percée néerlandaise réjouit aussi les environnementalistes, car la «culture» de la viande produirait beaucoup moins de gaz à effet de serre que l’élevage de bovins.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

Des percées médicales remarquables

À l’Université de Montréal, le Dr Guy Sauvageau a découvert comment multiplier les cellules souches qu’on trouve dans le sang d’un cordon ombilical. Elles pourraient servir à traiter des maladies du sang, en particulier les leucémies. Le Dr Judes Poirier, de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, à Montréal, a identifié un gène qui retarde d’au moins quatre ans le déclenchement de la maladie d’Alzheimer. Autre bonne nouvelle: des médicaments déjà prescrits pour combattre le cholestérol auraient le même effet que ce gène protecteur. Les recherches se poursuivent. Deux vaccins (dont un conçu au Canada) sont à l’essai pour combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Et les premiers résultats s’annoncent prometteurs!

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

Le féminisme a la cote

Fini, l’époque où les femmes n’osaient pas s’affirmer féministes! Aujourd’hui, elles sont nombreuses à le faire. On n’a qu’à penser à l’actrice Emma Watson et à son vibrant plaidoyer sur l’égalité entre les sexes pour la campagne HeForShe; à la chanteuse Taylor Swift, qui répète sans cesse en entrevue l’importance du féminisme; et à Beyoncé qui, aux derniers MTV Video Music Awards, a illuminé ce terme longtemps malaimé... On se réjouit que les jeunes filles d’aujourd’hui aient autant de modèles pour apprendre à faire valoir leurs droits !

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

La violence en baisse

Selon les spécialistes, notre époque est une des plus pacifiques de l’histoire. Depuis la fin de la guerre froide, en 1991, le nombre de conflits dans le monde a en effet chuté de 40 % et ceux-ci engendrent moins de morts. Autre bonne nouvelle: depuis une vingtaine d’années, la criminalité décroît dans la plupart des pays occidentaux. Au Québec, on comptait 61 meurtres en 2014, comparativement à 212 en 1975. Parmi les principaux facteurs qui expliqueraient cet apaisement, le criminologue Marc Ouimet cite le vieillissement de la population (ce n’est pas à 60 ans qu’on braque des dépanneurs!), les perspectives économiques favorables du début des années 2000 et une jeunesse plus sédentaire. Comme quoi prendre de l’âge et jouer à des jeux vidéos peuvent aussi avoir du bon!

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

On consomme différemment

Pourquoi acheter un vélo ou une voiture lorsqu’on peut emprunter un Bixi, ou encore une Smart par l’entremise de Car2Go? Quel est l’intérêt d’aller à l’hôtel quand Airbnb nous permet de louer un appartement à moindres frais? Un nombre croissant de gens découvrent les avantages économiques (et écologiques!) de la consommation collaborative, qui consiste à mettre en commun des produits ou des services. L’essayiste américain Jeremy Rifkin prédit même que l’émergence de cette économie du partage signera l’arrêt de mort du capitalisme. À son avis, dans un avenir pas si lointain, les consommateurs préféreront s’échanger des biens plutôt que de les acheter, ou encore les fabriquer eux-mêmes grâce à l’imprimante 3D. Prophétie ou utopie?

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Ben Watts

18 raisons de croire en l'avenir

La technologie transforme des vies

Jamais on aurait pu imaginer que les exosquelettes vus dans des films comme Iron Man puissent un jour être bien réels. C’est pourtant grâce à ce type de squelette électronique que le jeune paraplégique Julian Pinto a pu donner le coup d’envoi à la Coupe du monde de la FIFA en juin dernier. Son appareil était un prototype provenant du laboratoire de recherche de l’université Duke, aux États-Unis. Aujourd’hui, ce genre d’équipement robotique a été commercialisé et il permet à un nombre croissant de personnes handicapées de se lever et de marcher. L’imprimante 3D a maintenant une vocation médicale: elle est capable d’imprimer des prothèses et des implant sur mesure (vertèbres, genoux, boîte crânienne, etc.) pour les humains! Aussi fou que ça puisse paraître, les scientifiques rêvent déjà de bio-impression de cellules pour reproduire des tissus cutanés, musculaires, osseux... et même des organes!

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

Les jeunes se mobilisent

«Je suis pleine d’espoir pour l’avenir quand je vois tous ces jeunes qui défendent des causes (on se rappelle le printemps érable!). Je les trouve allumés, visionnaires, débrouillards. Chez nous, il y a bien sûr Gabriel Nadeau-Dubois et son initiative Doublons la mise. Je pense aussi au jeune Néerlandais Boyan Slat, qui a inventé une façon de ramasser les débris de plastique accumulés dans les océans afin de dépolluer ces derniers. Et c’est sans compter les mille et un projets écologiques que les écoliers ont proposés pour le Jour de la Terre. Ces jeunes-là ont une conscience sociale et environnementale, et ils se mobilisent pour leurs idées. C’est vraiment encourageant.» - Edith Cochrane, actrice et animatrice.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté d'Agence QMI

18 raisons de croire en l'avenir

On est solidaires

Les attentats meurtriers qui se sont succédé au cours des derniers mois ont rapproché les gens au lieu de les diviser. Des mots-clics comme #illridewithyou, #indiawithpakistan et #jesuisCharlie ont montré que, malgré nos croyances et nos différences, l’empathie était plus forte que la violence.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de @Modavive

18 raisons de croire en l'avenir

On a pris un virage vert

«Les organismes qui défendent des causes environnementales– comme Équiterre, Greenpeace, la Fondation David Suzuki – me donnent de l’espoir. Je suis impressionnée par le chemin que les militants d’Équiterre nous ont fait parcourir. Ils ont été les premiers à nous ouvrir les yeux sur notre façon de consommer. Ils nous ont montré l’importance d’acheter des produits locaux, de privilégier les aliments équitables, de commander notre panier de légumes à un fermier de la région. C’est grâce à eux qu’on a appris à recycler, qu’on n’utilise plus de sacs de plastique à l’épicerie et qu’on trimballe une bouteille d’eau réutilisable. Ils ont également mené bien d’autres combats, par exemple contre les gaz de schiste. Et ils ne sont pas les seuls! Greenpeace fait aussi beaucoup pour l’écologie. Ses coups d’éclat contribuent à éveiller les médias et l’opinion publique aux enjeux environnementaux, dont sinon on n’entendrait jamais parler. Bref, j’admire toutes ces personnes engagées, comme Laure Waridel et Steven Guilbeault, qui changent le monde et nous font avancer. » - Marie-Soleil Michon, animatrice.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Daniel Cianfarra

18 raisons de croire en l'avenir

Les victimes brisent le silence

«La vague de témoignages de victimes d’agressions sexuelles qu’on a vu déferler sur les médias sociaux en novembre dernier a eu un effet bénéfique dans la vie de nombreuses femmes. L’organisme Trêve pour Elles, pour lequel je suis porte-parole, a noté une importante augmentation des demandes d’aide de la part de victimes d’agressions sexuelles. Ce n’est pas parce qu’il y a plus d’abus, mais parce que, grâce à ces témoignages, un grand nombre de femmes ont trouvé le courage de briser le silence. Ça, c’est une très bonne nouvelle, compte tenu du fait que 50 % des victimes attendent plus de 13 ans avant de dénoncer leur agresseur. Vivre autant d’années dans la honte, c’est atroce! Cet évènement a aussi été positif parce qu’il nous a forcés, en tant que société, à nous demander ce qui causait cette violence faite aux femmes et comment on pouvait la prévenir. Un dialogue est nécessaire si on veut changer les choses, pour nous et pour nos enfants.» - Isabelle Blais, comédienne.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

On peut apprendre à changer le monde

Pour trouver des solutions aux plus grands défis de notre époque, des surdoués du monde entier se réunissent chaque été sur les bancs de la Singularity University, en Californie. Intelligence artificielle, nanotechnologies, biotechnologies et autres matières qui semblent relever de la science- fiction sont au programme de cette école singulière, financée par Google et la NASA... Le commun des mortels, lui, peut toujours s'inscrire au cours «Comment changer le monde», offert à la School Of Life, à Paris. Les participants y apprennent à élaborer des stratégies et à trouver les fonds nécessaires pour défendre une cause qui leur tient à cœur.

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

18 raisons de croire en l'avenir

La nouvelle génération est encore plus engagée

Selon une étude américaine, la génération Z serait plus tolérante envers les différences raciales, moins sexiste et plus soucieuse de l’environnement que celles qui l’ont précédée. Les résultats de cette étude révèlent aussi que 60 % des jeunes nés après les années 2000 aimeraient accomplir un travail qui changerait le monde (alors que seulement 39 % des membres de la génération Y ont une telle ambition).

Par : Kenza Bennis, Violaine Charest-Sigouin et Dominique Forget Source: ELLEquebec.com Crédits: Gracieuseté de Getty Images

Mots-clés
Partage X
Reportages

18 raisons de croire en l'avenir