Soins
19 juin 2014

10 choses à savoir sur Caudalie

Par Sylvie Michelon

Auteur : Elle Québec

Soins
19 juin 2014

10 choses à savoir sur Caudalie

Par Sylvie Michelon

1. Tout commence en 1993, un jour où Mathilde Thomas fait visiter le vignoble de ses parents à un groupe de chercheurs de l'Université de Bordeaux, parmi lesquels figure le professeur Joseph Vercauteren. Lorsque ce dernier constate que les pépins de raisin se retrouvent dans une benne, il s'exclame: «Dommage de jeter ça, c'est un trésor!» Le trésor en question, ce sont les polyphénols des pépins, des molécules organiques au pouvoir antioxydant... et l'objet des recherches du chimiste.

2. Naissance de l'idée qui inspire l'entreprise. Le couple décide alors d'intégrer les polyphénols à des crèmes de beauté; si on ne les utilise pas encore en cosmétique, c'est à cause de leur instabilité. Le couple demande au chercheur de lui accorder l'exploitation exclusive du brevet. Une première requête est donc déposée en 1994 (Polyphénols). L'année suivante, la marque Caudalie naît, et avec elle, trois produits! L'entreprise obtiendra un autre brevet en 1999 (Resvératrol), puis un troisième cinq ans plus tard (Viniférine).

3. Un nom de marque qui correspond à un terme œnologique. La caudalie est l'unité de mesure de la persistance aromatique intense du vin après sa dégustation. Une caudalie équivaut à une seconde de persistance.

> Caudalie, gagnante au Grand Prix de la Beauté 2014, catégorie soins mains et corps

4. Le spa Vinothérapie. Le terme Vinothérapie correspond à une marque déposée et enregistrée par Caudalie. Son principe consiste à allier les vertus d'une eau de source naturellement chaude aux plus récentes découvertes scientifiques sur les bienfaits de la vigne et du raisin. En 1999, l'entreprise crée le premier spa Vinothérapie là où tout a commencé, au cœur du vignoble du grand cru classé Château Smith Haut Lafitte. «En France, la tendance était plutôt à la thalassothérapie et à la balnéothérapie. Les gens me demandaient si j'ouvrais une SPA (Société protectrice des animaux). Ils ne comprenaient pas de quoi il s'agissait! C'était très anglo-saxon de parler de spa et de proposer un concept plus holistique de soins de beauté», nous raconte Mathilde Thomas.

 

5. Une marque éthique. Concrètement, cela implique que le fabricant ne réalise aucun test sur des animaux, et qu'une liste d'ingrédients se voit bannie de ses produits. «En 2005, mes équipes et moi avons décidé d'enlever les parabènes, le phénoxyéthanol, les phtalates, les huiles minérales, les colorants synthétiques et les sulfates de nos produits. Ça s'est avéré compliqué dans certains cas, mais on l'a fait», précise Mathilde Thomas. Et aucune matière première d'origine animale n'entre dans la composition des formules.

6. Une matière première à 100% française. «On a récolté 3000 tonnes de pépins de raisin aux dernières vendanges. Ils viennent tous de France, uniquement de vignobles qui produisent du vin blanc ou du champagne. Quand vous faites du rouge, vous laissez macérer les pépins. Ce que l'on récupère, ce sont donc des pépins de raisins blancs de Bordeaux, de Bourgogne, d'Alsace et, beaucoup, de Champagne», nous explique Mathilde Thomas.

> New York: les adresses beauté de Garance Doré

7. L'expérience américaine. En 2010, Mathilde, Bertrand et leurs trois enfants s'installent - provisoirement - à New York. Le but du couple? Mieux comprendre le marché nord-américain et pousser les produits de la marque, qui peinent à se tailler une place dans le cœur des consommatrices d'outre-Atlantique. Par la suite, deux boutiques verront le jour dans la Grosse Pomme: une sur la rue Bleecker et une autre sur l'avenue Lexington.

 

8. La reforestation. En mars 2012, Caudalie adhère à ce mouvement philanthropique lancé par Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia, et Craig Mathews, propriétaire de Blue Ribbon Flies. «On aurait juste pu dire "on vous donne tant, et vous gérez", mais on aime s'impliquer. Notre but, c'est de participer à la reforestation et d'apporter de l'aide aux populations locales, donc on choisit tout dans le détail... comme pour tout ce qu'on fait!» Le couple a décidé de soutenir l'ONG Fonds mondial pour la nature (WWF) ainsi que les associations Nordesta et Cœur de forêt.

9. Une entreprise familiale indépendante. Voilà une rareté dans le milieu des cosmétiques! Ce qui n'empêche pas le fabricant de jouir d'une visibilité internationale, notamment grâce à 8 spas (en France, au Portugal, aux États-Unis, en Turquie) et 10 boutiques, la plus récente étant celle qui a été inaugurée au Quartier DIX30 le 10 juin dernier. L'entreprise, qui comptait deux personnes à sa création (les cofondateurs!), en emploie désormais 500.

10. La parfumerie. Forte du succès de ses quatre eaux fraîches, Caudalie vient de lancer Parfum divin. Cette création est née du travail de Mathilde Thomas et du maître-parfumeur Jacques Cavallier-Belletrud, à qui l'on doit plus de 70 fragrances, notamment le Classique, de Jean Paul Gaultier, et Opium pour hommes, d'Yves Saint Laurent. La composition de ce trésor olfactif? Roses du Maroc et de Bulgarie, pamplemousse, poivre rose épicé, vanille, cèdre de Virginie et musc.

À DÉCOUVRIR:
10 astuces pour avoir une peau au top!
Trucs pour une routine beauté écolo
Nos produits favoris pour un teint hâlé sans soleil

Mots-clés
Partage X
Soins

10 choses à savoir sur Caudalie