Restos et cuisine

Plaisirs chocolatés

Auteur : Elle Québec

Restos et cuisine

Plaisirs chocolatés

1. Missives gourmandes
Des cartes de souhaits comprenant un carré de chocolat: c'est la dernière trouvaille de Geneviève Grandbois, et on y a succombé! (5$ la carte; info: Grandbois Chocolatière).

2. Secrets de maître chocolatier
Connaissez-vous Christophe Morel? C'est un des meilleurs chocolatiers de la province. Ses chocolats sont divins, ses macarons, exquis, ses confiseries, craquantes. Évidemment, on le voudrait toutes comme chum, mais le monsieur est déjà pris. Alors, on se console en assistant à un de ses cours à La Guilde Culinaire. On en saura au moins un peu plus sur les secrets du fondant et des truffes. (Info: La Guilde Culinaire; produits de Christophe Morel).


3. Choco-couture
Les chocomaniaques le savent: il y a chaque année à Montréal un salon du chocolat où on peut s'adonner sans complexe à son péché mignon. Au dernier salon, en novembre, nos yeux se sont aussi régalés en voyant défiler les chapeaux et les robes... en chocolat. Des réalisations à croquer!

 

4. Plaisir double
Avis aux amateurs de thé: les chocolats fins confectionnés par Christophe Morel avec les thés de la maison Esprithé sont un pur délice! Fleuve jaune, Collines pourpres, Forêt du lion... Les neuf carrés de plaisir ont des noms poétiques et des ganaches à l'avenant. (20$ la boîte à Esprithé, 112, av. Laurier Ouest, Montréal)





5. Le goût du bonheur
C'est celui d'un bon chocolat chaud maison. La recette? Du lait chaud versé sur du chocolat de qualité en pastilles ou râpé finement (Cacao Barry, Valrhona ou Michel Cluizel, en vente dans les épiceries fines). On fouette le tout jusqu'à ce que le mélange soit onctueux et on le réchauffe à feu doux, si nécessaire. Les gourmandes ajouteront de la crème (avant de faire bouillir le lait) pour obtenir cette inimitable texture veloutée. Quant au parfum, c'est selon les goûts: on peut faire infuser une gousse de vanille ou de l'anis étoilé dans le lait, y mettre un bâton de cannelle, ou encore faire son mélange aromatique maison. Et ça sent divinement bon!




6. Accords gagnants
Que faut-il boire avec du chocolat? Pour en apprécier pleinement les arômes, on s'en tient à l'eau, disent les pros. Tiède, de préférence, car le froid fige le gras du beurre de cacao et l'empêche de s'épanouir. Ceci dit, certaines boissons se marient très bien avec le cacao: le café, bien entendu, mais aussi les vins doux naturels ou vins mutés, comme le porto, le madère, le banyuls... À éviter: les boissons à bulles, comme le champagne et la bière.



7. Smarties de luxe
Ce sont des perles multicolores, appelées diamants: des bleuets du Lac-Saint-Jean, des cassis au cidre de glace, des canneberges à la mistelle de fraises, des raisins au vin de glace, des raisins dorés au sauternes... tous enrobés de chocolat. Et ça se mange comme des bonbons! (Info: Corfias)













8. Ragoût cacaoté
Le saviez-vous? Le chocolat ne se déguste pas forcément sucré. Au Mexique, on l'incorpore à des sauces épicées, appelées mole, en général servies avec du poulet.

9. Nos artisans chouchous
  • Éclats de Saveurs
    Mon coup de coeur. Laurent Pagès confectionne d'excellents chocolats (celui à la lavande nous transporte illico en Provence), mais aussi de savoureuses(et belles!) pâtisseries. (1340-E, boul. du Curé-Labelle, Blainville, 450 434-8149)
  • Chocolats Privilège
    Un vaste choix de chocolats de qualité, des confiseries (le gingembre confit enrobé de chocolat est délicieux) ainsi que des gâteries de toutes sortes. À Montréal et à Kirkland.
  • Chocolats Colombe
    Une petite boutique sur une jolie route de campagne, à Ange-Gardien, en Montérégie, où une amoureuse du chocolat, Colombe Ménard, concocte ces délicieuses friandises. 

     
  •  

    Rien de plus réconfortant par un dimanche après-midi d'hiver que d'aller se réfugier chez Juliette et Chocolat (1615, rue Saint-Denis -Montréal - 514-287-3555) pour déguster un chocolat chaud à l'ancienne ou un brownie intensément chocolaté. À propos des brownies, on s'est dit qu'on ensorcellerait notre chum avec cette recette épicée de la proprio Juliette Brun.











    Saint-Valentin suprême

    Ingrédients
  • 1/3 t de confiture de framboises
  • 100 g de chocolat amer à 70%
  • 2/3 t de beurre non salé, coupé en morceaux
  • 1 t de sucre
  • 1 c. à thé de vanille
  • 2 gros oeufs
  • 1/2 t de farine tout usage
  • 1/4 t de cacao
  • 1/2 c. à thé de cannelle moulue
  • 1/2 c. à thé de clou de girofle moulu
  • 1/2 c. à thé de muscade moulue
  • 1/2 c. à thé de poudre à pâte
  • 1/2 c. à thé de sel



  • Préparation
    1- Préchauffer le four à 350 F. Beurrer et fariner un moule carré
    de 8 po, puis retirer l'excédent de farine.
    2- Dans un bol, remuer la confiture jusqu'à ce que la consistance soit lisse.
    3- Dans une petite casserole, faire fondre le chocolat et le beurre à feu doux, en brassant jusqu'à que le chocolat soit fondu et homogène. Retirer le mélange chocolaté du feu.
    4- Le verser dans un grand bol et le laisser refroidir 10 minutes.Y ajouter le sucre et la vanille, puis les oeufs, un à un, en remuant bien après chaque addition, jusqu'à ce que la préparation soit lisse et brillante.
    5- Dans un autre bol, tamiser la farine, le cacao, les épices, la poudre à pâte et le sel. Ajouter ces ingrédients secs au mélange chocolaté et bien remuer le tout.
    6- Étaler la moitié de la pâte dans le moule. Étendre uniformément la confiture sur le dessus et couvrir du reste de la pâte. Cuire au four sur la grille du milieu, de 25 à 30 minutes, ou jusqu'à ce que la pointe d'un couteau insérée au centre de la pâte en ressorte propre.
    7- Laisser complètement refroidir les brownies avant de les démouler et de les découper. Les déguster tels quels, ou les servir avec des framboises fraîches et un coulis de framboises.


    Photos: Studio André Doyon

    Article publié originalement dans le magazine ELLE QUÉBEC de février 2009.

    Commentaires
    Partage X
    Restos et cuisine

    Plaisirs chocolatés