Cinéma et Télé

Qui sont les nouvelles Bond Girls?

Auteur : Elle Québec

Cinéma et Télé

Qui sont les nouvelles Bond Girls?

La Bond Girl, un mythe qui perdure
Une blonde sculpturale émerge des eaux turquoise, un couteau attaché à son bikini. En 1962, cette scène mythique du premier James Bond a fait d'Ursula Andress un sexe-symbole pour les décennies à venir. Cette première Bond Girl a placé la barre haute pour les aspirantes au titre de Miss 007. Quatre décennies (et une soixantaine de Bond Girls) plus tard, une Halle Berry au sommet de sa carrière était tout aussi sexy en reprenant la fameuse scène du bikini pour Die Another Day.

Entre-temps, de la midinette des romans d'Ian Fleming (qui a donné de l'urticaire à bien des féministes) à la femme fatale en pleine possession de ses moyens, la Bond Girl a pas mal évolué. D'un film à l'autre, les ingrédients restent toutefois les mêmes: la belle – souvent d'origine slave – possède une troublante beauté exotique, est à la fois forte et vulnérable et, surtout, ne peut résister aux charmes de l'agent 007. Révélant de belles inconnues ou consacrant des stars montantes, la Bond Girl a pris tour à tour les traits de la sophistiquée Carole Bouquet, de la féline Kim Basinger ou de la sculpturale Grace Jones, au grand plaisir de l'agent 007 qui les séduit toutes entre deux rasades de martini. Jusqu'à ce que le réalisateur Marc Forster fasse table rase du folklore avec Casino Royale, en 2006.


Photo: Franco Origlia/GettyImages.com

 

Olga Kurylenko: la nouvelle femme fatale

Sa mission: Quand Quantum of Solace débute, James Bond n'a qu'une idée en tête: venger la mort de la femme dont il était amoureux, Vesper Lynd (voir Casino Royale). Camille (Olga Kurylenko) a la vengeance dans la peau, elle aussi: sa famille a été assassinée par un général bolivien lié à l'homme qui a poussé Vesper à se tuer…

Son pédigrée: Française d'origine ukrainienne, Olga Kurylenko a été repérée à Moscou par une agence de mannequins alors qu'elle n'avait que 16 ans. L'égérie du parfum Kenzo Amour est plus qu'un joli minois: elle a aussi un vrai talent d'actrice qui éclate dans L'Annulaire de Diane Bertrand et le collectif Paris, je t'aime. Quiconque l'a vue poser en lingerie dans la fameuse scène du film Le Serpent, sait aussi qu'elle peut se montrer très sulfureuse…

Son arme de séduction massive: Cheveux sombres, yeux verts, lèvres pulpeuses… l'actrice Olga Kurylenko est torride. Surtout avec cette voix rauque et cet accent exotique!

Gemma Arterton: la girl next door sexy

Sa mission: Engagée par le consul britannique de Bolivie, l'agent Fields a été mandatée pour ramener James Bond à l'ordre. Ne serait-ce pas plutôt elle qui tombera dans ses filets?

Son pédigrée: Tout juste diplômée de la Royal Academy of Dramatic Art de Londres, Gemma Arterton a été choisie parmi 1550 candidates pour donner la réplique à Daniel Craig. Le film a déjà lancé sa carrière: l'actrice de 22 ans tiendra bientôt la vedette dans le film Prince of Persia: The Sands of Time.

Son arme de séduction massive: La jolie rousse rappelle les premières Bond Girls par sa naïveté et son petit côté pincé so British. Sexy et mignonne, elle fait davantage girl next door que femme fatale.

Est-ce la mort de la Bond Girl telle qu'on la connaît? Peut-être. Mais si on se réfère à l'oeuvre originale d'Ian Fleming, il semble que l'agent 007 soit devenu un séducteur invétéré justement parce qu'il ne s'est jamais remis de la mort de son premier amour: Vesper Lynd. Et puisque Daniel Craig aurait signé un contrat de cinq épisodes, gageons que le tombeur ne saurait tarder à reprendre du service. Reste à savoir qui sera la prochaine à lui succomber…


Photo: Mike Marsland/GettyImages.com

 

Commentaires
Partage X
Cinéma et Télé

Qui sont les nouvelles Bond Girls?