Cinéma et Télé
22 juil. 2013

Marianne Fortier: Jeune première

Par Véronique Alarie

Daniel Cianfarra Auteur : Elle Québec Crédits : Daniel Cianfarra

Cinéma et Télé
22 juil. 2013

Marianne Fortier: Jeune première

Par Véronique Alarie
Le visage poupin aux traits infiniment purs de Marianne Fortier, qui n’avait que 11 ans lorsque nous l’avons découverte dans le film événement Aurore, a un je-ne-sais-quoi d’envoûtant, de divin. Aujourd’hui âgée de 19 ans, cette jeune actrice qui a littéralement grandi sous l’œil attendri du public (Maman est chez le coiffeur, La galère...) s’apprête à quitter le giron de l’enfance pour s’attaquer à un premier rôle «plus adulte» (dixit la principale intéressée). Dans le drame 1er amour, inspiré d’une nouvelle de l’auteur russe Ivan Tourgueniev, elle incarne Anna, une adolescente de 17 ans qui sait user de ses charmes et dont le petit voisin de 13 ans tombe éperdument amoureux. «C’est un peu une Anna Karénine moderne», m’explique la jeune actrice, qui entamera à la rentrée des études universitaires en cinéma. «A priori, elle semble être une séductrice sans scrupules, mais en réalité, elle est bien plus complexe, mystérieuse et profonde que ça.»
 
On le devine: tout ne se passera pas comme le jeune Antoine le souhaiterait, et il verra ce premier amour prendre un tournant dramatique. Pour Marianne, qui cherche de plus en plus à s’attaquer à des rôles de composition, la charge émotionnelle d’une telle intrigue a constitué un emballant défi d’interprétation: «J’adore travailler un personnage, décortiquer un scénario en le relisant encore et encore, et visionner tout plein de films qui m’inspirent en tant qu’actrice. Pour mieux comprendre Anna, je lui ai inventé une histoire, une vie avant et après ce qu’on voit dans le film. Je me suis aussi attachée à elle: elle est devenue une amie qui m’a accompagnée pendant tout le processus.» Elle sera certainement longue et féconde, la carrière «adulte» de la belle! (en salle le 21 juin)
Partage X
Cinéma et Télé

Marianne Fortier: Jeune première