Célébrités

Boucar Diouf passe aux aveux

Auteur : Elle Québec

Célébrités

Boucar Diouf passe aux aveux

1 Si être Québécois, c'est aimer le Québec et y vivre, je suis une pure laine vierge de mouton noir. Et j'exprime ma gratitude envers cette nation qui m'a accepté, et envers ses citoyens qui me considèrent comme un des leurs.

2 Mon paternel ne savait pas lire, mais il nous encourageait tous à travailler fort à l'école. Il répétait sans cesse que les illettrés étaient les aveugles des temps modernes.

3 Je remercie mon grand-père de m'avoir enseigné qu'un vieillard assis peut voir plus loin qu'un jeune homme debout. Et que si on est maître de ses paroles avant de les prononcer, on peut en devenir l'esclave une fois qu'elles ont quitté notre bouche.

4 À l'approche de chaque élection, j'ai envie de dire aux politiciens: «Si le pouvoir poussait au sommet des arbres, certains d'entre vous n'hésiteraient pas à épouser des singes!»

5 J'ai toujours été gêné par cet espace bâillant entre mes dents. Au point que chaque fois que je suis invité à une épluchette de blé d'Inde, j'ai l'impression d'y aller pour me faire niaiser par les grains de maïs.


Photo: Radio-Canada

 

6 J'ai souvent éprouvé le désir d'inscrire à la porte de chaque résidence pour personnes âgées: «Si tu chouchoutes un vieillard depuis l'aube et que, le soir venu, tu le grondes, il se peut que, de toute sa journée, il ne se souvienne que d'avoir été négligé.»

7 Je suis mélancolique depuis mon enfance et il m'arrive de me demander si faire rire les gens n'est pas le moyen que j'ai trouvé pour sécher mes propres larmes.

8 Je voudrais dire aux gens de Hérouxville que peu importe la couleur, la race, la religion, le sexe ou le compte en banque, le coeur de l'homme est un pays étranger. Il suffit parfois d'en parcourir un coin pour découvrir une splendeur.

9 En Afrique, des femmes pratiquent le khessal pour se blanchir la peau. Elles mettent ainsi leur vie en danger, car les produits qu'elles utilisent sont extrêmement nocifs. À l'inverse, les Occidentales fréquentent les salons de bronzage. La gent féminine recherche le teint d'un mulâtre, comme celui de mon fils. À mes yeux, Anthony, tu es tout ce qu'il y a de plus beau, en noir et blanc.

10 Le téléphone, la boîte aux lettres, les journaux et les courriels sont tous potentiellement porteurs de mauvaises nouvelles. Mais quelle mauvaise nouvelle pourraient-ils m'annoncer quand tu es à mes côtés? Avec toi, Caroline, je n'ai peur de rien. Je t'aime.

L'humoriste et coanimateur de l'émission Des kiwis et des hommes, présentée jusqu'au 5 septembre à la télé de Radio-Canada, a publié au printemps dernier La commission Boucar pour un raccommodement raisonnable (Les Intouchables).


Article publié originalement dans le magazine ELLE QUÉBEC.

Commentaires
Partage X
Célébrités

Boucar Diouf passe aux aveux