Société

Règle #5 pour les belles-mères: certaines choses ne nous appartiennent pas

Par
Elle Québec
Société

Règle #5 pour les belles-mères: certaines choses ne nous appartiennent pas

Par
[caption id="attachment_16199" align="aligncenter" width="475"] Séance lecture au coin du feu Séance lecture au coin du feu[/caption] Vous êtes tombée amoureuse d’un charmant garçon, qui est accessoirement aussi papa de deux charmants ados? Bienvenue dans mon monde et dans celui de milliers de Québécoises. Voici la 5e règle à respecter pour devenir belle-mère sans capoter. Règle no 5 : Il y a des choses qui ne vous appartiennent pas. Si les discussions s’enveniment entre votre amoureux et l’ex et vous bouffent la vie, ou si vous n’êtes pas d’accord avec l’éducation des enfants, taisez-vous. Vous pouvez faire passer votre message. Mais c’est tout. N’oubliez pas qu’on peut vous répondre: «C’est pas de tes affaires!» Même si on trouve bien pratique que vous serviez de relai parental parfois, mais bon, ça aussi, c’est une autre histoire. À suivre - Règle no 6: ne questionnez pas les décisions du père devant les enfants Règle de survie #4 pour les belles-mères: ne prenez pas le parti de votre homme aveuglément Règle de survie #3 pour les belles-mères : laissez à l’ex ce qui appartient à l’ex Règle de survie #2 pour les belles-mères : vous n’êtes pas obligée de les adorer, mais de les aimer oui, un peu du moins! Règle de survie #1 pour les belles-mères : soyez vous-mêmes
Commentaires
Partage X
Société

Règle #5 pour les belles-mères: certaines choses ne nous appartiennent pas