Tendances
22 déc. 2011

Mode: les 10 faits marquants de 2011

Par Aya McMillan, adaptation de Karine Benoist

BANG Auteur : Elle Québec Crédits : BANG

Tendances
22 déc. 2011

Mode: les 10 faits marquants de 2011

Par Aya McMillan, adaptation de Karine Benoist

1. La chute de Galliano

L'industrie de la mode ne s'est toujours pas remise du renvoi de John Galliano de la maison Christian Dior à la suite de propos racistes et antisémites qu'il aurait tenus au mois de mars. Malgré les nombreuses thérapies qu'il a entreprises pour traiter différentes dépendances, la carrière du couturier reste plus qu'incertaine, et les rumeurs portant sur son éventuel successeur ne cessent de courir. Et depuis que Marc Jacobs n'est plus pressenti pour le poste, les spéculations vont bon train.

2. Contrefaçon à la Kardashian

Une rétrospective de l'année 2011 qui se respecte ne pouvait être complète sans l'évocation de la famille Kardashian. C'est au mois d'août que Kourtney, Khloé et Kim lançaient leur collection de sacs à main pour Sears. Loin d'être dupes, des blogueuses ont aussitôt pointé du doigt la ressemblance pas très (voire pas du tout) subtile entre ceux-ci et des sacs des griffes Balenciaga, Yves Saint Laurent, Celine, Chanel, Chloé, Foley Corinna et Botkier. Monica Botkier aurait même envoyé une mise en demeure aux trois sœurs. On souhaite au trio Kardashian un peu plus d'inspiration pour 2012.

3. Victoria Beckham en ballerines

Oui, oui, vous avez bien lu! L'ex-membre des Spice Girls a beau avoir donné naissance à une adorable petite fille, c'est pour avoir porté autre chose que des talons vertigineux que la chanteuse a tant fait parler d'elle. Pour soigner son hernie discale, la reine des hauteurs s'est vue contrainte de porter des ballerines... en public! Un mois plus tard, Beckham a bien sûr fait un retour triomphal, Louboutin aux pieds, à la Semaine de la mode de New York.

4. Carine Roitfeld quitte Vogue Paris

En délaissant son poste de rédactrice en chef de l'édition française de Vogue, Carine Roitfeld a fait déferler une onde de choc sur l'industrie de la mode. Pendant qu'elle était à sa tête, soit près d'une décennie, le magazine a connu un succès tant éditorial que financier et est devenu une véritable référence pour les Françaises en quête des dernières tendances. Peu après sa démission, la redoutable et très influente femme d'affaires annonçait son partenariat avec Barneys pour la mise au point de la collection d'automne et le design de la vitrine de l'entreprise, sa participation à la création des campagnes publicitaires de Chanel, le lancement d'un livre et, plus récemment, la naissance prochaine d'un nouveau magazine.

5. Le sac à dos à 39 000$

Les jours où l'évocation du mot sac à dos vous rappelait le vieux machin en nylon que vous osiez traîner au secondaire sont maintenant révolus. Vous pouvez désormais reléguer ce douloureux souvenir aux oubliettes grâce aux sœurs Olsen et à leur création hyper-luxueuse pour leur griffe, The Row. Le fourre-tout en peau de croco - et plus particulièrement son prix faramineux de 39 000$ - a fait couler beaucoup d'encre, ce qui lui a même mérité une place sur la «RidicuList» du célèbre Anderson Cooper à CNN. Non pas que les jumelles s'en soient souciées: le sac a remporté beaucoup de succès et s'est très bien vendu.

6. Christian Louboutin contre YSL

L'année 2011 est celle où les adeptes de la mode ont littéralement vu rouge. En effet, en avril, le chausseur Christian Louboutin déposait contre Yves Saint Laurent une plainte l'accusant de «violation de marque commerciale» pour avoir doté de semelles carmin certains escarpins de sa collection. La bataille juridique a connu un revirement spectaculaire au mois d'août, lorsque le juge a refusé la demande de retrait et l'interdiction de commercialisation des produits concernés, et insinué que Louboutin pourrait voir la fin de son monopole de la semelle rouge d'ici l'an prochain. À suivre.

7. La robe de mariée de Kate Middleton

Kate Middleton et Sarah Burton, la directrice artistique de la griffe Alexander McQueen, ont réussi à protéger le secret qui allait probablement devenir le mieux gardé de toute l'histoire de la mode. Les médias qui tournaient la situation à la blague en insinuant que le mystère entourant la robe était presque plus important que celui touchant les détails de l'assassinat de Ben Laden n'avaient pas tout à fait tort. Salles de couture secrètes, ententes de confidentialité, cachotteries éhontées (même les parents de Burton n'étaient pas dans le coup), rien n'a été laissé au hasard pour éviter les fuites vers la twittosphère et Wikileaks. Tout un exploit pour l'équipe du mariage royal, dans un monde de potinage électronique, de photos Instagram, de blogues et de vlogues.

8. Pippa vole la vedette

Pendant que la nouvelle duchesse de Cambridge remontait l'allée de l'abbaye de Westminster dans sa tenue à couper le souffle, c'est la demoiselle d'honneur, Pippa Middleton, qui a réussi à capter l'attention. Vêtue d'une robe McQueen ajustée, la séduisante cadette a fait de l'ombre à son aînée en devenant instantanément la coqueluche des médias. Pendant les semaines qui ont suivi le mariage royal, son joli minois a fait la une de plusieurs magazines, et des pages d'admirateurs ont été créées en son honneur (ou du moins en celui de son désormais célèbre popotin) sur Facebook.

9. La folie Missoni chez Target

Le détaillant américain Target ne s'attendait pas à un engouement aussi spectaculaire lorsqu'il a annoncé sa collaboration avec la griffe Missoni le temps d'une minicollection. Le jour du lancement, des millions de magasineuses déchaînées ont causé la saturation du site Internet de la chaîne et laissé plusieurs fashionistas penaudes. Des plaintes ont été formulées, des chèques-cadeaux envoyés, et Target a annoncé le départ de son directeur des opérations Web. On espère que la bourde ne se répétera pas pour la prochaine collaboration de l'entreprise avec le designer Jason Wu.

10. Le vol de la collection de Marc Jacobs

Des fashionistas avides de nouveautés ne pouvaient apparemment pas attendre la mise en marché de la dernière collection de Marc Jacobs. On annonçait en novembre le vol de la collection printemps-été 2012, celle-là même qui avait époustouflé la galerie lors de la Semaine de la mode de New York en septembre. La disparition des échantillons qui voyageaient de Paris jusqu'à Londres pour une présentation à la presse européenne a été annoncée aux journalistes par courriel. Peu après, l'équipe MJ promettait, par Twitter, une récompense en échange de la collection intacte. On croise les doigts.

 

À DÉCOUVRIR: Rétrospective mode: le meilleur de 2011 en photos!

Mots-clés
Partage X
Tendances

Mode: les 10 faits marquants de 2011