Designers
12 août 2014

Betina Lou: la recette du succès

Par Emmanuelle Martinez-Curvalle

Auteur : Elle Québec

Designers
12 août 2014

Betina Lou: la recette du succès

Par Emmanuelle Martinez-Curvalle

Que pensez-vous de l'émergence d'un Festival de mode comme Panache?

Je trouve que c'est une super belle initiative et puis -les organisateurs s'en sont rendu compte-nous sommes plusieurs designers québécois à être originaire du Saguenay! C'est l'occasion de le faire découvrir à ceux qui l'ignorent en plus de faire valoir l'idée qu'il est possible de réussir dans ce métier sans forcément venir d'une grande ville.

L'industrie de la mode n'est pas dans la meilleure des formes en ce moment. Comment expliquez-vous votre succès?

C'est dur à expliquer. D'abord on en est très heureux (rires), particulièrement lorsqu'on sait à quel point la compétition est rude, et puis parce qu'il n'est pas rare d'avoir des doutes dans ce métier, surtout lorsqu'on débute. Je pense que notre force est d'avoir trouvé une signature. Il y a une place dans le marché pour le style de vêtements qu'on propose. Et puis surtout, nous travaillons fort (rires). Mon équipe et moi sommes en formation continue, toujours aux aguets des nouvelles tendances, et nous observons beaucoup ce qui se fait à travers le monde au niveau des petites marques indépendantes. L'idée est de s'en inspirer mais en l'adaptant à notre sauce, et en veillant à toujours garder une ligne directrice précise, aussi bien au niveau de notre style que de notre communication, notre utilisation des réseaux sociaux et notre service en boutique. Bref, notre succès est peut-être dû à un ensemble de petites choses que nous essayons de faire bien!

Avez-vous une ligne directrice fixe depuis le début de votre carrière ou sentez-vous que vous avez dû faire des compromis pour vous adapter?

Notre ligne directrice est assez simple: imaginer des pièces intemporelles, des basiques. Cela nous laisse une belle liberté. À partir de morceaux classiques, on ajoute notre twist, les détails qui font notre particularité.

Quelle personnalité incarne le mieux le style Betina Lou?

Je trouve toujours difficile de répondre à cette question car je n'ai pas d'idée arrêtée sur le sujet. Je trouve que Catherine Pogonat, qui aime notre marque, est une belle «égérie», tant au niveau de son style que de sa personnalité. Il y a aussi Coeur de pirate, que les gens associent beaucoup moins à Betina Lou et qui, pourtant, porte à merveille notre petit Col Claudine. Sinon, pour tout ce qu'elle dégage et ce qu'elle représente, l'icône mode absolue pour moi serait Audrey Hepburn.

betina-lou1-400.jpgQu'est-ce qui a inspiré votre nouvelle collection?

Au départ, c'est la Nouvelle Vague qui m'a inspirée avec ses actrices marquantes, telles qu'Anna Karina ou Jean Seberg. Mais finalement, l'esprit de la collection a évolué vers autre chose. Les tissus sont souvent la base de départ et j'imagine les pièces au fur et à mesure. L'une d'elles peut inspirer la prochaine et ainsi de suite. De plus, je travaille beaucoup en équipe cette année, donc chacun a mis de soi dans le processus d'élaboration de la collection.

Votre pièce coup de cœur de la collection d'automne?
Pour moi, la pièce coup de cœur est celle que je vais porter le plus souvent pendant la saison. Je répondrais donc la marinière, noire avec des rayures ivoire ou bleu marine avec des rayures ocre. Elle est faite en tricot de bambou, à Montréal et ne bouloche pas! Elle est confortable, facile à porter et pour moi, au quotidien, ce sont vraiment les deux mots-clés.

Quels sont les plus gros défis auxquels vous devez faire face aujourd'hui en tant que designer au Québec?

L'approvisionnement en matières premières et le fonds de roulement. Tous les six mois, le problème réapparaît: même si les ventes augmentent, le financement augmente aussi. Il faut donc être créatif pour trouver des moyens de financer la prochaine collection. Les structures financières n'étant pas optimales, c'est un stress dont je me passerais. Mais je pense qu'à ce sujet, nous avons tous cette contrainte à prendre en compte. Et puis en tant que créatrice/entrepreneure, ça fait aussi partie de mon métier!

À DÉCOUVRIR:
Entrevue avec Ying Gao, la designer à découvrir
The Stowe: des accessoires en cuir faits à la main
Panache: le Festival Mode du Saguenay!

Dossier: Festival Mode & Design 2014

 

Mots-clés
Partage X
Designers

Betina Lou: la recette du succès