Soins
20 oct. 2011

Un mois avec une routine beauté

Par Kenza Bennis

Imaxtree.com Auteur : Elle Québec Crédits : Imaxtree.com

Soins
20 oct. 2011

Un mois avec une routine beauté

Par Kenza Bennis

Tout a commencé par une innocente conversation sur les conseils beauté des stars. Avez-vous remarqué? Elles disent TOUTES - Gwyneth Paltrow, Demi Moore, Kate Moss, Megan Fox, Laetitia Casta - que leur secret pour avoir une peau sublime est de se démaquiller soigneusement et religieusement tous les soirs.

Quand j'ai naïvement avoué que ma routine beauté était minimaliste et que je ne me démaquillais quasiment jamais (faut dire que je ne me maquille pas non plus...), Louise, notre rédac chef, a tout de suite sauté sur l'occasion: «Ça te dit pas d'essayer de le faire tous les soirs pendant un mois?» Et Andrée- Anne, notre rédac chef beauté, de renchérir: «Mais il faudrait que tu suives une vraie routine beauté.» Comprendre: nettoyant tonique soin contour des yeux sérum crème matin ET soir, sans oublier l'écran solaire durant le jour. Ouf!

J'ai bien essayé de marchander un peu, histoire d'éliminer le contour des yeux (ça sert à quoi?) et le sérum (est-ce vraiment nécessaire?), mais Miss Beauté a été intransigeante. Elle m'a cloué le bec avec un: «Compte-toi chanceuse de ne pas faire le layering des Japonaises, qui superposent les démaquillants et les soins ciblés.»

Première semaine: je me la joue première de classe et fais consciencieusement tous mes devoirs. Faut dire que je suis en vacances... Deuxième semaine: chassez le naturel, il revient au galop. J'oublie quelques fois le tonique et le contour des yeux (acte manqué, dirait Freud). Mais surtout, il m'arrive, deux ou trois soirs, de sauter la routine au complet. Mon excuse: à partir d'une certaine heure, mon cerveau rejette catégoriquement l'idée de faire tout geste superflu avant le dodo.

 

Après quelques ratages, j'adopte une nouvelle stratégie: j'attaque le marathon beauté en début de soirée. Et ça marche! En tout cas pour quelque jours... jusqu'à ce que je me retrouve un soir, tard, en rentrant du resto, dans ma salle de bains. Là, non seulement mon corps me hurle d'aller me coucher, mais le doute s'infiltre dans mon esprit: «Tous ces petits pots sont-ils vraiment nécessaires? Ou est-ce un complot capitaliste en vue de nous faire consommer plus de produits?» Et le doute est d'autant plus fort que ma peau est restée de marbre devant les assauts répétés de tous ces soins.

Le lendemain, j'appelle un dermatologue. «La majorité des gens ont une peau normale, alors ils n'ont pas besoin de grand-chose», répond le Dr Ari Demirjian, de la Clinique de dermatologie privée de Montréal. «Il n'y a que l'écran solaire qui est indispensable. Quant à la crème hydratante, elle est utile aux personnes qui ont la peau sèche et à celles qui en ressentent le besoin l'hiver, quand l'environnement est plus sec. Le démaquillant, lui, est bon... si on se maquille. Il faut alors choisir un produit doux, non agressant.»

«En fait, poursuit-il, pour ce qui est de lutter contre le vieillissement naturel ou le photovieillissement de la peau, il n'y a que trois produits dont l'action a été démontrée scientifiquement: l'acide rétinoïque (ou rétinol rétinaldéhyde dans les cosmétiques), l'acide glycolique et la vitamine C.»

Je raccroche en jubilant! Ma routine less is more n'est plus synonyme de paresse, mais de clairvoyance. Mon cerveau embrumé du soir m'en remercie tous les jours, mon portemonnaie aussi.

 

À LIRE: Un mois avec les cheveux détachés 

 

 

 

 

 

Partage X
Soins

Un mois avec une routine beauté