Maquillage
13 mai 2014

Belle au naturel: la fierté de s'afficher sans maquillage

Par Kenza Bennis

Auteur : Elle Québec

Maquillage
13 mai 2014

Belle au naturel: la fierté de s'afficher sans maquillage

Par Kenza Bennis
Il y a cinq ans, quand ELLE QUÉBEC et Canal Vie ont lancé la Journée sans maquillage au Québec, l'initiative semblait audacieuse et plutôt marginale. Depuis, les actions de ce genre ont pris une ampleur insoupçonnée et s'incarnent de multiples façons. «Au début, il fallait être courageuse pour s'afficher sans maquillage, souligne à ce sujet l'ex-animatrice Marie Plourde, porte-parole de la Journée sans maquillage. Aujourd'hui, de plus en plus de célébrités le font partout dans le monde. Le mouvement s'est aussi enraciné dans le quotidien des gens: on le constate dans les écoles, les bureaux, et sur les réseaux sociaux. Ce que ça montre, c'est que les femmes prennent de plus en plus plaisir à se voir au naturel.»

L'école sans fard

À l'École secondaire de la Seigneurie, à Québec, de 500 à 600 filles s'inscrivent chaque année aux Beautés du mardi, une initiative lancée en 2010 par l'enseignante Sarah Bouchard. «Ça fait quatre ans que les étudiantes participent en grand nombre à ces journées sans maquillage, explique l'instigatrice du projet. Et c'est vrai que, depuis, j'ai vu les mentalités évoluer. C'est comme si on s'était rendu compte que la mode était allée trop loin. Aujourd'hui, les teintes de cheveux et les maquillages sont beaucoup moins flamboyants.»

> Pourquoi une journée sans maquillage?

«La journée sans maquillage a aussi été l'occasion pour nous d'instaurer un comité de la condition féminine, poursuit Sarah Bouchard. On y aborde divers sujets qui touchent les filles, par exemple l'hypersexualisation et la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. Cette année, le défi des mardis sans maquillage nous a même permis d'être citées dans le Dico des filles 2014, qui est distribué dans toute la Francophonie! Nous en sommes très fières!»

> Notre dossier complet Belles au naturel

L'École secondaire de la Seigneurie n'est pas la seule à avoir adopté la Journée sans maquillage. Au fil des ans, un nombre grandissant d'établissements scolaires - une centaine l'an dernier au Québec - s'est joint au mouvement.

«C'est vrai que la Journée sans maquillage est bien implantée dans les écoles!» commente l'enseignante Annie Roy, qui en a organisé une en 2012 à la Polyvalente Robert-Ouimet, à Acton Vale. «Nous, on a fait les Mercredis sans maquillage pendant huit semaines et, chaque semaine, le nombre de participantes augmentait. Au début, elles représentaient 45% des filles de la poly, et à la fin, 75%. Il faut dire qu'elles ont eu beaucoup d'encouragements de toutes parts: la directrice et les profs se sont présentées à l'école sans fard, les garçons les ont soutenues, les stations de radio et les journaux locaux ont parlé de nous, et les commerçants ont octroyé des prix aux filles qui ont participé le plus assidument au mouvement.»

Sa plus grande réussite, Annie Roy l'a vécue avec une élève de 14 ans qui n'était jamais venue à l'école sans se maquiller, raconte l'enseignante: «Après avoir participé à la Journée sans maquillage, elle m'a écrit une lettre pour me remercier de lui avoir permis de vivre l'expérience de montrer son vrai visage. Elle en était très fière... et moi aussi!»

> Les femmes passeraient plus de la moitié de leur vie maquillées

Annie Roy, qui enseigne maintenant au collège Saint- Maurice, a d'ailleurs l'intention de réitérer l'opération en 2015. «L'année prochaine, dit-elle avec enthousiasme, je voudrais que tout Saint-Hyacinthe se joigne au mouvement sans maquillage. J'en ai déjà parlé à des profs d'autres écoles, et tout le monde est partant!»

Les stars québécoises sans maquillage: Danièle Henkel sans maquillage 

Une façon de s'affirmer

Montrer son «vrai visage»: tel est aussi le dernier dada de nombreuses stars qui publient des photos d'elles sans fard ni retouche. Au cours de la dernière année, on a pu voir Lady Gaga, Lorde, Gwyneth Paltrow, Drew Barrymore, Cameron Diaz, Jessica Alba, Beyoncé, Kim Kardashian, Nicki Minaj, Hilary Duff, Miley Cyrus, Victoria Beckham, Lupita Nyong'o et Zoe Saldana, entre autres, publier des selfies «au naturel» sur les réseaux sociaux. Leur but? Montrer la différence entre les tapis rouges, le cinéma et la réalité, disent plusieurs d'entre elles.

Dans la même veine, des animateurs radio et télé (dont ceux de la célèbre émission américaine The Today Show) se sont présentés au naturel devant les caméras.

> Les selfies des stars sans maquillage

Mais cette tendance à s'afficher sans fard ne touche pas seulement les personnalités publiques et les élèves. Le mouvement «sans maquillage» a également d'importantes répercussions chez les «femmes ordinaires», qui sont de plus en plus nombreuses à lancer des initiatives pour encourager leurs pairs à assumer leur visage nu.

Parmi les actions du genre les plus médiatisées, on compte la campagne No-makeup selfies, qui a permis à l'association britannique Cancer Research UK, en mars dernier, de recueillir plus de 8 millions de livres (environ 15 millions de dollars) en une semaine!

À l'origine de cette extraordinaire collecte de fonds: Fiona Cunningham, une jeune maman et étudiante de 18 ans, qui a créé une page Facebook pour permettre aux femmes d'y publier leur autoportrait sans maquillage et, du même coup, de faire un don pour le cancer. Quelques jours plus tard, sa page récoltait 250 000 «j'aime», et des milliers de femmes, dont des vedettes comme Rihanna et Beyoncé, avaient publié leur no make-up selfie et contribué à la cause!

Les stars québécoises sans maquillage: Rebecca Makonnen sans maquillage

Tous les appels à afficher son visage nu n'obtiennent pas un succès aussi spectaculaire, mais ils sont de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux. En témoignent les pages Facebook comme celles de No Make-Up May, No Makeup Movement, No makeup nomination, A Day Without Make Up... qui invitent les femmes à laisser tomber les fards pour une journée, un mois ou le temps d'une photo.

«Notre mission est d'encourager les femmes à avoir une image positive de leur corps, à s'aimer telles qu'elles sont», écrivent les fondatrices du mouvement Makeup free me, qui incite les Australiennes à sortir sans maquillage le 30 août. «Montrez votre vraie beauté le 25 avril», propose pour sa part le mouvement américain National No Makeup Day, qui vise à combattre «les standards inatteignables de beauté». «Publiez une photo de vous au pied du lit», suggère à son tour la Française Karine Laville sur sa page Facebook No Make-Up Nomination. «J'ai créé ce jeu pour que les filles s'affichent sans artifices, explique-t- elle, mais surtout parce que je trouve que la pression pour être belle est beaucoup trop forte dans notre société. On devrait pouvoir rester nous-mêmes.»

> Vox pop: les hommes nous préfèrent-ils avec du maquillage?

«Nos jeunes valorisent énormément le paraître», fait aussi remarquer l'entrepreneure Danièle Henkel, mentore à l'émission Dans l'oeil du dragon. «C'est pour ça que la Journée sans maquillage a autant de sens et de raisons d'exister. En fin de compte, l'idée est d'affirmer, en tant que femmes, que nous ne sommes pas des objets de séduction mais des êtres humains, qui ont des compétences, des aptitudes, des forces et des faiblesses. Chacune doit commencer par s'aimer soi-même. Est-on capable de s'aimer comme on est, oui ou non?» Excellente question, n'est-ce pas?

Les stars québécoises sans maquillage: Chantal Lacroix sans maquillage

 

Mots-clés
Partage X
Maquillage

Belle au naturel: la fierté de s'afficher sans maquillage