Se concentrer davantage sur les soins plutôt que le coiffage

C’est en quelque sorte un choc culturel que Clarissa a vécu à son arrivée au Québec: «La première chose que j’ai remarquée, c’est que les femmes mettent beaucoup plus de temps à se coiffer qu’à soigner leurs cheveux; elles se soucient surtout de leur look pour la journée. Au Brésil, c’est tout le contraire! On pense à beaucoup plus long terme, parce qu’une crinière en santé demande un engagement continu.» Selon elle, le coiffage est un peu l’équivalent du maquillage: le fixatif et la poudre bronzante rehaussent notre style pour quelques heures, mais ils ne contribuent pas à améliorer l’état de notre peau et nos cheveux. Bien sûr, les Brésiliennes utilisent aussi des produits coiffants de temps en temps, mais elles mettent toujours l’accent sur les soins capillaires. «On considère qu’il est encore plus important de traiter les cheveux, comme ils ne bénéficient pas des mêmes mécanismes naturels de réparation que la peau. Au bout du compte, on gagne sur toute la ligne, parce que de cheveux sains sont beaucoup plus faciles à coiffer!» souligne Clarissa.

Être à l’écoute de ses cheveux…

Les Brésiliennes assurent que nos cheveux réagissent à tous les changements auxquels ils sont soumis. Si on augmente la fréquence ou l’intensité du séchage, si l’air devient plus sec, si on prend l’avion pour de longues heures, si on visite un endroit très pollué, il y aura des conséquences sur notre crinière. Même le matériel de notre tuque pendant l’hiver ou celui du divan sur lequel on passe beaucoup de temps peut avoir un impact sur la santé de nos cheveux! En prenant le temps de les observer régulièrement, on récolte de précieuses informations nous servant à mieux les soigner.

… et adapter sa routine en conséquence

Nos cheveux parlent d’eux-mêmes; c’est à nous de les écouter pour comprendre leurs besoins. «À Rio, la température est très humide; nous devons ajuster la quantité et la fréquence des soins en conséquence», dit Clarissa. «En hiver au Québec, je remarque que ma crinière nécessite encore plus d’hydratation que durant le reste de l’année.» Les Brésiliennes modifient donc leur routine capillaire une à deux fois par mois pour répondre à ces besoins spécifiques.

Varier sa “diète” capillaire

L’autre raison primordiale de cette façon de faire particulière? «Lorsqu’on utilise le même traitement à répétition, le cheveu est saturé des ingrédients qu’il contient», révèle Clarissa. «Ce besoin est comblé pour un certain moment et il ne sert plus à rien de lui en donner davantage. C’est pourquoi dans ma culture, on “nourrit” les cheveux d’un composant différent à chaque lavage.» La méthodologie brésilienne va donc comme suit: après le shampoing et avant le revitalisant, on alterne plusieurs masques capillaires sélectionnés selon l’état de nos cheveux. Clarissa suggère d’établir un calendrier personnalisé tenant compte de la fréquence des shampoings et des différents ingrédients nécessaires à nos besoins personnels. Une sorte de Hair Routine, quoi!

Protéger ses cheveux au quotidien

Il existe plusieurs habitudes qui améliorent la santé des cheveux à long terme. Par exemple, les éponger à l’aide d’une serviette en microfibre ou d’un vieux t-shirt de coton, opter pour une taie d’oreiller en soie et choisir un élastique en tissu (scrunchie) réduit considérablement la friction responsable de dommages. Pour prévenir les petits nœuds pouvant mener à des cassures, on prend soin de démêler les cheveux secs avant le shampoing; Clarissa suggère d’ajouter un peu d’huile de coco ou d’olive pour faciliter le processus. Après coup, on utilise un peigne à dents larges sur cheveux humides. Et bien que les Brésiliennes n’utilisent qu’occasionnellement les outils coiffants chauffants, elles vaporisent toujours une protection thermique préalablement.

The Hair Routine offre un court questionnaire en ligne pour créer son propre calendrier de soins capillaires. thehairroutine.com

the-hair-routine-produits

Traitement hydratant, Traitement nourrissant, Traitement réparateur 35 $ chacun.

Lire aussi:

Tendances cheveux: 30 coupes au carré qui nous inspirent
Les tendances cheveux de l’automne hiver 19-20
5 questions à Denis Binet sur les tendances cheveux de l’automne
30 coiffures express pour matins difficiles!