Sorties
3 déc. 2013

Un voyage gourmand à San Francisco en 10 adresses -Partie 1

Par Nancy Pavan
Elle Québec
Sorties
3 déc. 2013

Un voyage gourmand à San Francisco en 10 adresses -Partie 1

Par Nancy Pavan
[caption id="attachment_8744" align="alignnone" width="650"] nopa san francisco Restaurant Nopa, San Francisco[/caption] Si San Francisco n'est pas la ville peace and love que j'imaginais, on y mange si bien que j'ai décidé de partager avec vous mes adresses gourmandes préférées. Cette semaine, je vous en présente 5. Après 10 jours à San Francisco, je peux affirmer que ce n'est pas la ville du peace & love et des granos que j'imaginais. A la place, j’ai découvert une ville de voitures électriques, de nerds au portefeuille bien rempli mais surtout, une ville où la bouffe et les cocktails priment. Avant le départ, j’avais fait mes petites recherches, parce que je voyage autant avec les yeux qu’avec la panse! Par ailleurs, je ne voulais pas tomber sur un resto attrape-touristes ou perdre du temps à chercher où manger chaque soir. C'est donc armés d’une liste de plus de 25 adresses uniques en leur genre et toutes bien cotées par les locaux, que mon chum et moi avons attaqué notre visite gourmande!   Jour 1 : Nopa Après 6 heures de vol et souffrant d’un décalage horaire de trois heures, on décide de tester LE restaurant late-night de San Francisco. À 22 h (oui je sais, il était 1 h du matin pour nous, mais c’est ça les vacances!), nous prenons place autour d'une table du très couru Nopa. C’est l’un des rares restos locaux qui reçoit des clients après 21 h (en général, les San-Franciscains mangent tôt). Le plat dont on se souvient: Une salade de bébés calmars grillés, de pois chiches frais et rôtis, d’épinards et de croûtons au cumin. Le cocktail qui nous a marqués: Le Stanford, composé de brandy Germain-Robin, de vermouth sucré, et d’amers à l’orange. Le moment le plus mémorable: Lorsque notre serveur nous a remis sa liste de restos coups de cœur à San Francisco. Pourquoi y aller : Pour le magnifique espace, la belle faune et le happy hour très animé. http://www.nopasf.com/   [caption id="attachment_8745" align="alignnone" width="650"] Ichi Sushi san francisco Restaurant Ichi Sushi, San Francisco[/caption] Jour 2 : Ichi Sushi Situé entre un bar de danseuses et un pawn shop, le Ichi Sushi ne prend pas de réservation et n’accepte que 24 personnes à la fois. On a donc attendu 1 heure et demie avant d'y entrer, mais ça en valait amplement la peine! Il faut dire que l’heure et demie passe plutôt vite lorsqu'on sirote d’excellents cocktails au Rock Bar du coin… Le plat dont on se souvient: Les nigiri, faits avec très peu de riz pour mieux savourer le poisson. Chaque morceau est assaisonné d’une touche de sauce, d’une herbe ou d’une garniture marinée. Aucunement besoin de sauce soya avec des ingrédients aussi frais! Le cocktail qui nous a marqués: L'Ichi Rock, un cocktail à base de gin, de St-Germain, de Yuzu, et d’amers de pamplemousse Le moment le plus mémorable: Lorsque mon copain a dit tout haut « Qui a fait ça?» en goûtant à l’oursin. Tout le restaurant a cessé de parler, pendant que mon chum éclatait de rire et terminait sa pensée : « C’est incroyable!». Pourquoi y aller : pour la variété et la fraîcheur des poissons et des fruits de mer. http://ichisushi.com/   [caption id="attachment_8746" align="alignnone" width="650"] namu gaji san francisco Restaurant Namu Gaji, San Francisco[/caption] Jour 3 : Namu Gaji Un restaurant coréen moderne dans le quartier hipster de Mission. Le plat dont on se souvient: Les huîtres Hogg Island à l’encre de seiche et au caviar de saumon. Ces petites huîtres dentelées de Marin County (une région située à 40 minutes de San Francisco) ont une texture crémeuse et un goût délicat à peine iodé. Le cocktail qui nous a marqués: un verre de soju de pommes de terre sucrées Le moment le plus mémorable: lorsque nous sommes arrivés 45 minutes en avance sur notre réservation, et que l’hôtesse a eu l’amabilité de nous trouver une table en 15 minutes. Pourquoi y aller : pour l’ambiance sympa et pour les dumplings au shiitake dans un bouillon de miso. http://www.namusf.com/   [caption id="attachment_8748" align="alignnone" width="650"] Bar Tartine San Francisco Restaurant Bar Tartine, San Francisco[/caption] Jour 4 : Bar Tartine C’est le restaurant tenu par les propriétaires de la célèbre boulangerie Tartine. On y a choisi le menu de dégustation nommé « Friends and Family », composé de 11 plats copieux. À nous deux, on en avait assez pour toute notre famille et tous nos amis! Le plat dont on se souvient: Les pommes de terre fumées à l’ail noir. Le cocktail qui nous a marqués: Le Rebujito, fait de xérès Valdespino, de baie de genévrier et de soda au citron. Le moment le plus mémorable: La rencontre avec un jeune cuisinier nommé Johnny, qui mangeait au bar ce soir-là et à qui on a donné un coup de main pour séduire la jolie barmaid. Pourquoi y aller : pour les combinaisons de saveurs inusitées et surtout, pour les pains au levain et au seigle. http://www.bartartine.com/   [caption id="attachment_8749" align="alignnone" width="650"] Rich Table San Francisco Restaurant Rich Table, San Francisco[/caption] Jour 5 : Rich Table. Lors de notre pause cocktail au bar Brass Tacks, dans la très cool Hayes Valley, le bartender, Buffalo, nous suggère de manger à la Rich Table ce soir-là. Merci Buffalo, mais nous essayons d’avoir une réservation et… le resto est complet pour les deux prochains mois. Il insiste, passe un coup de fil à ses amis qui y travaillent, et quelques heures plus tard, nous voilà assis à la meilleure table de l'établissement, une coupe de champagne en main, gracieuseté des proprios! Le plat dont on se souvient: Les bucatini à la sauce bolognaise au porc, servis avec pomme grenade, roquette et noisettes. Tellement bon que mon copain en a pleuré! C’est simple, ce sont les meilleures pâtes que nous n'ayons jamais goûtées… Le cocktail qui nous a marqués: Au bar Brass Tacks, à un coin de rue de là, on a aimé le To Wong Fu. Un mélange de brandy, de Cocchi Americano, d’amers de pamplemousse, de citron et de Smith & Cross. Le moment le plus mémorable: Toute la soirée était magique. C'est le plus bel exemple de la cuisine locavore de San Francisco. Pourquoi y aller : pour l’atmosphère chaleureuse, les plats simples et exécutés à la perfection, et le personnel sympathique. http://www.richtablesf.com/   En 10 jours, nous avons testé 10 restos à San Francisco. Verdict : c'est selon moi l'une des meilleures destinations gourmandes en Amérique du Nord. Je vous livrerai la suite de mon top 10 gourmand dans mon prochain billet. Et vous, quel est votre meilleur voyage gastronomique?
Partage X
Sorties

Un voyage gourmand à San Francisco en 10 adresses -Partie 1