Sorties

L’exposition E(É)S: créativité et féminité à saveur montréalaise

L’exposition E(É)S: créativité et féminité à saveur montréalaise

Projet E(É)S. Photographe : ©Studio Couleur Vive

Sorties

L’exposition E(É)S: créativité et féminité à saveur montréalaise

E(É)S est une réunion festive de l’écriture et de l’illustration, créée par l’auteure Garance Philippe en compagnie de douze illustratrices montréalaises.
 

Dès le 2 février, le Centre culturel Georges-Vanier accueillera l’exposition du projet E(É)S, et la créativité est décidément au rendez-vous! Imaginé et mis en place par Garance Philippe, une artiste touche-à-tout, le projet E(É)S se veut une conjugaison de deux univers, soit l’écrit et l’illustration, le tout au féminin.

Le projet a vu le jour lorsque Garance a eu envie de sortir de sa zone de confort et d’utiliser ses écrits de façon originale. L’univers poétique est riche en soi, mais l’association avec celui de l’illustration ajoute définitivement une touche unique à l’ensemble du projet.

Qu’en est-il des participantes au projet? Les douze illustratrices locales proviennent de plusieurs milieux artistiques comme le tatouage, l’illustration pour enfants, le design graphique ou encore le graffiti, donnant ainsi un style diversifié à l’exposition. Chacune a eu le mandat d’illustrer un des écrits de Garance Philippe ainsi que leur vision d’un texte commun. L’exposition traite de plusieurs thèmes tels l’amour, les voyages, la peine, la mort et le quotidien. Le texte commun est 100 % féministe, ce qui est d’ailleurs le fil conducteur de l’exposition.

Garance Philippe explique le choix des illustratrices comme étant principalement basé sur des coups de cœur. Il était important pour l’instigatrice du projet qu’elles proviennent de différents mondes des arts visuels «afin que le résultat global soit éclectique» tant par leur style et techniques variés que par leur vision des textes de l’auteure. Bien que le texte à illustrer ait été imposé, le mot d’ordre pour les artistes était «carte blanche».

 

Projet E(É)S, les participantes

Projet E(É)S, les participantes Photographe: ©Studio Couleur Vive

 

En plus des douze illustratrices, la graphiste derrière le Studio Couleur Vive, Vanessa Duval, a prêté son talent au projet en tant que designer graphique. Elle explique par ailleurs le choix du rose et noir comme couleurs officielles du projet comme étant résolument féministe. La couleur n’est pas sans signification, et c’est exactement ce que Vanessa Duval souhaitait amener comme réflexion. En choisissant le rose, la designer graphique a voulu reprendre le pouvoir d’une couleur fortement associée à la «binarité des choses suite à de nombreuses années où nous l’avons attribué au sexe féminin et rejeté presque catégoriquement au sexe masculin» et la tourner à l’avantage du message véhiculé par l’exposition.

Bien que le projet n’ait pas été sans son lot de défis – ça prend beaucoup d’organisation, être le point de référence de treize personnes! –, Garance Philippe tient à ce que les gens sachent que le plaisir de créer a toujours été au cœur de cette collaboration artistique.

L’exposition sera présentée du 2 février au 17 mars au Centre culturel Georges-Vanier, et se promènera dans quelques autres quartiers de Montréal au courant de l’année. Il est possible de suivre le projet via sa page Facebook et sa page Instagram.

Commentaires

Partage X
Sorties

L’exposition E(É)S: créativité et féminité à saveur montréalaise