Musique

Rencontre avec le duo Milk & Bone

Rencontre avec le duo Milk & Bone


 
Photographe : Jean-Claude Lussier

Musique

Rencontre avec le duo Milk & Bone

Le duo montréalais Milk & Bone n’a (presque) plus besoin de présentations. Après le succès de leur premier album (Little Mourning, paru en 2015), Camille Poliquin et Laurence Lafond-Beaulne sont revenues en force avec un opus mondialement attendu, Deception Bay.

Leur douce musique électro envoûte, leurs voix s’harmonisent à merveille et leur sens de l’esthétique captive. Camille et Laurence incarnent tout de la cool girl: talentueuses, couronnées de succès et à l’avant-garde dans leurs styles respectifs comme dans leur art. Paru en février, Deception Bay a autant plu aux fans qu’à la critique. Beaucoup plu. À tel point, en fait, que leur premier spectacle à Montréal, en avril, affichait déjà complet après la sortie de deux extraits du nouvel album seulement! Une marque de confiance qui ravit les deux femmes. «C’est touchant, parce qu’on a tellement été nous-mêmes jusqu’à présent dans ce projet... J’ai l’impression que notre authenticité est appréciée, et que plus on se laisse de liberté, plus nos fans nous reconnaissent. Ça nous encourage à continuer sur cette lancée», dit Camille.

Les deux amies entreprennent ce mois-ci une tournée qui les mènera aux États-Unis, en Europe et un peu partout au Canada. «La vie de ville en ville, c’est intense. Mais, cette fois, on structure le tout de façon à bien prendre soin de nous, et de l’une de l’autre. Lors de la première tournée, qui a duré presque deux ans, on s’est lancées tête baissée, sans réfléchir. Ç’a été épuisant. On est mieux préparées, maintenant», précise Laurence. «Sur la route, on est fatiguées, stressées, loin de la maison... On vit beaucoup d’émotions! Ce qui en fait d’ailleurs un bon moment pour s’inspirer et faire le plein d’idées pour de nouvelles chansons», explique Camille.

null


  Photographe: Jean-Claude Lussier

Avant d’être collègues (et partenaires d’affaires), Camille et Laurence sont surtout des amies. Et leur symbiose est palpable lors de la séance photo. Elles s’encouragent et se complimentent, finissent mutuellement leurs phrases et prennent la pose ensemble comme si elles ne faisaient qu’une. Cette complicité hors du commun les suit jusque sur scène, d’autant que les deux musiciennes peuvent désormais piger dans un répertoire de chansons deux fois plus vaste. «Il y a énormément de travail derrière ce show! On l’a construit à l’image exacte de nos envies», affirme Laurence. «Avec plus de mouvements, plus de dynamisme, plus de fun, ajoute Camille. Et la scénographie permanente du spectacle est réfléchie. Le public sera accompagné visuellement tout en nous écoutant.»

Les nombreux admirateurs d’ici et d’ailleurs pourront entendre le duo reprendre quelques-unes de ses premières chansons, dans des versions parfois retravaillées, ainsi qu’une sélection des 14 pistes de Deception Bay qu’elles ont composées, de leur propre aveu, pour «faire du bien». Aux autres? À elles-mêmes? «Les deux. C’est thérapeutique, pour nous, d’écrire. Ça nous aide à mieux comprendre des situations ou des émotions qu’on a vécues», lancent presque d’une seule voix les deux musiciennes, à la douce vulnérabilité et au talent brut dont on ne se lasse pas.

 

Commentaires

Partage X
Musique

Rencontre avec le duo Milk & Bone