Musique

Lykke Li: entre ombre et lumière

Andreas �hlund Auteur : Elle Québec Crédits : Andreas �hlund

Musique

Lykke Li: entre ombre et lumière

Après la sortie de son premier disque, l'intrigant et séduisant Youth Novels, cette jeune Suédoise aux yeux de biche et à la voix de fillette est vite devenue la chouchou de la critique.

Depuis, la petite fée scandinave s'est transformée en sorcière: elle promeut aujourd'hui une sorte de postféminisme viscéral qu'elle a elle-même baptisé pussy power (!) et nous présente Wounded Rhymes, dont les textes et les musiques explorent le côté obscur de l'âme humaine. Tout l'album est mu par une force brute (souvent appuyée par des percussions tribales), qui se nourrit d'une colère palpable et d'un désir d'affirmation.

«Lorsqu'on est une femme, l'industrie de la musique nous place automatiquement dans une petite case, alors que moi, je veux être l'égale des hommes», lance-t-elle en guise d'explication. Déclaration superflue: ce deuxième disque nous prouve qu'elle n'a rien à envier aux autres artistes, quel que soit leur sexe.

Nouveautés chez le disquaire

 

the-dears-150.jpgThe Dears
Degeneration Street

Ce groupe demeure un des incontournables de la scène anglomontréalaise. Au fil des ans, le chanteur Murray Lightburn est resté fidèle à son concept de «pop noire romantique», mais il a affiné son langage musical, mélangeant allègrement pop baroque, rock explosif, soul et britpop pour créer un style qui sert à merveille sa voix passionnée.

 

 

adele-150.jpgAdele
21

La jeune chanteuse britannique, capable de transformer la douleur d'une rupture en un véritable triomphe artistique, nous montre toute sa profondeur dans ce deuxième album. En puisant dans les sonorités des années 1960, cette interprète à la voix immense a su créer de la musique soul à la fois actuelle et intemporelle.

 

 

 

apres-ski-150.jpg

Artistes variés
Après ski

Les Disques Pluton viennent de ressusciter la bande sonore du film de 1971 mettant en vedette Daniel Pilon, René Angélil et Pierre Labelle. Ce joyeux cocktail de funk jazz délirant et de chansons de Céline Lomez et de Marc Hamilton est épicé de dialogues du long métrage. Plaisir kitch garanti!

 

 

Mark-Berube-150.jpgMark Berube and the Patriotic Few
June in Siberia

On a dit de Mark Berube qu'il faisait du «folk de chambre indie». Cette expression décrit assez bien l'élégance sonore de sa musique, due à un savant dosage où dominent le piano, l'accordéon et le violoncelle. Mais c'est surtout la voix chaude et la poésie riche de cet artiste qui nous incitent à réécouter ses pièces.

 

 

 

À LIRE: Armistice: nouveau projet pour Béatrice Martin

 

 

 
Commentaires
Partage X
Musique

Lykke Li: entre ombre et lumière