Musique
3 oct. 2014

Les meilleurs souvenirs musicaux d'Ingrid St-Pierre

Par Monique Giroux

LePoun Auteur : Elle Québec Crédits : LePoun

Musique
3 oct. 2014

Les meilleurs souvenirs musicaux d'Ingrid St-Pierre

Par Monique Giroux

Quel est votre premier souvenir musical?

L'album Tu m'aimes-tu, de Richard Desjardins. J'avais cinq ans et je le connaissais par coeur. J'imaginais des chorégraphies sur ses chansons. J'interprétais le sens des textes avec ma tête d'enfant. Quand j'entendais Desjardins chanter «M'as tomber dans l'fort», j'imaginais un fort de neige (rires). Il demeure un géant à mes yeux.

Un moment charnière dans votre carrière?

Le tout premier spectacle auquel j'ai assisté a été celui de Jim Corcoran. Après le concert, je suis allée le voir et je lui ai confié mon envie de faire de la musique. Il m'a dit: «Il faut croire en ce que tu es et réaliser ce en quoi tu crois.»

Si vous pouviez réaliser un rêve sur scène, quel serait-il?

J'aimerais collaborer avec Marie-Jo Thério. Elle m'a permis de comprendre qu'on n'est pas forcés d'entrer dans un moule pour faire ce métier. Grâce à elle, j'écris et je compose mes propres chansons.

Vous lisez ELLE QUÉBEC depuis longtemps?

Ma mère y était abonnée lorsque j'étais enfant. Je le feuilletais, je découpais ses images. Un de ses numéros, dans lequel figurait la mannequin québécoise Ève Salvail, m'a profondément marquée. Je la trouvais tellement belle avec sa tête rasée et son tatouage de dragon! Comme Marie-Jo Thério, elle m'a appris qu'il est possible de faire son chemin tout en étant hors norme.  

À voir: Ève Salvail en couverture de notre numéro de février 1994!

> Plus sur le spectacle C'est notre tour

Découvrez les souvenirs musicaux des 3 artistes qui accompagneront Brigitte sur scène:
Catherine Major
Brigitte Boisjoli
Florence K

 

Partage X
Musique

Les meilleurs souvenirs musicaux d'Ingrid St-Pierre