Cinéma et Télé
13 janv. 2016

Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Marie Soleil Dion

Par Stéphane Dompierre

Marie Soleil Dion Auteur : Elle Québec Crédits : Marie Soleil Dion

Cinéma et Télé
13 janv. 2016

Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Marie Soleil Dion

Par Stéphane Dompierre

Après un café chez Lili & Oli, j'ai fait visiter à Marie Soleil Dion dans un parc louche de la Petite-Bourgogne. Elle semble avoir aimé l'expérience.

On te voit partout en ce moment.
 Es-tu certaine d'avoir du temps pour 
l'entrevue? D'où viens-tu et où iras-tu
 après?
Ce matin, je suis allée faire une 
prise de sang parce que j'ai la batterie à
 plat; ensuite, j'ai commencé à répéter la 
pièce de théâtre Coco, à La Licorne; et, plus 
tard, j'irai jouer Ma première fois, à L'Étoile 
Banque Nationale. Cet après-midi,
 j'ai aussi une sieste prévue à l'horaire!


Quand tu fais la file à la pharmacie avec
 une revue à potins, 12 boîtes de bouffe
 pour chats et un sac de chips, as-tu peur que les gens te reconnaissent?
Non. À la télé, on me voit souvent coiffée et maquillée, mais, dans la vie, je ne suis pas comme ça. Il y
 a plein d'endroits où je peux aller sans être trop reconnue. Mais, bon, je n'irais certainement pas dans un centre commercial bondé d'ados un samedi après-midi, à moins d'avoir envie d'un bain de foule! Cela dit, même si on me voyait acheter des condoms, ce ne serait pas très grave...

On t'a vue improviser, chanter, danser... Qu'est-ce qu'on ne te verra jamais faire devant une caméra?
Avant de le faire à Belle et Bum, je t'aurais dit chanter... C'est hors de ma zone de confort! J'ai aussi participé à l'émission Les dieux de la danse, mais je ne pense pas le refaire. Ça me stresse beaucoup trop! Quand on chante mal, à la limite, on peut s'en sortir en faisant une blague, mais, quand on danse un tango, c'est moins facile. Je ne suis pas sportive, je suis vraiment peureuse. Tu ne me verras jamais à Fort Boyard... Quoique, me connaissant, je finirais par accepter, même 
si mon premier réflexe serait de refuser.


Dans Fendre les lacs, au théâtre Aux Écuries, tu joues un personnage en marge de la société, parti vivre dans le bois pour fuir l'urbanité. Si tu étais dans la même situation, qu'est-ce que tu aurais le plus de mal à laisser derrière toi?
Quand j'ai pas de wifi ou de réseau cellulaire, j'ai pas
 de fun! J'ai besoin de savoir où est mon monde en tout temps. Aujourd'hui, j'ai appelé mon chum, et il a mis du temps à me rappeler. Il défaisait
 une shed. Je n'ai pas pu m'empêcher de me demander: «Est-ce qu'il lui est arrivé quelque chose?» Je m'inquiète facilement.

Tu es l'une des porte-parole de Bell Cause pour la cause et tu as avoué avoir fait une dépression à la fin de ton secondaire. Quels sont tes trucs pour éviter une rechute?
Je travaille beaucoup, mais je suis vraiment moins intense qu'avant. Tu vois, tout à l'heure, je vais faire une sieste! Mon truc, c'est de me permettre des moments de détente pendant mes semaines de rush.

PLUS: Crises d'angoisse: quand la panique attaque

Et pour aider la cause, on fait quoi?
Le 27 janvier,
on tweete ou on texte en ajoutant #BellCause à notre message. Chaque fois que ce mot-clic sera utilisé,
 Bell donnera cinq sous à un organisme en santé mentale du Canada. Bell Cause pour la cause, c'est aussi une excellente initiative pour mettre fin aux préjugés et inciter les gens qui ont besoin d'aide à aller en chercher, à en parler. Ça ouvre le dialogue.

Sur Twitter, une fan a écrit à propos de ta prestation 
à Belle et Bum: «Elle a donc ben une belle voix! Elle est parfaite, cette fille-là, ou quoi?» Tu es parfaite ou quoi?
Crisse, non!


Je crois que ça répond très bien à la question.
Effectivement.  

À DÉCOUVRIR:
Rencontre avec Sarah-Jeanne Labrosse: candeur nature
Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Patrick Hivon
Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Guy A. Lepage 

Partage X
Cinéma et Télé

Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Marie Soleil Dion