Cinéma et Télé
20 oct. 2015

Christine Beaulieu: actrice polyvalente et citoyenne engagée

Par Caroline Bertrand

Marc Montplaisir Auteur : Elle Québec Crédits : Marc Montplaisir

Cinéma et Télé
20 oct. 2015

Christine Beaulieu: actrice polyvalente et citoyenne engagée

Par Caroline Bertrand

Son rôle de Roxanne, fantasme du personnage campé par Louis Morissette dans le film Le mirage, a procuré 
à cette comédienne une visibilité nouvelle. Si vous ne 
la replacez pas d'emblée, ça risque fort de changer cet automne.

Dans la série Marche à l'ombre, elle incarne l'acariâtre policière Vicky, à des milles de la frivole Roxanne. Elle fait de furtives incursions dans La théorie du K.O. et dans Boomerang, interprétant une fruste ex-détenue et une ex-amoureuse explosive, tandis que Blue Moon la présentera cet hiver sous les traits d'une épouse de ministre conventionnelle.

Si Christine Beaulieu est si polyvalente, c'est sûrement parce qu'elle voit le jeu dramatique comme un lieu d'invention, d'expérimentation, d'échange: un terrain de jeu collectif, où la création règne en maître. «L'extraordinaire, le magnifique naît lorsqu'il y a place à l'erreur», explique la comédienne, citant la dramaturge Marie Brassard. Lorsqu'elle songe à son parcours -
à 33 ans, elle compte déjà 12 ans de métier -, ce sont d'abord ses collègues qui lui viennent à l'esprit, des êtres qu'elle juge infiniment brillants. Cette estime à leur égard, la vie la lui rend bien. «Je suis extrêmement touchée lorsqu'on me rappelle. C'est tellement beau de se faire dire: "J'ai aimé travailler avec toi et j'ai envie de revenir à toi."

PLUS: Rencontre avec Julie Le Breton: un mélange de force et de douceur

À chaque projet, je fais de mon mieux et, ces temps-ci, je vis des retours de balles.» Ricardo Trogi et Louis Morissette, respectivement réalisateur et scénariste du Mirage, l'avaient côtoyée en travaillant à Smash II et à C.A. IV. Cinq ans après avoir collaboré avec Christine dans Mesrine: L'instinct de mort, Roy Dupuis a proposé qu'elle soit sa covedette dans le film Ceci n'est pas un polar, sorti l'an passé. D'inestimables marques de reconnaissance!

Cette actrice est aussi une citoyenne engagée.

L'auteure-documentariste Annabel Soutar, qu'elle admire profondément, lui a proposé de mener l'enquête J'aime Hydro, sur laquelle elle planche actuellement. Du fruit de ses recherches et de ses réflexions sur Hydro-Québec naîtra une pièce-documentaire présentée par la compagnie théâtrale Porte Parole. «C'est franchement prenant! M'impliquer autrement qu'artistiquement, m'interroger sur le plan social, entrer dans les rouages du système démocratique, ça me bouscule. Je pose des questions en assumant ma part d'ignorance; ce n'est pas parce qu'on n'est pas un spécialiste qu'elles sont niaiseuses. Ça me demande beaucoup d'énergie... pour ne pas faire de jeu de mots», dit-elle à la blague.

Et pour la suite de sa carrière, de quoi rêve-t-elle? Elle adorerait incarner une enquêteuse dans la lignée
 des femmes de tête des séries Homeland, Broadchurch et The Killing. Et comme elle a été marquée par les récits historiques de l'émission de radio De remarquables oubliés, se glisser dans la peau d'une héroïne ayant contribué à forger notre pays la brancherait tout autant. «Je porterais ce rôle avec beaucoup de cœur.»

Marche à l'ombre est actuellement offert à Super Écran. Boomerang est diffusé le lundi, à 19 h 30, à TVA, et La Théorie du K.O., le mercredi, 21 h 30, à ICI Radio-Canada Télé. Blue Moon sera présenté à l'hiver 2016, à Club illico.  

À DÉCOUVRIR:
Le questionnaire Dompierre: rencontre avec Diane Lavallée
Rencontre avec Cate Blanchett, icône du grand écran
5 livres pour vous encourager à vivre vos rêves


Partage X
Cinéma et Télé

Christine Beaulieu: actrice polyvalente et citoyenne engagée