Travail

Succès au féminin: rencontre avec Sophie Boulanger, co-fondatrice de BonLook

Succès au féminin: Sophie Boulanger, co-fondatrice de BonLook

Sophie Boulanger, co-fondatrice de l'entreprise Bonlook. Photographe : Bonlook

Travail

Succès au féminin: rencontre avec Sophie Boulanger, co-fondatrice de BonLook

Nous avons rencontré Sophie Boulanger, co-fondatrice de l’entreprise Bonlook, dans le cadre des conférences ELLE A DIT lancées par les hôtels W en partenariat avec C2 MTL. Voici ce que cette entrepreneure nous a confié lors de notre entrevue pour en savoir plus sur son parcours professionnel.
 

Tu es entrepreneure. Au tout début de ta carrière, est-ce c’est ce que tu visais?

J’ai toujours eu ce désir d’entreprendre des projets, et j’ai eu la chance d’être entourée d’entrepreneurs qui ont eu du succès. Depuis toute jeune, je m’implique dans plusieurs domaines. Je suis une personne qui aime bâtir des choses. Pour moi, l’entreprenariat c’est plus qu’engager des employés ou de vendre des objets, c’est un rêve que je caressais depuis longtemps.

Quel est le plus gros défi que tu as rencontré?

Je suis une éternelle optimiste, donc les enjeux, je les vois comme des occasions d’apprendre. Je dirais que le financement a été un défi puisque je ne connaissais pas particulièrement ce domaine. J’ai vu ça comme la chance d’apprendre quelque chose de nouveau.

Dans le milieu dans lequel tu évolues, est-ce que les femmes rencontrent des défis particuliers?

C’est une excellente question! Ma vision de ce phénomène est clair: ce n’est pas parce que je suis une femme que je ne peux pas réaliser mes objectifs professionnels. Je ne me suis jamais sentie moins crédible parce que j’étais une femme dans un milieu majoritairement composé d’hommes, mais je sens tout de même la différence. Cependant, je reste confiante et je continue de tracer ma route.

Quel est le meilleur conseil professionnel que tu aies reçu?

«Better done than perfect.» C’est le conseil qui m’a le plus interpelée. Il vaut mieux commencer quelque part, se lancer, plutôt que d’attendre que tout soit parfait. Les femmes, on a tendance à se limiter et attendre que notre projet soit impeccable avant de le mettre en branle. Je dirais plutôt: «débutons par quelque chose et ensuite améliorions-le!»

Si tu avais toi-même à donner un conseil à des femmes qui veulent faire leur chemin dans le milieu des affaires, quel serait-il?

De croire en son instinct et de rester vraie. L’authenticité c’est ce qui te rend crédible auprès de ta clientèle et t’apporte le succès.

Quelle est ta plus grande réalisation professionnelle, de quoi es-tu le plus fière?

Chez Bonlook, on emploie 115 employés. J’en suis très fière car on joue un rôle dans l’écosystème économique québécois.

Où puises-tu ton énergie créative ou ton inspiration?

J’adore voyager. Ma destination préférée est l’Asie et particulièrement la Corée et le Japon. Les voyages me nourrissent; découvrir de nouvelles cultures me stimule et m’inspire.

Lors de moments de découragement ou de démotivation, comment fais-tu pour te remettre dans l’action?

Définitivement avoir un partenaire d’affaires! C’est ce qui m’aide à continuer cette aventure et rester motivée. Pour moi, il est essentiel à ma réussite.

As-tu des mentors ou des gens qui t’inspirent?

Je suis entourée de femmes extraordinaires dont Anna Martini qui comprend très bien le milieu du commerce du détail pour y avoir travaillé plusieurs années. Elle est une mentor avec qui j’échange beaucoup d’idées et de qui je reçois de précieux conseils. Avoir un avis extérieur et objectif est indispensable à mon développement professionnel.

Quand tu as besoin d’une pause procrastination, quel site web ou quelle application visites-tu?

Pour me changer les idées, j’aime regarder des séries sur Netflix. Ma réponse manque un peu d’originalité! (rires)

 

Commentaires

Partage X
Travail

Succès au féminin: rencontre avec Sophie Boulanger, co-fondatrice de BonLook