Travail

Ambitieuse avec un grand A: Kim Thomassin

Fr�d�rique M�nard-Aubin Photographe : Fr�d�rique M�nard-Aubin Auteur : Elle Québec

Travail

Ambitieuse avec un grand A: Kim Thomassin

Afficher son ambition? Non merci, répondent trop souvent les femmes, par crainte d'être mal jugées. Il n'est donc pas surprenant qu'elles obtiennent un salaire moyen inférieur à celui des hommes et qu'elles soient peu représentées dans les hautes sphères du pouvoir. Découragées par les statistiques qui font état de cette réalité, cinq brillantes femmes d'affaires se sont engagées à stimuler l'ambition des Québécoises. C'est ainsi qu'est né, en janvier dernier, L'effet A: un défi que chacune de ces femmes a relevé en 100 jours! Si cette initiative s'est conclue le 15 mai, l'engouement suscité, lui, perdure. On songe même déjà à renouveler l'opération. D'ici là, nous avons rencontré les cinq ambitieuses à l'origine de la première mouture de L'effet A pour discuter de cette expérience et leur demander des conseils pour apprendre à foncer au boulot.

Associée directrice de McCarthy Tétrault


Quel était votre défi?

«Former 20 étudiantes, pour la plupart inscrites au MBA à HEC Montréal, à l'art de la négociation. Plusieurs d'entre elles avaient déjà fait leurs premiers pas sur le marché du travail et ont eu un choc en découvrant qu'il ne suffit plus d'obtenir de bons résultats pour progresser, comme c'était le cas à l'école. Dans un milieu professionnel, le jeu n'est plus le même.»


PLUS: Ambitieuse avec un grand A: Isabelle Marcoux 

Comment avez-vous appris à négocier?

«J'ai d'abord appris sur le tas. Puis, j'ai suivi des cours offerts par mon cabinet, en plus de m'inscrire au programme sur la négociation à l'École de droit de l'Université Harvard. Au fil du temps, j'ai mis en pratique toutes sortes de trucs. Premièrement, j'arrive toujours très bien préparée. Je module le débit et le ton de ma voix, j'évite de gesticuler et je m'assois sur le bout de ma chaise si elle est trop profonde - ma posture est alors meilleure et j'en impose davantage! Surtout, je garde mon sang-froid. Je suis convaincue que mes aptitudes 
de négociatrice m'ont valu de la crédibilité auprès de mes clients et, par conséquent, ont contribué à l'avancement de ma carrière.»


Quelle est la meilleure façon de négocier une augmentation de salaire?

«Le savoir, c'est le pouvoir! Pour bien négocier, vous devez d'abord avoir toutes les données en main pour prouver votre valeur. Recherchez les salaires qu'obtiennent des individus occupant une position semblable à la vôtre dans d'autres organisations. Dressez ensuite la liste de vos accomplissements et de vos objectifs pour démontrer la valeur ajoutée que vous apportez à l'entreprise. Et ne craignez surtout pas de vous lancer dans cette négociation. Les hommes n'hésitent pas à le faire, eux!»  

À DÉCOUVRIR:
Ambitieuse avec un grand A: Sophie Brochu
Carrière: Isabelle Hudon, femme d'affaires exemplaire
Faut-il avoir honte d'être ambitieuse? 

Commentaires
Partage X
Travail

Ambitieuse avec un grand A: Kim Thomassin