Soins

Le regard reflète les premiers signes du vieillissement

Auteur : Elle Québec

Soins

Le regard reflète les premiers signes du vieillissement

Le contour des yeux

La peau du contour de l'œil est extrêmement fine. Son épaisseur varie entre 0,33 et 0,36 millimètres, comparativement à 1 à 1,6 millimètres pour le reste du visage. Ce qui explique en partie pourquoi cette zone est plus vulnérable au vieillissement. De plus, l'évaporation transcutanée y est favorisée. La peau située autour de l'œil est très mobile, car elle est fine, et le tissu conjonctif dermique y est moins important que dans les autres parties du visage.

Par ailleurs, le contour de l'œil est sollicité par 22 muscles en mouvement dont 14 qui ne servent qu'au clignement. Ces mouvements - estimés à plus de 10 000 par jour - sont indispensables à l'équilibre de la surface cornéenne.

Il faut comprendre que les paupières sont le reflet de notre mode de vie. Le manque de sommeil, la fatigue, le stress, le tabac, l'alcool, les rayons UV et les mimiques d'expression entraînent de multiples variations au cours de la journée. Ces variations concernent entre autres la vascularisation, l'hydratation ainsi que la turgescence des tissus.

Au fil des ans, plusieurs types d'altérations peuvent affecter cette zone très fragile, dont les poches, les cernes et les rides.

Les poches

Le tissu sous-cutané du contour de l'œil est très « souple », mais également très lâche. Il peut se distendre par des épanchements de liquide extracellulaire (lymphatique), ce qui provoque l'œdème palpébral responsable du gonflement des paupières inférieures, communément appelé poche.

Les poches peuvent apparaître de façon ponctuelle et provisoire: conséquence de pleurs, d'un manque de sommeil, de frottements mécaniques ou de l'utilisation de cosmétiques inadaptés (notamment certains corps gras). Ces œdèmes peuvent persister dans le temps s'ils sont liés à l'âge ou à des facteurs héréditaires.

Si le vieillissement en est la cause, le phénomène est dû au ralentissement de la circulation lymphatique: le drainage naturel devient alors moins efficace. Si les œdèmes sont liés à l'hérédité, les poches sont permanentes et correspondent souvent à un dépôt anormal de graisse dans la zone du contour de l'œil. Dans les deux cas, les poches sont accentuées au réveil et résultent de la stagnation de la lymphe ou d'une mauvaise circulation sanguine, majorées par la position allongée et le repos musculaire.

 Les cernes

Lorsque la microcirculation sanguine du dessous de l'œil devient moins efficace, les microvaisseaux se gonflent de sang. La peau étant très fine dans cette zone, le sang veineux apparaît par transparence: les cernes marquent alors le contour de l'œil.

Tout comme les poches, les cernes peuvent être conjoncturels. Ils sont alors temporaires et découlent d'une congestion vasculaire qui peut être liée à la fatigue, au stress, à l'alcool ou au manque de sommeil. Ils peuvent aussi être structurels et sont alors quasi permanents.

Les cernes d'origine héréditaire correspondent à une hyperpigmentation de la peau dans cette zone. Ceux liés au vieillissement sont le résultat d'un ralentissement de la microcirculation sanguine. Dans les deux cas, ils sont accentués par une hygiène de vie malsaine comme un manque de sommeil et une mauvaise alimentation.

Les rides et ridules

La grande mobilité des paupières ainsi que leurs caractéristiques anatomiques, associées aux modifications cutanées observées au cours du vieillissement, expliquent la prévalence élevée des rides dans cette zone.

La chronologie d'apparition des rides autour de l'œil est la suivante:

Les premières rides d'expression naissent sous la forme de pattes-d'oie. Elles constituent les premières marques du vieillissement et doivent être considérées comme un indicateur qu'il est temps d'entreprendre un traitement.

S'ajoutent les rides dues à la «pesanteur», qui apparaissent d'abord sous l'œil. La faible quantité de collagène du derme de cette zone n'assure qu'un faible soutien des tissus, qui s'affaissent facilement.

Apparaissent ensuite les rides de surcharge (rides, relâchements et poches), lesquelles sont dues à la poursuite du vieillissement, à la lenteur du renouvellement cellulaire, aux radicaux libres, etc. Le collagène devient cassant, et les rides se creusent. La microcirculation lymphatique et sanguine ralentit, les tissus s'affaissent davantage et, comme si ce n'était pas suffisant, du tissu adipeux peut s'y développer, accentuant le phénomène.

On peut vieillir sans presque avoir de rides et à l'inverse, les voir se multiplier. Il est toutefois possible de prévenir l'apparition des rides, des poches et des cernes sous les yeux, ou tout au moins de les atténuer par des soins quotidiens ou des interventions esthétiques.


Source
Clinique Rewind

Commentaires
Partage X
Soins

Le regard reflète les premiers signes du vieillissement