Santé et forme

Le syndrome de brûlure buccale

istockphoto.com Photographe : istockphoto.com Auteur : Elle Québec

Santé et forme

Le syndrome de brûlure buccale

La Dre Sylvie Louise Avon, spécialiste en médecine buccale de la Faculté de médecine dentaire de l'Université Laval, me le confirme: «Je vois chaque semaine des cas de syndrome de brûlure bucale (SBB) dans mon cabinet.» Cette mystérieuse affection touche sept fois plus de femmes que d'hommes, et les femmes ménopausées y sont particulièrement vulnérables.

«Depuis quelques années, on associe le problème à un désordre du système nerveux, mais on ne comprend toujours pas les mécanismes qui y mènent.»

Symptômes et traitements

Sensation de brûlure sur les lèvres, la langue et le palais, picotements, sécheresse buccale importante et perturbation du sens du goût. La tendance actuelle chez plusieurs praticiens consiste à traiter avec des médicaments (antidépresseurs, stabilisateurs membranaires ou anticonvulsifiants, par exemple) et à proposer un soutien psychologique.

«C'est une condition difficile à vivre, et les patientes sont souvent très démunies face à la situation», ajoute la Dre Avon.

Vous trouverez la liste des spécialistes en médecine buccale sur le site de la Fédération des dentistes spécialistes du Québec.

 

La version originale de cet article a été publiée dans le numéro de février-mars 2009 du magazine Vita.

Commentaires
Partage X
Santé et forme

Le syndrome de brûlure buccale