Maquillage

À l'assaut de nos petits défauts cutanés

Auteur : Elle Québec

Maquillage

À l'assaut de nos petits défauts cutanés

Contrer la couperose
Environ 15 % des Nord-Américains en souffrent. La couperose se manifeste par la présence de petits vaisseaux sanguins rougeâtres ou violacés sur la peau du visage.

«Le traitement numéro un, c'est la prévention», rappelle la Dre Suzanne Gagnon, dermatologue à la clinique Dermatologie Face au temps, de la Polyclinique de la santé de Laval. Conseils: on fuit l'exposition au soleil et au froid, l'abus d'alcool, les épices et les produits exfoliants ou astringents.

Les soins qu'il nous faut
Des formules ciblées pour traiter et apaiser les peaux couperosées. Certaines sont même dotées d'un correcteur vert qui neutralise visuellement les rougeurs.

Les bons traitements
«Les lasers agissent efficacement sur les rougeurs et la couperose», explique la Dre Suzanne Gagnon. Idem pour la luminothérapie qui, en plus, atténue les taches pigmentaires et les ridules, resserre les pores de la peau et stimule la production de collagène.

Certaines cliniques dermatologiques offrent également des produits de maquillage correctif paramédicaux pouvant être associés aux traitements dermatologiques.

Quant aux instituts, ils proposent des soins conçus pour apaiser les peaux réactives.

INFO: Harmonie Douceur Extrême, de Decléor, 1 800 363-7284; Traitement couperose peaux sensibles, de Lise Watier, (514) 270-9296.Camouflage des cicatrices
Les cicatrices sur le visage contrastent avec la couleur naturelle de la peau. Seule solution: les camoufler. Rappel: jusqu'à ce que la peau soit totalement cicatrisée, on évite toute exposition au soleil.

Les soins qu'il nous faut
Des fards correcteurs pigmentés et très couvrants. Si la cicatrice est blanchâtre, on la camoufle avec une teinte beige. Si elle est rougeâtre, on superpose deux coloris, un vert qui neutralise la rougeur et un beige qui s'harmonise avec la carnation.

Les bons traitements
«Les injections de cortisone et les crèmes à base de silicone permettent de traiter certains types de cicatrices», souligne la Dre Suzanne Gagnon. De même, le laser jaune pulsé et le laser IPL peuvent réduire les rougeurs.

Cependant, pour masquer efficacement une cicatrice, les produits de maquillage paramédical, à la couvrance et à la tenue impeccable, sont un must. Certaines cliniques dermatologiques proposent même des fonds de teint sur mesure.
Les taches pigmentaires
«Les taches pigmentaires, qui se manifestent généralement dès la quarantaine, sont dues aux expositions solaires», rappelle le Dr Pierre Ricard. Elles peuvent apparaître sur le visage, le cou, le décolleté, les avant-bras et le dessus des mains. Encore une fois, pour lutter contre le photo-vieillissement, la prévention est primordiale: été comme hiver, on se protège des UVA et des UVB avec un écran solaire.

Les soins qu'il nous faut
Des produits blanchissants qui utilisent des ingrédients comme l'extrait de réglisse ou la vitamine C pour ralentir la production de mélanine. Comme leur action est beaucoup plus douce que celle des crèmes médicamentées, ils agissent exclusivement sur les problèmes mineurs de pigmentation. Pour des taches plus importantes, mieux vaut consulter un dermatologue. Autre solution: les camoufler avec des fards correcteurs.

Les bons traitements
Le laser offre de bons résultats et les lasers Aurora ou Elos apportent en prime un effet de photo-rajeunissement global de la peau.

«Les crèmes éclaircissantes à base d'hydroquinone à 4%, de trétinoïne ou contenant de l'azote liquide peuvent également atténuer les taches pigmentaires», souligne la Dre Suzanne Gagnon. Par ailleurs, plusieurs instituts offrent des soins, plus doux, qui allient gommage, massage et masque éclaircissants.

INFO: Soin Bio Jeunesse éclaircissant, d'Institut Esthederm, 1 877 443-3762; Soin blancheur, de Guinot, 1 800 361-6089.Le masque de grossesse
Le chloasma est un phénomène d'hyperpigmentation qui survient généralement lors d'une exposition au soleil. Il se traduit par l'apparition de plaques pigmentées sur le front et les joues, pouvant s'étendre parfois jusqu'à l'abdomen et aux aréoles. Les femmes brunes, enceintes, ménopausées ou prenant la pilule sont plus à risque que les autres.

Les bons traitements
«Le masque de grossesse est particulièrement difficile à traiter», explique la Dre Suzanne Gagnon. Les soins utilisés? Des crèmes à base d'hydroquinone à 4 %, de trétinoïne, de rumex ou d'acide kojique. Parfois, les dermatologues proposent des préparations sur mesure. Quant aux exfoliations aux acides de fruits, elles sont généralement efficaces.

Merci au Dr Pierre Ricard, porte-parole de l'Association des dermatologistes du Québec, à la Dre Suzanne Gagnon, dermatologue à la Polyclinique de la santé de Laval et à Isabelle Jubert, infirmière à la clinique Cosmedica.
Commentaires
Partage X
Maquillage

À l'assaut de nos petits défauts cutanés