Des chefs réputés aux fourneaux du Time Out Market Montréal

Time-Out-Market-Montréal
Juin 18 2019 par
Categories : Restos et cuisine

Marché nouveau genre qui ouvrira ses portes quelque part cet automne dans un Centre Eaton complètement revampé, le Time Out Market promet une expérience gastronomique et culturelle unique en son genre. Nos virées au centre-ville de Montréal n’en seront que plus excitantes!

Réunir sous un même toit des stars de la cuisine d’ici : c’est là l’idée de génie derrière Time Out Market, un concept qui a déjà fait ses preuves de Lisbonne à New York, en passant par Miami.

Pour la petite histoire, Time Out, c’est l’entreprise médiatique derrière les magazines du même nom. D’où le concept de «sélection éditoriale» : tout, tout, tout ce qui y est servi a été testé et approuvé par les journalistes du groupe.

L’espace de 40 000 pieds carrés disposera donc de 16 restaurants, d’une cuisine de démonstration, d’une école de cuisine, de trois bars, d’espaces artistiques et d’une boutique qui présenteront tous, à leur façon, le meilleur de la métropole.

Mieux que le traditionnel «food court»

À quelques mois du grand dévoilement, on a déjà eu un avant-goût de ce qu’on pourra y manger de bon, à commencer par les hamburgers gastronomiques et écoresponsables de Normand Laprise, qui y lancera un resto simplement nommé Burger T!.

La cuisine avant-gardiste de Charles-Antoine Crête et de Cheryl Johnson sera aussi au menu du marché. Au Montréal Plaza, on peut s’attendre à des créations jumelant excentricité culinaire et technique impeccable.

Pour leur part, Claude Pelletier et Mélanie Blouin, du Club Chasse et Pêche, s’efforceront de faire découvrir la cuisine gastronomique québécoise en mettant en valeur tant le gibier local que les meilleurs poissons d’ici. On pourra entre autres y déguster un «surf’n turf» réinventé mariant homard et ris de veau.

D’autres saveurs typiquement montréalaises seront à l’affiche, par exemple le poulet rôti à la portugaise du Romados, les pizzas napolitaines du Moleskine, la cuisine vietnamienne du Red Tiger ou encore les pâtes fraîches artisanales du Il Miglio.

La cerise sur le gâteau? Le tout nouveau concept de Jeffrey Finkelstein, Hof Sucrée. Cette extension de la boulangerie Hof Kelsten ne risque pas de nous décevoir avec sa gamme élargie de viennoiseries et d’autres petites douceurs exclusives. 

Il faudra maintenant patienter pour connaître les autres restaurateurs et les artistes locaux qui se joindront à l’aventure. On salive déjà!

timeoutmarket.com

Categories: Restos et cuisine