Les pièces de théâtre d’été à voir absolument

Juil 11 2016 Par
Categories : Culture

Durant la saison chaude, on oublie les coups de soleil, et on fait place aux coups… de théâtre!

  • 1/11

    La Vague parfaite

    © Toma Iczkovits
    Un opéra moderne, loufoque et qui se passe sur la plage? C’est à croire que tous les rêves peuvent être exaucés! Les surfeurs de La Vague parfaite, dont le langage se révèle parfois vulgaire et la conception de la sexualité particulièrement libérale, devront survivre à un tsunami. Pas étonnant que cet opéra-surf, mariage improbable de l’univers lyrique et de la comédie satirique, ait déclenché un raz de marée d’éloges lors de sa création l’hiver dernier. On y plonge tête première! Du 5 au 17 août au Théâtre Aux Écuries auxecuries.com. S.P.
  • 2/11

    La Galère sur scène

    Elles sont de retour. Irrévérencieuses et délicieusement imparfaites... comme on les aime! Les quatre héroïnes colorées de l’émission créée par Renée-Claude Brazeau se retrouvent dans La Galère sur scène, dirigées par nul autre qu’André Robitaille. Mimi (Brigitte Lafleur), Claude (Anne Casabonne), Isabelle (Geneviève Rochette) et Stéphanie (Marylise Bourke, en remplacement d'Hélène Florent) entendent faire des changements dans leur mode de vie et s’accorder plus de liberté. Parions qu’elles emprunteront des voies aussi inusitées que douteuses pour y arriver. Péripéties rocambolesques garanties. Du 7 juillet au 3 septembre au Théâtre Hector-Charland; hector-charland.com. S.P.
  • 3/11

    Les Déculottés

    © Julie Beauchemin
    Vous croyez connaître La Roulotte? Il faut pourtant désormais ajouter des œuvres inédites aux Peter Pan, Chat botté et autres contes traditionnels composant le répertoire du théâtre ambulant qui arpente chaque été les espaces verts de la Métropole. À la suite d’un concours annuel au sein des dramaturges québécois de la relève, une toute nouvelle histoire (ou encore une relecture originale d’un classique) sera dorénavant choisie chaque année. Pour inaugurer cette nouvelle formule, l’auteure Laurianne Derouin nous propose Les Déculottés. De jeunes vacanciers y sont aux prises avec des monstres avaleurs de maillots de bain ayant élu domicile dans la piscine publique du quartier. Rafraîchissant tout cela! Jusqu’au 23 août dans les parc de Montréal; accesculture.com. S.P.
  • 4/11

    Hors-la-loi

    © Marc Dussault
    Shérif balourd, maire véreux, danseuses de cancan délurées et pilier de taverne sont tous réunis dans le saloon menacé de fermeture de la sensuelle tenancière Maxime (Dominique Pétin). Hors-la-loi s’inscrit dans la plus authentique tradition du théâtre d’été classique, en ajoutant toutefois à l’équation de dynamiques numéros musicaux ainsi qu’un voyage au Far West. Pieds tendres s’abstenir. Jusqu’au 27 août au Théâtre des Hirondelles theatredeshirondelles.com. S.P.
  • 5/11

    On t’aime Mickaël Gouin

    © Julien Bastide
    Des artistes adulées des jeunes (dont Olivier Aubin, Léane Labrèche-Dor et Marie-Soleil Dion) sont réunis sur les planches pour lancer un tout nouveau concept: du théâtre d’été pour ados. On t’aime Mickaël Gouin est une comédie inquiétante où une famille étrange enlève un comédien (Mickaël Gouin, qui campe son propre rôle) afin qu’il procure à l’une des filles de la maison la popularité qu’elle convoite... à tout prix. Avec son humour bon-enfant, ses références à la culture populaire et son histoire captivante, ce spectacle plaira à toutes les générations. Jusqu’au 23 août au Théâtre des Cascades theatredescascades.com. S.P.
  • 6/11

    La tornade Margot

    © Marc-Antoine Lepage
    Un vieux couple usé par les années cherche à raviver la flamme. Le mari suggère qu’ils pimentent leur relation en s’offrant des aventures extraconjugales. Outrée, sa femme (l’énergique Nancy Bernier) prendra la proposition au pied de la lettre en se transformant en impénitente séductrice. Signée Martin Doyon (Un gars, une fille, Une grenade avec ça?), La tornade Margot est présentée à La Roche à Veillon, une grange rénovée de Saint-Jean-Port-Joli qui propose des soupers théâtre. Possibilité de camper juste à côté pour un combo nature-culture. Jusqu’au 4 septembre; www.rocheaveillon.com. S.M.
  • 7/11

    Un coup de maître

    © Nouveau Théâtre de l’île d’Orléans
    Un peintre raté découvre que son galeriste est un fieffé menteur: jamais il n’a vendu une de ses toiles. Pour se venger, l’artiste prétend être mort. Coup de théâtre : ses tableaux, soudainement, trouvent preneur! Victime d’un succès posthume, comment parviendra-t-il à «rester mort»? Bénéficiant de l’expertise de la metteure en scène Marie-Hélène Gendreau (Trainspotting, Tom à la ferme), Un coup de maître réunit notamment sur les planches son auteur, Claude Montminy (qu’on a vu dans Complexe G), et Sébastien Dorval. À découvrir au Nouveau Théâtre de l’île d’Orléans, où on étirer le plaisir sur la terrasse qui offre un autre spectacle: la majesté du fleuve. Jusqu’au 4 septembre; nouveautheatredelile.com. S.M.
  • 8/11

    Nelson

    © Théâtre Beaumont-Saint-Michel
    Beau succès à Paris et dans toute la France, cette pièce de Jean-Michel Charrier (adaptée par Michel Poirier) réunit de grosses pointures au Théâtre Beaumont-Saint-Michel de Saint-Michel-de-Bellechasse: Nathalie Mallette, Marc Béland, Normand Bissonnette... Le théâtre de boulevard étant friand de contrastes, on y croise deux familles que tout oppose, l’une végétalienne et écolo, l’autre superficielle et obsédée par l’argent. Il faudra qu’elles s’entendent si la jeune Catherine (Frédérique Dufort, qui jouait Léa dans Unité 9) veut parvenir à participer à un voyage humanitaire... Jusqu’au 13 août; www.theatrebeaumontstmichel.com. S.M.
  • 9/11

    Le dîner de cons

    © Théâtre Petit Champlain
    Pendant quatre étés (2007 à 2010), ce succès de foule a fait exploser les rires dans la coquette salle du Théâtre Petit Champlain, à Québec. Puisqu’on ne se lasse pas des bévues de François Pignon, qui a le chic pour mettre tout le monde dans l’embarras, ni des répliques cultes qui ont fait la renommée du film (à propos de Marlène Sasseur et de Juste Leblanc, entre autres...), c’est avec bonheur qu’on ira voir ou revoir Le dîner de cons. Si la distribution a changé, le texte de Francis Veber, lui, a conservé toute sa vivacité. Du 20 juillet au 27 août; www.theatrepetitchamplain.com. S.M.
  • 10/11

    Peau d’ours

    © Jeff Letarte
    Rébecca Déraspe emploie un humour mordant pour aborder des thèmes graves, comme les nombreuses déclinaisons de la fin (la mort, la fin de l’enfance, les ruptures amoureuses)... Dans le huis clos que constitue Peau d’ours, un couple d’urbains à la passion déclinante voit son tranquille séjour dans les bois perturbé par deux autres personnages. Des vérités sciemment dissimulées sous le tapis ressurgiront, avec ce que ça implique de choquant pour chacun. Présentée au Vieux Bureau de poste, à Lévis, cette pièce intelligente est portée par quatre jeunes acteurs tout frais diplômés du Conservatoire d’art dramatique de Québec. Jusqu’au 27 août; www.vieuxbureaudeposte.com. S.M.
  • 11/11

    Femme cherche homme désespérément

    © Théâtre des Cascades
    Situé à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Montréal, à Pointe-des-Cascades, le Théâtre des Cascades présente Femme cherche homme désespérément. Cette comédie, qui tourne autour d’une séance de «speed dating» organisée pour une célibataire endurcie par sa meilleure amie contrôlante, est l’occasion d’une super soirée. Pourquoi? De un, parce qu’on rit de bon cœur (Josée Deschênes vole le show!) et de deux, parce que l’emplacement de ce théâtre, sur une langue de terre à la confluence de la rivière des Outaouais et du fleuve Saint-Laurent, est tout simplement superbe. Et puis, c’est un site historique! En effet, le théâtre et le restaurant logent dans des bâtiments qui ont été construits lors de la création des écluses du canal de Soulanges, au début des années 1900. Ils ont été rénovés par les fondateurs du théâtre, il y a 30 ans cette année. Un bon plan : prendre l’apéro sous les arbres avant d’aller dîner sur la grande terrasse au bord de l’eau. De type buffet, le repas proposé se décline en plusieurs îlots (cuisine italienne, asiatique, de la mer, etc.) et comprend une fontaine de chocolat et jusqu’à un bar à bonbons ! Jusqu’au 27 août; theatredescascades.com. C.P.
Categories: Culture