La mode exprime souvent avec justesse les émois de son temps. Revisiter Christian Dior, en 2020, c’est un peu faire un pied de nez à une année difficile et grise pour se replonger dans la couleur, la légèreté et le sublime. Par un heureux hasard, les plus ravissantes pièces du designer débarquent cet automne à Montréal.

Dès son ouverture, en 1947, la maison de haute couture de Christian Dior innovait avec ses robes cintrées et ses jupes en corolle, un style rapidement baptisé «new-look» par la presse de l’époque. Un terme juste pour ce style à l’opposé des codes stricts de la mode des années de guerre, avec ses silhouettes aux épaulettes carrées et ses coupes masculines. Une fois la Deuxième Guerre mondiale terminée, l’avenir était radieux et Christian Dior, ce génie de la haute couture, le symbolisait parfaitement. Tenues de ville chatoyantes, robes du soir fabuleuses et robes de bal dans lesquelles on adorerait se glisser, encore aujourd’hui. Tout ça fleurait bon le raffinement et la minutie.

 

 

C’est dans cet esprit que l’exposition, conçue par le Musée royal de l’Ontario (ROM), a réuni des tenues de trois collections incontournables: celle du fonds Dior du ROM, de la collection Costume, mode et textiles du Musée McCord, ainsi que des prêts de Dior Héritage. Présentée par Holt Renfrew, la première expo d’envergure sur Christian Dior à Montréal nous plonge avec plaisir dans l’effervescence de la maison Dior, plus particulièrement durant la décennie qui a suivi son ouverture (1947-1957), proposant aux visiteurs de découvrir le processus de création du designer, notamment à travers des croquis et des photos d’archives. Un accès sans précédent aux coulisses d’une maison de haute couture parisienne, telles qu’elles étaient dans les années 1950.

D’ici l’ouverture officielle de l’exposition, le Musée a décidé de redonner vie à Bella, à Dolorès et à Arthenice, trois robes de soirée dont les patrons figurent dans sa collection Dior. Pour les réaliser dans la grande tradition de la haute couture française, il a mandaté le designer de mode montréalais Helmer Joseph. On pourra découvrir son travail de création au Musée McCord en septembre prochain et sur le site Web du Musée dès maintenant.

Pour les curieux, l’exposition met en scène de fabuleux trésors: des robes, évidemment, mais aussi des bijoux, des gants, des chapeaux et des parfums. Chaque article dévoile les secrets de ce géant de la haute couture. Pour les amateurs de mode, mais aussi d’histoire, ce sera l’exposition parfaite pour renouer avec une ambiance de légèreté!

INFOS PRATIQUES

Du 25 septembre 2020 au 3 janvier 2021
Admission générale: 19 $ (mercredi soir: 9,50 $; étudiants: 14 $)
Détails: musee-mccord.qc.ca

 

CRÉDITS PHOTOS:
Croquis: ©Musée McCord
Photos: Helmer Joseph ©Laura Dumitriu