Née à Montréal, la jeune femme de 24 ans a rapidement démontré son talent sportif tant sur la scène nationale qu’internationale. Fière coureuse du NIKE Union Athletics Club, elle a récemment rayonnée aux Championnats du monde à Budapest et aux Championnats indoor à Glasgow. Admirée pour sa détermination, elle est fort probable un modèle pour de nombreuses jeunes athlètes. Après sa récente qualification lors du classement olympique à Montréal, elle se prépare désormais pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris.

À quoi ressemble ta préparation pour les olympiques?

« En tant que coureuse de demi-fond, je m’entraîne 6 à 7 fois par semaine. Cela inclut un volume de 60 à 90 km par semaine selon le moment de l’année, avec deux entraînements d’intervalles par semaine sur la piste, deux à trois séances de musculation et de mobilité, et une longue sortie en fin de semaine (en moyenne 70 à 90 minutes de course). Je mange de façon équilibrée sans me priver, en favorisant les protéines et les glucides après les gros entraînements pour bien récupérer. »

À quoi t’attends-tu des Jeux Olympiques de 2024?

« Je m’attends à être au sommet de ma forme. Depuis le début de la saison, mon entraîneur et moi visons un summum pour les Jeux. Je n’ai pas fait beaucoup de compétitions cette année, donc je pense qu’aux Jeux, je devrais être à mon meilleur. Mon objectif est de me qualifier pour la demi-finale et, si possible, d’atteindre la finale du 1500 mètres à Paris, ce serait un exploit. »

Christian Martin

Qu’est-ce qui te rend le plus fébrile?

« C’est mon rêve de petite fille qui va se réaliser. Les Jeux Olympiques sont quelque chose auxquels je pense depuis que j’ai commencé la course. Je me souviens d’une compétition où j’avais 16 ou 17 ans, j’avais le dossard 2024, et mon entraîneur avait dit “2024 sera l’année où tu te qualifieras pour les Jeux Olympiques”. Juste d’y penser me donne des frissons ! »

As-tu un rituel quelconque avant les compétitions?

« Comme on voyage beaucoup d’une compétition à l’autre, c’est difficile d’avoir un rituel spécifique, mais je dirais que mon café est indispensable ! Peu importe l’heure de ma course, environ deux heures avant le départ, je prends un café. Même si la course est à 22 h, ça fait partie de mon rituel pré-course. Sinon, j’essaie de me détendre, d’écouter de la musique ou de parler avec ma famille et mes amis. »

La liste musicale de Simone

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite?

« L’objectif est d’atteindre la finale du 1500 mètres, mais surtout de faire de mon mieux et de célébrer tout le chemin parcouru. Je veux être compétitive à Paris, me faire confiance et profiter de cette expérience unique! »

Claus Andersen

On soutient notre équipe!

Team Canada Hoodie, Lululemon

 

Prix: 128 $

acheter

Sac de taille Team Canada, Lululemon

 

Prix: 38 $

acheter

Sandales Restfeel Team Canada, Lululemon

 

Prix: 78 $

acheter

10 % des ventes de tous les articles du programme Futur héritage de Lululemon iront aux athlètes canadiens dans le but de les aider à atteindre leur rêve et peut-être, un podium aux Olympiques!

Lire aussi:
Votre guide ultime pour un été stylé
10 livres québécois à lire d’un trait cet été