ELLES ont marqué les 30 dernières années

Sep 15 2019 par
Categories : Reportages / Société

Pour les 30 ans de ELLE Québec, on revisite notre passé, nos avancées et certains de nos meilleurs coups, histoire d’apprécier tout le chemin parcouru par les femmes d’ici.

Sports

 1990
Première participation d’une équipe féminine canadienne au championnat mondial de hockey féminin sur glace sanctionné par l’International Ice hockey Federation.

1992 

Photo: Getty Images

La gardienne de but Manon Rhéaume devient la première et la seule femme à jouer un match dans la Ligue nationale de hockey, lorsqu’elle obtient un essai avec le Lightning de Tampa Bay pour un match préparatoire contre les Blues: «Jamais mon cœur n’a battu aussi rapidement qu’au moment où j’ai marché du vestiaire à la patinoire, a-t-elle raconté par la suite. J’avais de la difficulté à respirer. C’était tellement intense. Mais tout ça a disparu dès que je me suis retrouvée sur la glace. Je ne pensais plus que c’était un match de la Ligue nationale. Tout s’est effacé autour de moi, et c’était moi sur la glace, prenant part à un match de hockey.»

1996
En 1996, Sonia Denoncourt est la première femme à arbitrer un match de soccer féminin aux Jeux olympiques d’été d’Atlanta. Elle est également la première arbitre féminine accréditée à la Fédération internationale de football association.

2003
Le 9 février 2003, la skieuse originaire d’Alma Mélanie Turgeon devient la première Québécoise médaillée d’or du circuit de la Coupe du monde de ski alpin, en remportant l’épreuve de la descente féminine lors des Championnats du monde à Saint-Moritz. Il y a quelques années, elle confiait à La Presse: «Je savais ce jour-là que j’allais gagner. J’étais dans ma zone pour livrer la meilleure performance possible.»

2006
Aux Olympiques de Turin, les athlètes canadiennes se distinguent en remportant 16 des 24 médailles.

Photo: Getty Images

2008
Chantal Petitclerc, l’une des athlètes les plus honorées et décorées de l’histoire du sport paralympique, se voit nommée athlète de l’année du Canada et remportant le trophée Lou Marsh, décerné par le journal Toronto Star. Elle est la seule athlète canadienne a avoir gagné des médailles d’or aux Jeux olympiques, paralympiques et du Commonwealth, ainsi que la première Québécoise médaillée aux jeux paralympiques (1992).

2008
Danielle Bouchard est la première Québécoise à livrer un combat dans le cadre d’un championnat de boxe professionnel – un sport que les femmes peuvent pratiquer en public seulement depuis 1991!

2011
Le saut à ski féminin est reconnu comme discipline par le Comité international olympique. Les premières épreuves ont eu lieu lors des Jeux olympiques d’hiver à Sotchi en 2014.

2014

Photo: Getty Images

Eugénie Bouchard est la première Canadienne de l’histoire à se qualifier pour une finale d’un tournoi du Grand Chelem en Australie, et ce, à l’âge de 20 ans. En 2013, elle reçoit le prix de révélation féminine de l’année de la Women’s Tennis Association. En 2016, elle a participé aux Jeux olympiques de Rio.

2017
Après 172 matchs internationaux joués, huit championnats du monde, 20 médailles d’or et quatre médailles d’argent, la joueuse de hockey Danielle Goyette est la première Québécoise à être intronisée au Temple de la renommée du hockey, «un rêve d’une petite fille qui se réalise», affirme-t-elle. En 2018, l’athlète est nommé à l’Ordre du hockey au Canada. Depuis 2007, elle dirige les Dinos, l’équipe féminine de hockey de l’université de Calgary.

Sciences et technos

1992
L’astronaute Roberta Bondar est la première Canadienne et neurologue à aller dans l’espace dans le cadre de la mission STS-42. Elle sera ensuite chef de médecine aérospatiale pendant plus de 10 ans.

1999
Julie Payette est la première astronaute québécoise à aller dans l’espace. Elle est aussi la première Canadienne à se rendre à bord de la Station spatiale internationale. L’ingénieure de formation prend part à la mission STS-96 en tant qu’ingénieure de vol à bord de la navette spatiale Discovery.

2013
Joanne Liu devient la présidente de l’organisme Médecins sans frontières.

2017
Noma Nemer est nommée scientifique en chef du Canada par le premier ministre Justin Trudeau.

2018
L’ingénieure d’origine québécoise Farah Alibay fait partie de l’équipe chargée de faire atterrir sur Mars la navette InSight de la NASA.

Politique

1991
Louise Fréchette, diplomate montréalaise, devient la première Canadienne nommée ambassadrice du Canada à l’Onu. Elle y restera jusqu’en 2006.

1993
Monique Gagnon-Tremblay devient la première femme ministre des Finances. Elle sera, en 1998, la première cheffe de l’opposition officielle de l’Assemblée nationale. 

1994
Les femmes représentent le tiers des membres du Conseil des ministres pour la première fois dans l’histoire politique du Québec. Aujourd’hui, elles sont 12 à faire partie du Conseil des ministres sur un total de 27 membres.

Du pain et des roses

Photo: Didier Debusschere

1995
Organisée par de la Fédération des femmes du Québec et rassemblant plus de 850 femmes, la marche Du pain et des roses est lancée le 26 mai 1995 dans le but de réclamer l’amélioration des conditions économiques des femmes. Pendant 10 jours, les marcheuses ont reçu un appui considérable de la population. À la fin de ce périple, le 4 juin 1995, les marcheuses avaient parcouru plus de 200 km et ont été accueillies devant l’Assemblée nationale par une foule de plus de 15 000 personnes.

2002
La politicienne Louise Harel devient la première présidente de l’Assemblée nationale.

Yolande James

Photo: Jacques Boissinot/La Presse Canadienne

2004
Yolande James devient la première femme noire élue à l’Assemblée nationale (elle deviendra par la suite la première femme noire à faire partie du Conseil des ministres du Québec. au gouvernement du Québec); et Diane Lemieux devient la première femme leader parlementaire de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale.

Pauline Marois

Photo: Getty Images

2012
Pauline Marois devient la première femme à occuper le poste de première ministre du Québec, à la suite d’une longue carrière politique qui a débuté en 1981 et qui se terminera en 2014. On lui doit notamment la création du réseau de Centres de la petite enfance (CPE) en 1997, qui misait sur la conciliation travail-famille et l’intégration des femmes sur le marché du travail.

2018
La femme politique, autrice, journaliste et figure féministe Lise Payette s’éteint à l’âge de 87 ans. Ce qui fut son mantra tout au long de sa vie? «Il faut que les femmes participent!» Lorsqu’elle rejoint les rangs du Parti Québécois en 1975, elle affirme sur les ondes de Radio-Canada: «Je me suis dit que le moment était venu de faire le saut en politique pour ouvrir des portes. Je suis bonne pour ça! J’ouvre les portes et je m’assure, lorsqu’elles sont ouvertes, qu’on ne puisse plus les refermer…»

Droits

1989
Le 8 août, à la suite du combat mené par la jeune Québécoise Chantal Daigle qui souhaite interrompre sa grossesse après s’être séparée du géniteur, un homme violent, la Cour suprême du Canada reconnaît que le fœtus n’a pas le statut juridique d’une personne. L’année précédente, l’avortement avait été enfin décriminalisé par la Cour suprême du Canada à la suite de l’arrêt Morgentaler.

1996
Le 21 novembre 1996, Québec adopte la Loi sur l’équité salariale, qui vise à corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l’égard des personnes qui occupent des emplois dans des catégories d’emplois à prédominance féminine.

2001
C’est l’année où la contraception orale d’urgence devient accessible en pharmacie.

2004
L’année où le mariage entre conjoints de même sexe est permis à la suite d’un jugement de la Cour d’appel du Québec. L’année suivante, le gouvernement adopte le projet de loi C-38 reconnaissant les mariages civils entre conjoints de même sexe.

2017
À l’automne 2017, près de 30 ans après la France, le gouvernement du Québec annonce la gratuité de la pilule abortive au Québec.

Arts et communications

Lise Bissonnette

Photo: Doug Ball/ La Presse Canadienne

1990
La journaliste, auteure et femme de tête Lise Bissonnette revient au Devoir à titre de directrice. Elle succède à Benoit Lauzière. Elle est la première femme à diriger un quotidien de cette envergure. Elle redresse le média avec brio et y occupe les fonctions de directrice jusqu’en août 1998. Ensuite, elle devient présidente-directrice générale de la Grande bibliothèque du Québec (aujourd’hui Bibliothèque et Archives nationales du Québec), pendant 11 ans.

Janette Bertrand

Photo: Paul Chiasson/ La Presse Canadienne

1986
À travers 52 épisodes de sa populaire télésérie L’Amour avec un grand A, diffusée entre février 1986 et mars 1996, Janette Bertrand éduque la population québécoise sur des sujets tabous, tels que le sida, l’homosexualité, les agressions sexuelles, la schizophrénie, le féminisme, etc. Encore aujourd’hui, à 94 ans bien sonnés, elle continue de faire œuvre utile en brassant la cage et en publiant divers écrits.

2000
Mouvement féministe lancée par la Fédération des femmes du Québec, la Marche mondiale contre la pauvreté et les violences faites aux femmes a été l’un des plus grands rassemblements féministes au Québec. Ce sont plus de 40 000 personnes, majoritairement des femmes, qui ont pris part à cette marche le 14 octobre 2000.

Photo: Archives/Journal de Montréal

2002
Sophie Thibault devient la première cheffe d’antenne d’un réseau de télévision national.

Affaires

1997
La Montréalaise Jeannine Wood est nommée présidente du conseil d’administration de la Banque Laurentienne; elle devient par le fait même la première femme canadienne à accéder à un tel poste.

2003
Françoise Bertrand devient la première femme à la tête de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Photo: Marie-Claude Hamel

2005
Isabelle Hudon devient présidente et cheffe de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. En 2016, elle reçoit une médaille de l’Assemblée nationale soulignant son engagement pour la cause de l’ambition féminine, puis en 2017, elle devient la première femme à être nommée ambassadrice du Canada en France.

Photo: Ryan Remiorz/La Presse Canadienne

2008
Monique F. Leroux est la première femme à la tête du Mouvement Desjardins, rôle qu’elle tient jusqu’en 2016. Aujourd’hui, elle est présidente du conseil d’administration d’Investissement Québec et présidente du Conseil consultatif sur l’économie et l’innovation.

2013
Manon Brouillette devient présidente et chef de la direction à Vidéotron. En 2014, elle reçoit le prix de Leadership Germaine Gibara de la Fédération des chambres de commerce du Québec. La Québécoise est également nommée l’une des 100 femmes les plus influentes au Canada en 2014 et en 2016 par le réseau des femmes dirigeantes WXN.

 

 

 

 

 

Lire aussi:

30 ans de souvenirs au Elle Québec
L’évolution de la mode ces 30 dernières années selon Denis Gagnon

Categories: Reportages / Société