Huiles essentielles: mode d’emploi

Jan 03 2017 par
Categories : Soins

De l’eucalyptus pour stopper une toux incessante, de la lavande vraie pour apaiser une peau réactive, de l’orange pour mieux dormir... Les huiles essentielles sont de très bonnes alliées, si on sait bien les employer.

Origine et évolution

Depuis des siècles, en Inde, en Chine et en Égypte, les vertus des huiles essentielles sont exploitées. Mais ce n’est qu’au début du XXe siècle que l’aromathérapie est apparue comme une alternative médicale et que les préparations cosmétiques l’ont adoptée. Aujourd’hui, nombreuses sont les marques de beauté à miser sur les huiles essentielles. Mais attention: des précautions s’imposent.

C’est quoi

Une huile essentielle est extraite (par distillation à la vapeur d’eau ou par centrifugeuse) d’une partie d’un végétal: fleur, feuille, fruit, graine, écorce, etc. Lorsqu’on épluche une orange par exemple, c’est son huile essentielle qui se volatilise et ravit nos narines. Ces huiles cumulent de 20 à 200 composés organiques aux propriétés surpuissantes. Lorsqu’on regroupe ces essences, cette synergie en amplifie les bienfaits.

Comment

Non solubles dans l’eau, les huiles essentielles doivent être diluées dans une huile végétale sans odeur (noisette, germe de blé, amande douce), si on désire en faire bénéficier notre épiderme à l’aide de massages ou de bains notamment. On profite aussi de leurs vertus en faisant des inhalations par diffusion atmosphérique – au moyen d’un diffuseur électrique et non en les chauffant, action qui pourrait cuire les essences –, ou par voie orale. Ce dernier usage est toutefois réservé à l’adulte, de manière exceptionnelle, sous les conseils avisés d’un professionnel de l’aromathérapie vu le potentiel irritant, voire toxique, de bon nombre d’huiles essentielles.

PLUS: 10 huiles essentielles populaires et leurs usages

Attention

Les indications d’un aromathérapeute sont indispensables. Méfiez-vous des produits bas de gamme généralement composés d’essences ou d’arômes synthétiques pouvant provoquer des allergies. Prudence aussi lorsqu’on est enceinte, surtout durant le premier trimestre de la grossesse. Chez les nourrissons de moins de trois mois, seule la lavande vraie est autorisée, diluée dans des proportions de 8 gouttes pour 125 ml d’huile végétale. Plus l’enfant grandit, plus on peut se permettre d’augmenter la concentration (maximum 20 gouttes pour 125ml d’huile végétale chez les enfants de 6 à 18ans).

Merci à Jean Colas, premier vice-président, marketing et ventes chez Lotus Aroma, pour ses précieux conseils.

 

 

 

Categories: Soins