4 choses à savoir sur les écrans solaires

Mai 11 2015 par
Categories : Soins

Maquillage, coiffure, bronzage: on vous livre tous les secrets de beauté longue durée par temps ensoleillé.

À l’eau, le waterproof

Il y a du nouveau dans les appellations des écrans solaires qui tiennent bon même sous l’eau: fini, la mention «waterproof» sur l’emballage! La raison? Aucun produit ne parvient à garder une efficacité totale après une baignade. Santé Canada a donc tranché en faveur de l’expression «résistant à l’eau», accompagnée d’une indication de durée (40 ou 80 minutes). Attention: si on a beaucoup transpiré, nagé ou essuyé sa peau avec une serviette, on doit réappliquer de la crème solaire avant le délai prescrit par le fabricant pour être sûre de rester à l’abri des rayons!

Tout faux!

Valérie Mercier, chargée de la formation régionale chez La Roche-Posay, déboulonne deux mythes bien ancrés:

Avec un FPS 60, je serai protégée deux fois plus longtemps qu’avec un FPS 30. «En fait, le FPS sert seulement à indiquer le niveau de protection contre les coups de soleil, affirme Mme Mercier. On doit choisir l’indice de protection solaire en fonction de notre phototype: plus on a la peau pâle, plus le FPS doit être élevé, car les risques de brûlures sont accrus.»

Avec un FPS 100, je suis blindée contre les rayons. «Le FPS ne concerne que la protection contre les rayons UVB (responsables du hâle et des brûlures); il ne fournit aucune indication sur celle contre les UVA (responsables du vieillissement cutané, de l’hyperpigmentation et du cancer de la peau). Pour s’assurer qu’un produit solaire filtre les rayons UVA, on se fie au nouveau logo standardisé par Santé Canada: les lettres UVA entourées d’un cercle. Si on veut avoir l’esprit tranquille, il est important de miser sur un écran solaire à large spectre, associant un FPS et des filtres UVA.»

Deux heures

C’est la durée d’efficacité maximale de notre écran solaire après l’application. À savoir: si le filtre UV est photostable (c’est indiqué sur le flacon), il ne commencera pas à se dégrader à moins qu’on expose notre peau à la lumière. Notre capital de deux heures de protection avant de devoir se «recrémer» peut donc être réparti au cours de la journée. Par exemple, on pourra sans crainte être exposée au soleil 30 minutes le matin en se rendant au travail, 1 heure le midi en allant luncher dans un parc et 30 minutes en fin de journée durant le trajet du retour.  

À DÉCOUVRIR:
10 questions sur les écrans solaires
Soigner sa peau après l’exposition au soleil
Nos produits favoris pour un teint hâlé sans soleil 

Categories: Soins