Qu’on soit plus chapeau, turban, foulard ou bandeau, le couvre-chef – tel qu’aperçu sur les passerelles d’Anna Sui, de Chanel et de Lela Rose – est omniprésent cette saison… et c’est tant mieux! «Il permet de protéger notre colo, facilement altérée par les rayons UV, de gagner, épargner du temps quand nos cheveux ne veulent pas coopérer en matinée ou de sauter un shampoing les matins pressés. C’est aussi l’occasion parfaite d’oser un accessoire tendance sans se ruiner!» analyse Catherine Allard.

L’idée nous tente, mais on est encore hésitante par peur d’être décoiffée quand vient le temps de retirer notre chapeau? «On mise sur le mouvement naturel de notre crinière en s’assurant de bien dégager le visage. Si on a une frange, on dépose notre couvre-chef une fois que cette dernière est bien coiffée», continue Catherine Allard. Et on note les trucs de l’experte pour favoriser la tenue de notre turban ou de notre bandeau: «Je courbe des pinces à cheveux pour qu’elles épousent la forme de la tête, puis je les croise en X à la hauteur des oreilles, sous le tissu. Après avoir posé le bandeau ou le turban, je le fixe avec une dernière épingle, que j’insère au centre du X. Ça ne bougera plus, promis juré!»

[productSlider 110633]

Zoom sur nos 25 looks préférés

[slideshow 110035]

Lire aussi :

Tête-à-tête ensoleillé: Beauté aquatique
Tête-à-tête ensoleillé : Chics, les tresses
Tête-à-tête ensoleillé : On fait la vague
Tête-à-tête ensoleillé: Haute voltige