Propos recueillis par Véronique Alarie