Propos recueillis par Sophie Larivière