propos recueillis par MARION KRESSMANN-LUMBROSO