Billets

Les filles sont stupides

Auteur : Elle Québec

Billets

Les filles sont stupides

Vous savez comment transformer un mensonge en vérité? C'est simple comme bonjour: vous n'avez qu'à le répéter le plus souvent possible. Après un certain temps, vous verrez, vous finirez par y croire...

Prenez ce qu'on dit sur les femmes, par exemple: elles sont plus douces que les hommes, moins agressives, plus égalitaires, plus humanistes. Si le monde était dirigé par elles, tout irait bien. Il n'y aurait plus de guerres, de corruption ni d'inégalités sociales... Est-ce vrai? Probablement pas. Les femmes sont comme les hommes, capables du meilleur comme du pire (il suffit de visiter un bureau presque entièrement composé de femmes pour se rendre compte à quel point elles peuvent jouer dur, elles aussi). Mais à force de se faire répéter qu'elles sont les meilleures, on a tous fini par y croire.


Toutes les femmes sont des mère Teresa, et tous les hommes sont des George W. Bush. L'altruisme vs l'égoïsme, l'empathie vs l'indifférence, l'intelligence vs l'ignorance, le coeur vs le portefeuille... Un homme est gentil? C'est parce qu'il a renoué avec son côté féminin. Une femme écrase tous ceux qui se trouvent sur son passage? Elle se conduit comme un homme. C'est aussi simple que ça. La valeur d'une personne tient à son entrejambe.

Mes filles ont 10 et 7 ans, et pour elles, pas de doute: les femmes sont extra, et les gars, imbéciles. Ça fait partie des grandes vérités de la vie. C'est comme dire que l'eau est mouillée ou que le gazon est vert. Ça tombe sous le sens. Remarquez, ce n'est pas de leur faute. C'est ce qu'on leur dit tous les jours à la télé, au cinéma, dans les pubs. Elles apprennent par cœur les bêtises qu'on leur répète, c'est tout. Femme = bon. Homme = mauvais. Tenez, l'autre jour, je suis allé chez un marchand de journaux avec mes filles. Je leur ai dit que je leur achetais chacune un magazine. Ma plus vieille (qui suit des cours d'anglais) est arrivée avec un petit livre jaune, genre «Petit guide pratique pour jeunes filles en fleurs».

Le titre? Boys are Stupid, Throw Rocks at Them! («Les garçons sont stupides, lance-leur des roches!»)

Quatre-vingts pages de petits énoncés concernant les garçons:
«Quelle est la différence entre un gars et un chien? Il n'y en a pas. Les deux puent, les deux passent la journée à dormir et les deux se sentent le péteux.»
«Tu veux avoir un chum? Assure-toi qu'il est domestiqué.»
«Les garçons font de bons animaux de compagnie. Tout le monde devrait en posséder un.»
«Les garçons ne se lavent jamais les dents», etc.

Vous imaginez un livre intitulé: «Les filles sont stupides, lance-leur des roches!»? Lise Payette et Françoise David seraient si révoltées qu'elles marcheraient nu-pieds jusqu'au siège social de l'ONU pour protester. Mais quand c'est le temps de ridiculiser et d'humilier les gars, pas de problème, allez-y fort et vargez dans le tas, ils ont la couenne dure!

Après ça, on se demande pourquoi les hommes ont une faible estime de soi et pourquoi ils sont si nombreux à se suicider...

«Les hommes ne sont acceptés socialement que lorsqu'ils deviennent une femme comme les autres», écrit le journaliste français Éric Zemmour dans Le premier sexe. Tout à fait vrai. Enfin, c'est ce que je pense. Mais qu'est-ce que j'en sais? Après tout, je ne suis qu'un homme...


Article publié originalement dans le numéro de septembre 2006 du magazine ELLE QUÉBEC
Commentaires
Partage X
Billets

Les filles sont stupides