Billets

Et si on osait?

Michel Cloutier Photographe : Michel Cloutier Auteur : Elle Québec

Billets

Et si on osait?

Ah... Le soleil, les vacances, les fins de semaine au bord du lac, un bon livre à la main... Rien de tel pour se reposer le corps et l'esprit. Pour faire le vide, mettre de côté, l'espace de quelques jours, nos gros et nos petits soucis, penser à autre chose que ce qui occupe quotidiennement nos cerveaux affairés...

Tiens, si on profitait de ces précieux moments de «relâche» pour faire le point. Sur quoi? Sur notre vie, nos réalisations, nos désirs, nos manques... Si on en profitait pour se poser ces questions essentielles à notre bien-être qu'on met trop souvent aux oubliettes: «Sommes-nous satisfaites de nos choix? Fières de nos réalisations? Nos rêves sont-ils comblés?»

Ce serait aussi le moment idéal pour réfléchir à tout ce qu'on a toujours eu envie de faire mais qu'on ne fait pas. Faute de...? Allez, avouons-le, combien de fois avons-nous camouflé par toutes sortes d'excuses bidon la peur de nous lancer dans un projet qui, au fond, nous tenait à coeur? Et si on osait, pour une fois? Tout comme l'ont fait les trois célibataires qui témoignent dans l'article «Pas besoin d'être en couple pour se réaliser», de Manon Chevalier. Malgré leurs doutes et les embûches rencontrées en cours de route, ces femmes ont décidé de foncer, de prendre leur destin en main. L'une en achetant le condo de ses rêves, l'autre en ouvrant un restaurant et la troisième en immigrant au Québec. Quel risque court-on à tenter d'accomplir nos rêves? Celui d'échouer, d'accord. Et après? Se tromper, faire des erreurs, ça a du bon. Ça permet d'apprendre et de se sentir plus confiante lorsqu'on se hasarde à nouveau. Autre avantage, et non le moindre: on ne vit plus avec le regret de ne jamais avoir essayé.

Cet été, je vais prendre une pause et réfléchir. Tenter, moi aussi, de passer à l'action afin de concrétiser certains de mes désirs, même petits. Mais pour l'instant, je vais fermer mon ordi et me reposer. Après tout, j'accouche d'un petit garçon demain, ce n'est pas le moment de prendre des risques. C'est le moment pour moi de profiter de ce rêve qui m'est cher - avoir un deuxième enfant - et qui se réalise enfin.

Clarie Cholley
ccholley@ellequebec.com


À LIRE ABSOLUMENT

• L'entrevue intime de notre collaboratrice Danielle Stanton avec le craquant et réservé Sébastien Delorme, «Beau mec, bon coeur» (p. 44). Le capitaine des Canadiens dans Lance et compte: le grand duel (série qui sera diffusée au petit écran cet automne) nous parle, à coeur ouvert, de lui, de sa douce Julie Perreault, de son métier de comédien et de ses convictions.

• Les suggestions culinaires branchées et alléchantes que notre collaborateur Martin Tanguay a dénichées pour l'article «15 idées pour l'apéro» (p. 104). Un must pour faire swingner nos cinq à sept.

Tous les articles ont été originellement publiés dans l'édition d'août 2009 d'ELLE Québec, en kiosques du 26 juin à la fin juillet.

 
Commentaires
Partage X
Billets

Et si on osait?