Voyage au pays des ours polaires

L'ours blanc est menacé. La banquise se dérobe sous ses pattes. Visite à Churchill (Manitoba), la «capitale mondiale de l'ours polaire», pour voir de quoi il en retourne.

Par
Louise Dugas
Ours polaires

Ils sont des dizaines, majestueuses boules de poil au milieu du désert blanc. Ils n'ont pas mangé depuis des mois. Ils ont faim. Ils errent comme des somnambules en n'attendant qu'une chose: que l'eau de la baie gèle pour aller chasser le phoque. Ça fait des jours que mes compagnons de voyage et moi observons les plus grands prédateurs du monde. Ce à quoi nous assistons, c'est à leur combat pour la vie. Pour la survie.

 

LE BOUT DU MONDE


Vendredi 14 novembre, 11 h 30. Je suis au nord du 58e parallèle, l'équivalent pour moi de la Lune. Le sol est jonché d'arbustes rabougris et de roches laissées là par le passage des glaciers. Il neige, il fait un froid inhumain. Le réchauffement climatique, tu parles! J'ai le nez rouge, les lèvres gercées...,mais le sourire fendu jusqu'aux oreilles.

Je suis à Churchill, la «capitale mondiale de l'ours polaire». Savez- vous où c'est? C'est à 970 kilomètres au nord de Winnipeg, au Manitoba, du côté ouest de la baie d'Hudson. Je suis à bord d'un buggy, étrange croisement entre un poids lourd et un autobus scolaire, conçu pour rouler dans la toundra. Le véhicule est chauffé, mais les fenêtres sont grand ouvertes et les appareils photo font clic, clic, clic!

Buggy-EQ236.jpg

À droite du buggy, deux ours polaires. Deux montagnes de muscles et de griffes. À l'intérieur, 18 touristes près de l'apoplexie. Il y a Avis, 82 ans, qui a enseigné toute sa vie à l'école primaire et qui a économisé tous ses sous pour s'offrir ce voyage. Il y a aussi Mark, dont l'épouse, Cathy, a refusé «le contrat de sa vie en finances» pour réaliser son rêve. Klaus, un orthodontiste de 59 ans, qui se vante d'avoir vu Knut, l'ourson du zoo de Berlin, et qui a traîné dans ses bagages son ours en peluche. Ed et Shirley, propriétaires d'une compagnie de taxis, qui ont rendu visite aux manchots de l'Antarctique l'an dernier et qui aujourd'hui viennent admirer les rois de la banquise...

La suite : Churchill, une destination courue 

 

PHOTOS:  Cathy Pemberton (Ours seul); Day Break Images (Buggy).

DATE DE PUBLICATION: 2009-12-10 , Tiré du magazine Elle Québec, avril 2009

Plus de contenu, à lire dans nos sections Style de vie et Voyages

Mots-clés :

Elle aime aussi

comments powered by Disqus

VIDEOS

Concours