Voyages
25 oct. 2012

Voyages: cap sur l'Inde

Par Carolyne Parent

Auteur : Elle Québec

Voyages
25 oct. 2012

Voyages: cap sur l'Inde

Par Carolyne Parent

Photo: Alamy

Mumbai

La jungle urbaine

L'ancienne Bombay des Britanniques est non seulement le centre financier de l'Inde, mais aussi la capitale du glamour, du cinéma et de la mode de ce pays. C'est également sa ville la plus densément peuplée: 18 millions d'habitants, dont plus de la moitié vivent dans des bidonvilles. Cauchemar urbain pour les uns, chaos organisé pour les autres, la Mumbai des haillons et des paillettes distille une énergie sans pareille. Visite en cinq temps.


Gateway of India (La porte de l'Inde)


Cet arc de triomphe érigé dans les années 1920 pour commémorer une visite royale est le monument colonial le plus célèbre de Mumbai. Ironie du sort, c'est sur son esplanade qu'une foule d'Indiens s'est massée en février 1948 pour dire goodbye aux dernières troupes britanniques. Aujourd'hui, les Mumbaïtes s'y rassemblent comme on le faisait autrefois sur le parvis de nos églises, et pour les mêmes raisons: discuter, flirter, voir et être vu!


L'hôtel Taj Mahal palace


Construit de 1898 à 1903 par un membre de la puissante famille Tata, l'hôtel emblématique de la ville est le préféré des stars et des chefs d'État. Délicieusement rétro, son Sea Lounge est aussi couru par les familles de la bonne société, qui s'y donnent rendez-vous pour arranger le mariage de leurs enfants. Faites-y une pause high tea, vue sur la mer d'Arabie en prime. (tajhotels.com)

 

Photo: Alamy, Le lavoir Dhobi Ghat

Le lavoir Dhobi Ghat

Beau temps, mauvais temps, les membres de la caste des dhobis (blanchisseurs) battent des tonnes de linge sur la pierre dans un immense lavoir à ciel ouvert situé près de la gare Mahalaxmi. Inimaginable! Leur système secret de marquage des vêtements s'est déjà avéré utile à la résolution de crimes, et sert aussi, sans l'ombre d'un doute, à blanchir des suspects...


Les plages de Chowpatty et de Juhu

Je vous souhaite d'être à Mumbai pendant la fête la plus importante, celle dédiée au dieu préféré des hindous, Ganesh, qui porte chance! Au dernier jour des célébrations, les dévots plongent leurs gigantesques sculptures du dieu à tête d'éléphant dans les flots. C'est spectaculaire! Même quand il n'y a pas de fête, c'est aussi le party, le weekend, sur ces deux plages. (En 2012, la fête de Ganesh se déroulera du 19 au 29 septembre.)


Shopping

Les tentations sont tellement nombreuses que les accros du magasinage font appel à un personal shopper pour guider leurs choix. Mes bonnes adresses: pour des cotonnades de qualité à prix doux, Fabindia, qui emploie 40 000 artisans de l'Inde rurale, et Bombay Electric, une boutique multi-designers très cool. (Pour organiser une sortie shopping: abercrombiekent.com; fabindia.com, bombayelectric.in)

 

Photo: Carolyne parent, un couple de tisserands de tapis

Jodhpur

Le bijou bleu

Bienvenue au Rajasthan, la légendaire «terre des rois» aux portes du désert du Thar. Par Brahma, dieu créateur hindou, les maisons azur de Jodhpur, imbriquées les unes dans les autres, composent un formidable tableau cubiste! Et c'est loin d'être la seule merveille de cette ville qui a donné son nom à un pantalon...


Le fort de Mehrangarh

Perché sur une colline, cet ensemble de palais de grès, ciselé finement comme de la dentelle, témoigne de la puissance des anciens maharajahs du royaume. Y sont exposés des howdahs (palanquins pour se promener à dos d'éléphant), des haltères en bois incrustés d'ivoire, pour les femmes, et bien d'autres objets d'une richesse inouïe. De petites mains sculptées dans la pierre rappellent aussi qu'autrefois, au décès d'un roi, ses épouses l'accompagnaient sur le bûcher funéraire. Frissons. (mehrangarh.org)


La ville basse

C'est un enchevêtrement de ruelles débordantes de vie près de la tour de l'horloge et de son marché, ou assoupies dans le secteur des maisons bleues (une couleur qui chasse les moustiques et protège de la chaleur, dit-on, mais surtout réservée aux habitations des brahmanes, la plus élevée des castes indiennes). Achetez un kachori (beignet végé frit typiquement rajasthani) dans le premier quartier, puis explorez l'oasis qu'est le second!


Ils filent un bon coton

À Salawas, un village des environs de Jodhpur, Roopraj Prajapati tisse de superbes dhurries (tapis de coton) en tandem avec son épouse. Il faut les voir à l'oeuvre sur leur métier archaïque posé sur le sol en terre battue. Des «célébrités» en attirant d'autres, même le prince Charles est passé leur serrer la pince! (rooprajdurry.com)


La cérémonie de l'opium

Rendez aussi visite aux Bishnoïs, membres d'une secte écolo vivant près de la cité. En gage d'amitié, ils broieront des graines de pavot à opium pour en tirer de l'huile, y ajouteront de l'eau (embouteillée), puis filtreront le «cocktail», que vous serez invitée à boire dans la main de celui qui l'offre.


La cuisine du désert

Elle est relevée d'épices, qui rafraîchissent le corps par temps chaud, et fait un grand usage de marinades pour attendrir les viandes. La crème et le babeurre sont utilisés, de préférence à l'eau, pour apprêter les aliments. Découvrez-en tout le raffinement chez Pillars, un des deux restos de l'Umaid Bhawan Palace (voir l'encadré Chez le maharajah...)

 

Photo:Carolyne Parent

Delhi

Une mégapole mosaïque

Au fil des siècles, Delhi s'est enrichie de fabuleux monuments qu'ont laissés chacun de ses souverains: sultans turco-afghans, empereurs moghols, gouverneurs britanniques. À cet égard, la mégapole rappelle... Rome! Autre surprise: bien pourvue en jardins, en parcs et en boisés, elle est étonnamment verte. Pour en explorer tous les recoins, n'hésitez pas à emprunter son métro climatisé, un symbole de la modernité du pays.


Old Delhi

Son Fort rouge et sa mosquée Jama Masjid sont impressionnants, mais c'est surtout l'ambiance orientale de ses bazars et la pagaille régnant dans les ruelles autour de la grande artère commerciale Chandni Chowk qui me séduisent à chaque visite. Un tuyau: prenez un rickshaw pour visiter l'ancienne capitale musulmane de l'empereur Shah Jahan. Vous n'en manquerez aucun attrait tout en donnant du travail à quelqu'un...


New Delhi

Construite de 1911 à 1931 par les Britanniques, la capitale du pays est l'élégance même. Mes endroits préférés: les jardins de Lodi, la tombe de Humayun (un mini-Taj Mahal!), le Musée national (pour sa précieuse collection de peintures miniatures) et, à l'hôtel Taj Mahal, Varq, un resto glam de fine cuisine indienne. (nationalmuseumindia.gov.in; tajhotels.com)


Hauz Khas village

Coup de coeur pour ce secteur, un des plus hip de Delhi! Aux abords d'un réservoir, on trouve les ruines d'un tombeau royal; dans ses rues piétonnes, des cafés, des galeries d'art et des boutiques. Où aller? Au munkee.see.munkee.doo, l'atelier de couture de deux jeunes designers, et au Gunpowder, un sympathique resto donnant sur le plan d'eau et servant une délicieuse cuisine du sud de l'Inde. (munkeeklozit.blogspot.com)


Shopping

La croissance économique du pays, manifeste à Delhi, est portée par le nombre grandissant d'Indiens joignant les rangs d'une classe moyenne avide de biens de consommation. De quoi se déculpabiliser de magasiner au chic complexe commercial en plein air Santushti, à la boutique branchée Good Earth du marché Khan, ainsi que chez Manish Arora et Rajesh Pratap Singh, deux designers stars! (goodearth.in, manisharora.ws, pratap.ws)


Comme à la maison chez Thikana

Atul Bhalla (un sosie de Javier Bardem) et sa femme, Sheetal, ont transformé deux étages de leur maison en gîte du passant. J'en ai aimé l'élégante déco thaïe et la terrasse sur le toit, sans oublier la gentillesse de Sheetal, qui connaît tout de Delhi, jusqu'à un maître reiki! (thika nadelhi.com)

 

 

À LIRE: La Roumanie: un pays antique et moderne

 

 

 

Mots-clés
Partage X
Voyages

Voyages: cap sur l'Inde