Voyages

Voyage: en croisière sur l'Atlantique

Carolyne Parent Photographe : Carolyne Parent Auteur : Elle Québec

Voyages

Voyage: en croisière sur l'Atlantique

Voguer des jours entiers sans apercevoir la moindre côte à l'horizon, vivre l'expérience un rien mythique des élégantes traversées d'autrefois... J'en rêvais depuis des années. C'est donc remplie d'attentes hautes comme un tsunami que je me suis embarquée l'automne dernier pour une évasion de 15 jours de Lisbonne à Miami. D'autant plus que le nom du navire de Crystal Cruises à bord duquel j'allais monter correspondait exactement à ce dont j'avais alors le plus besoin: Serenity!

Dans le jargon de l'industrie touristique, la croisière transatlantique est appelée «croisière de repositionnement». C'est le voyage que font les paquebots à la fin de leur cycle de navigation dans une région donnée pour rallier leur nouveau port d'attache. Au printemps, par exemple, ils quittent les Caraïbes pour mettre le cap sur l'Europe et, à l'automne, ils font le trajet inverse. Contrairement aux croisières traditionnelles, où il arrive qu'on s'arrête dans autant de ports différents que notre voyage compte de jours, les croisières de repositionnement durent plus ou moins deux semaines et font peu d'escales. Vous voulez voir du pays? Désolée, ce type de voyage n'est pas pour vous, étant donné le grand nombre de jours passés en mer. Par contre, si vous avez envie de vous lessiver les idées en contemplant les flots bleus, vous serez servie! Le panorama marin favorisant l'introspection, je pressens d'ailleurs que les bateaux ne sont pas les seuls à se «repositionner» durant ces traversées...

 

Larguez vos amarres!

Parti de la capitale du Portugal, Lisbonne, le Serenity a vogué toute une journée avant de faire escale à Casablanca, au Maroc. Une autre journée de navigation nous a ensuite menés à Santa Cruz de Ténérife, aux îles Canaries. Puis, bye-bye, terre ferme, bonjour, grande étendue bleue à perte de vue pendant cinq jours jusqu'à Saint-Martin. Une chaise longue sur une terrasse à la poupe du navire, une petite laine, le ronron régulier des machines, l'esprit à la dérive, de grands bols d'air marin: quel bonheur! Et sans nausées, qui plus est, grâce aux stabilisateurs du paquebot et à un Atlantique passablement pacifique.

S'ennuyer, dites-vous? Mais il faudrait le faire exprès, compte tenu de toutes les activités à bord: cours de langues, de piano, de peinture, de confection de bijoux, de golf, de yoga, de Pilates... Bref, voilà autant d'occasions d'élargir ses horizons! En fait, la plupart de ces activités ne sont pas exclusives à Crystal: elles sont proposées par la majorité des compagnies, qui rivalisent d'imagination pour nous permettre de meubler agréablement notre traversée. Les navires de Holland America (holland america.com) offrent aussi des cours de cuisine et de «mixologie», tandis que plusieurs paquebots de Royal Caribbean (royalcaribbean. com) nous invitent à enfiler patins à glace ou gants d'escalade. À bord de certains bateaux de Celebrity (celebrity cruises.com), on peut même apprendre à souffler du verre! Et puis, il y a toujours la possibilité de s'abandonner au farniente en profitant de la piscine et du spa...


VOYAGER AVEC... MAMIE ET PAPI?

L'âge moyen des croisiéristes dépend de plusieurs facteurs: les compagnies, les destinations, la durée et le prix. De façon générale, plus la croisière est chère, plus la clientèle est âgée. Par exemple, Carnival et ses «Fun Ships» attirent plus de jeunes que Cunard, une compagnie de tradition classique. La croisière de repositionnement, quant à elle, est plus populaire auprès des retraités que des trentenaires, soit parce qu'ils ont plus de temps à leur disposition que leurs cadets, soit parce qu'ils sont plus contemplatifs. Cela dit, tous trouvent leur compte dans l'éventail des activités proposées. Et puis, comme vous faites cette croisière pour décrocher, votre principale «compagne» de voyage sera... la mer!

Ambiance à bâbord

D'une capacité de 1000 passagers, le Serenity est un navire à échelle humaine (j'ai donc pu trouver ma cabine sans GPS, yé!). Cela dit, sa taille lui permet tout de même d'offrir un bon choix de bars et de restaurants, dont un bar à sushis de la fameuse chaîne Nobu. J'ai aussi apprécié son luxe discret: fine porcelaine, literie de qualité et nouvel aménagement intérieur très classe - et pas seulement dans les cabines de catégorie penthouse desservies par des majordomes. Notre traversée avait un thème: le ballroom dancing. Cours de danse, soirées passées au son d'un orchestre live et spectacles décoiffants donnés par des danseurs professionnels étaient donc au programme. Je dois reconnaître que même si je suis plus Zumba que samba, ce thème a contribué à créer une belle atmosphère rétro évoquant les traversées glamour de naguère. Plusieurs soirs, il était de rigueur de s'habiller chic. J'ai joué le jeu, ayant dévalisé avant de partir la penderie d'une amie fashionista pour compléter ma garde-robe. Et ces soirs-là, je vous jure, on se sentait on top of the world, comme Kate Winslet avant que le Titanic fasse naufrage. Heureusement que moi, je n'ai vu que le champagne couler!

 


Combien ça coûte?

Il y a des croisières transatlantiques pour tous les budgets: de la cabine intérieure (sans hublot) à 649 $ du Carnival Breeze (15 jours, de Barcelone à Miami; carnival.com) à la suite Queens Grill du Queen Mary 2 à 20 000 $ (7 jours, de New York à Southampton ou inversement; cunard.com).

Mais prenez note de ce qui suit...

  • Les aubaines (tarifs «deux pour un», transport aérien gratuit, etc.) sont à saisir des mois, voire un an, avant le départ du navire.
  • Les rabais de dernière minute ne concernent évidemment que les cabines qui sont encore libres, c'est-à-dire, le plus souvent, les cabines intérieures dépourvues de balcon.
  • Les pourboires, les dîners dans des restos qui exigent un supplément, un cocktail par-ci, une bouteille de vin par-là, tout ça fait vite grimper la note. Cependant, à Crystal Cruises (à partir de 2620 $ par personne pour le trajet Barcelone-Miami, 12 jours; crystalcruises.com) et à Regent Seven Seas Cruises (à partir de 4105 $ par personne pour aller de Londres à New York via l'Islande, 14 jours; rssc.com), chose rare, tout est compris dans le prix de la croisière.

 

Nous remercions la compagnie aérienne SWISS et la compagnie Crystal Cruises pour leur collaboration à la réalisation de ce reportage.

 

 

À LIRE: La Dominique: la vraie nature des Caraïbes

 

 

 

Commentaires
Partage X
Voyages

Voyage: en croisière sur l'Atlantique