Voyages

Voyage en Australie: l'itinéraire à suivre

Voyage en Australie: l'itinéraire à suivre

Kangaroo Island, en Australie Photographe : Carolyne Parent

Voyages

Voyage en Australie: l'itinéraire à suivre

D’Adélaïde à Sydney, au fil d’un itinéraire tour à tour urbain, maritime et viticole, on découvre les paysages grandioses de l’État d’Australie-Méridionale.

Première étape: Adélaïde

Campée entre l’océan Austral et la chaîne du Mont Lofty, la capitale de l’Australie-Méridionale a été fondée par des Britanniques libres et non par des bagnards, contrairement aux autres colonies du pays. Elle est donc l’héritière d’un riche patrimoine architectural et d’une tradition artistique bien ancrée. (southaustralia.com) Si l’on a quelques jours pour l’apprivoiser, on commence par visiter le South Australian Museum et la Art Gallery pour découvrir et apprécier la beauté de l’art aborigène. (samuseum.sa.gov.au; artgallery.sa.gov.au) Puis, on repère les koalas perchés dans les eucalyptus du Morialta Conservation Park, qui se situe dans la proche banlieue d’Adélaïde, et on se gâte à la JamFactory, vitrine privilégiée des joailliers, potiers et autres maîtres verriers australiens, ainsi que dans les petites boutiques de la Rundle Street East. (jamfactory.com.au) On savoure au bistro Blackwood ou au resto gastronomique Orana la cuisine côtière du chef Jock Zonfrillo, qui peut se vanter d’avoir familiarisé le fameux chef copenhagois René Redzepi avec les plantes indigènes comestibles de son coin de pays. Psitt: ses craquelins de kangourou à base de tendons frits provenant du marsupial — on vous voit faire la grimace! — sont surprenants (restaurantblackwood.com; restaurantorana.com) Le Mayfair, un charmant hôtel du centre-ville, est un incontournable du coin avec son bar sympa aménagé sur le toit. (mayfairhotel.com.au)

Australie rivière Torrens

La rivière Torrens ajoute au charme de la capitale de l'Australie-Méridionale. Photographe: Carolyne Parent

 

Deuxième escale: Kangaroo Island

Une envolée de 25 minutes au départ d’Adélaïde et… bonjour, le bush! Peu habitée, l’île de Kangaroo Island, KI pour les intimes, occupe une superficie de 4400 kilomètres carrés, dont 30 % sont protégés. Résultat? C’est un véritable zoo naturel! «Les visiteurs l’adorent parce qu’ils y voient un concentré de l’Australie», explique Craig Wickham, directeur de l’agence Exceptional Kangaroo Island. Sur ce, on part observer les lions de mer, qui squattent la plage de la bien nommée Seal Bay, et les otaries à fourrure de Nouvelle-Zélande, qui s’ébattent sur des rochers près d’Admirals Arch. Tout aussi impressionnant est le site où s’érigent les Remarkable Rocks, ces monstres de granit malmenés par les éléments depuis des millions d’années. Quant aux koalas, ils sont partout! KI, c’est aussi le point de vue idéal pour admirer l’océan Austral à perte de vue en arpentant le nouveau Wilderness Trail, un parcours de 61 kilomètres le long de la côte. Et puis on y trouve l’un des meilleurs hôtels de tout le pays, le Southern Ocean Lodge. Se fondant à son environnement, ce sublime établissement de 21 chambres et suites conjugue design épuré, haute gastronomie et explorations bien orchestrées. Ainsi, au cours de l’excursion «Kangas & Kanapés», on savoure un buffet apéritif en plein pâturage tout en observant Skippy et ses amis gambader en toute liberté! (exceptionalkangarooisland.com; kangarooislandwildernesstrail.sa.gov.au; southernoceanlodge.com.au)

 

Australie Kangourou

Un kangourou en liberté dans un pré. Photographe: Carolyne Parent

 

 

Troisième halte: la vallée Barossa

À une soixantaine de kilomètres au nord-est d’Adélaïde, bienvenue dans la «superstar» des régions vitivinicoles du pays. Produisant à elle seule 21 % des vins australiens, la vallée Barossa compte une centaine de cellar doors qui nous invitent à goûter les vins de syrah qui font son renom. Parmi elles, on retrouve évidemment celles de géants comme Jacob’s Creek, mais on en découvre aussi de moins connues: la toute petite maison Rockford, qui élabore encore ses nectars de façon artisanale, à l’aide d’une machinerie datant du XIXe siècle, et qui met en vente en décembre de chaque année, un mousseux de syrah unique au monde! Au palmarès de nos favoris, mentionnons Yalumba , une entreprise familiale réputée pour ses viogniers et la beauté de son site, ainsi que Seppeltsfield, qui jouit du prestige associé tout autant à ses vins fortifiés centenaires qu’à son excellent restaurant, Fino.

Si ces «trésors» locaux sont parfois connus internationalement, leur terre natale l’est beaucoup moins. Cette région de douces collines parcourues de troupeaux de moutons, de mers de vignes et d’oliveraies rappelle un brin la Toscane, un rien la Provence. Parsemez le tout d’un chapelet de hameaux proprets, fondés autour des années 1840-1850 par des colons britanniques et allemands, pour ajouter au charme pittoresque de la vallée.

L’hôtel boutique The Louise, membre des Relais & Châteaux, s’intègre d’ailleurs à merveille dans ce coin de pays idyllique: 15 suites, une piscine à débordement, une table qui fait honneur à l’agneau, aux fromages, au miel et à d’autres produits du terroir, le tout avec une vue sur les vignobles environnants. C’est plutôt inoubliable! (barossa.com; thelouise.com.au)

Australie panorama hôtel The Louise

Ce panorama, croqué de la terrasse de l'hôtel The Louise, est caractéristique de celui de la Barossa. Photographe: Carolyne Parent

 

La finale: Sydney

Après une envolée de deux heures au départ d’Adélaïde, nous voilà au coeur de l’effervescente capitale de la Nouvelle-Galles du Sud, dans le quartier The Rocks où les premiers convicts (condamnés) débarquèrent, en 1788. C’est là, dans le secteur le plus cool en ville et à distance de marche des restos et magasins, que siège l’hôtel-boutique Harbour Rocks, une propriété branchée de la collection MGallery by Sofitel. (harbourrocks.com.au) Quoi voir, quoi faire? Voici sept bons plans…

1. On prend l’apéro sur la terrasse de l’Opera Bar au coucher du soleil, pour profiter de la vue sur le célèbre Harbour Bridge, un des plus beaux havres du monde. (operabar.com.au)

2. On pose sa serviette à Bondi Beach et on agrémente son lunch d’un filet de barramundi grillé sur le barbecue au bistro de plage Surfish, avant de terminer l’après-midi au bar Icebergs Club où l’on profite d’une vue imprenable sur la mer. (icebergs.com.au)

3. Le samedi, on flâne d’étal en étal aux Paddington Markets et on découvre de grands noms de la mode australienne, dont Ellery, parmi les griffes haut de gamme que distribue Parlour X, une ancienne église reconvertie en boutique! Cap ensuite sur les transats mis à la disposition des passants au Reservoir Gardens, où l’on se prélasse tout en admirant la beauté de cet incroyable jardin suspendu (paddingtonmarkets.com.au; parlourx.com)

4. Le dimanche, à l’heure du brekkie (déjeuner), on se rend dans le quartier de Haymarket pour le populaire yum cha (littéralement «boire le thé»), sorte de brunch traditionnel chinois où l’on accompagne sa boisson d’un repas de dims sums. Notons au passage que le restaurant The Eight, qui propose une cuisine chinoise moderne, est sans cesse plein. Un bon signe! (theeightrestaurant.com.au)

5. On explore les galeries d’art du quartier émergent de Chippendale. L’une d’elles, White Rabbit, présente notamment une collection d’oeuvres chinoises contemporaines absolument spectaculaires. (whiterabbitcollection.org)

6. Depuis Circular Quay, on emprunte un traversier allant, entre autres, à Manly, histoire de prendre le pouls des localités et des plages de la rive nord de Sydney. (En elle-même, la croisière est extra!)

7. Et, bien sûr, on ne part pas sans se procurer une paire de bottes UGG!

 

La finale: Sydney

En fin de journée, cap sur l'Opera Bar pour trinquer entre amis, un rituel des citadins! Image by: Carolyne Parent

Carolyne Parent était l’invitée de la South Australian Tourism Commission.

 

 

 

Commentaires

Partage X
Voyages

Voyage en Australie: l'itinéraire à suivre