Sorties

Resto : les meilleures nouilles japonaises

Elle Québec
Sorties

Resto : les meilleures nouilles japonaises

Janvier, mon compte en banque frôle le rouge et le mercure est tombé sous la barre du -15. J’ai vraiment besoin du réconfort d’un bol de nouilles japonaises! Soba, udon ou ramen: peu importe la sorte. Si elles baignent dans un bouillon savoureux avec un œuf poché, je suis au septième ciel.Voici trois de mes adresses préférées pour en déguster  à Montréal. [caption id="attachment_4271" align="alignnone" width="300"] Bol de ramen avec fruits de mer au cari rouge, Hakata Ramen[/caption] 1. Hakata Ramen, 1216 rue Stanley, 2e étage, Montréal, 514 759-6688 À deux pas du QG d'ELLE Québec, c’est un incontournable le midi. Oubliez les sachets ultra-salés de nouilles et légumes déshydratés. Ici, la soupe ramen est apprêtée avec des ingrédients frais et le bouillon est maison. J’opte pour le ramen avec fruits de mer au cari rouge (12,50 $ le midi, avec une salade et un rouleau de printemps). Dans mon bol: des crevettes, des calmars, de la goberge, une feuille de nori, du maïs, des courgettes, des nouilles et un demi-œuf poché; le tout dans un bouillon au cari. Un vrai délice.   [caption id="attachment_4274" align="alignnone" width="300"] Nabeyaki Udon, Azuma[/caption] 2. Azuma, 5263, boulevard Saint-Laurent, Montréal, 514-271-5263 Mon restaurant japonais préféré. Je l’aime pour sa cuisine authentique, ses proprios accueillants et son excellent rapport qualité/prix. À chaque année, j’ai presque hâte que le froid s’installe pour pouvoir commander le Nabeyaki Udon (12 $ en soirée). Cette soupe est servie dans un bol en fonte qui garde la chaleur jusqu’à la dernière bouchée et permet à l’œuf poché de cuire tout doucement. J’adore qu’il y ait beaucoup de nouilles dans peu de bouillon. On n’a pas besoin de les chercher. Les nouilles udon sont plus dodues que les ramen et ont une texture soyeuse sous la dent. Voici ma technique de dégustation: entamer la crevette tempura alors qu’elle est encore croustillante, briser l’œuf et l’incorporer dans le bouillon, ajouter la poudre de piment et de sésame Nanami Tagarashi puis s’attaquer au reste. J’alterne des morceaux de pétoncles, de poulet, de champignons, de daikon, d’épinards et d’oignons verts avec de généreuses bouchées d’udon et des cuillerées de bouillon. Après ça, je rentre à la maison à pied.   [caption id="attachment_4275" align="alignnone" width="300"] Bol de ramen au porc, Kazu[/caption] 3. Kazu, 1862 Rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, 514 937-2333 Lorsque les hipsters du Mile-End sortent de leur quartier, c’est pour faire la file devant le pub japonais Kazu. Ils ne sont pas les seuls. Je suis aussi tombée sous le charme de la cuisine du chef et des serveuses japonaises. Mon plaisir: prendre place au comptoir, respirer les effluves des plats qui se font sous mes yeux et commander le bol de ramen au porc (12 $ le midi, accompagné d’une petite salade de pommes de terre). C’est une soupe toute simple: bouillon, nouilles, kombu, bok choy, fèves germées, demi-œuf poché et tranche de poitrine de porc. Le bol est gros et on ne pense jamais y arriver, mais mon appétit ne fait que croître à chaque bouchée… Mise en garde pour celles qui seraient tenter de donner rendez-vous dans ce genre de resto pour une première date: il faut maîtriser la technique de la cuillère et des baguettes pour éviter les risques élevés d’éclaboussures de bouillon et de mutilation au visage par des nouilles détrempées ;)
Commentaires
Partage X
Sorties

Resto : les meilleures nouilles japonaises