Sorties

Pour les fans de musique: l'expo
Musique - Le Québec de Charlebois à Arcade Fire

Par
Elle Québec
Sorties

Pour les fans de musique: l'expo
Musique - Le Québec de Charlebois à Arcade Fire

Par
[caption id="attachment_14247" align="alignnone" width="625"] Exposition Musique Charlebois a Arcade Fire ©Mélika[/caption] Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi, mais je trouve qu’il existe deux sortes d’individus. Ceux qui vibrent à la nostalgie, et qui sont émus par des sons et des images du passé ; et ceux dont la propension est de regarder inexorablement vers l’avant. L’exposition Le Québec de Charlebois à Arcade Fire, présentée du 30 mai au 13 octobre au Musée McCord à Montréal, ne transportera sans doute pas les filles à la recherche constante du prochain groupe émergent. Mais les autres qui, comme moi, ont un petit côté mélancolique, vont a-do-rer! D’autant que l’exposition recèle des moments d’émotion rares. Il faut toutefois prendre le temps de la parcourir avec l’audioguide en écoutant les chansons en lien avec les fabuleux souvenirs des artistes et les extraits de films ou de vidéos. Ah, la performance de Karkwa et de Malajube aux 20 e Francofolies de Montréal! Un morceau d’anthologie! Deux éléments de l’expo m’ont profondément remuée: les témoignages des artistes qui ont prêté leur guitare. Apprendre, par exemple, que Daniel Bélanger a écrit L’échec du matériel avec l’instrument qu’on a devant soi nous rapproche de l’instant magique lié à la création de cette œuvre. Et le dernier tableau, qui consiste simplement en un mini-salon avec des fauteuils, dans lesquels on prend place pour écouter trois des plus importantes chansons jamais écrites au Québec: Quand les gens vivront d’amour, de Raymond Lévesque; L’hymne à la beauté du monde, de Christian Saint-Roch et Luc Plamondon, chanté par Diane Dufresne, et Hallelujah, de Leonard Cohen reprise par Rufus Wainwright. Je serais restée là, à rêvasser, pendant des heures. Mes autres coups de cœur: -      la présence sympathique du band de trash metal Voivod, originaire de Jonquière, dont la grande importance dans l’histoire du rock est mille fois prouvée. Metallica et Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters) comptent d’ailleurs parmi ses grands fans ; -      La guitare d’Anna McGarrigle (sœur de Kate, et tante de Rufus et de Martha), une vieille Gibson datant de 1910 tapissées de graffitis ; -      les feuilles couvertes de ratures sur lesquelles des artistes ont écrit certaines de leurs chansons majeures, par exemple En berne, des Cowboys Fringants, Les géants, de Loco Locass , et La comète, le testament de Dédé Fortin des Colocs ; -      les costumes de scène d’Ivan Doroschuk (Man Without Hats), de Rufus et de Martha Wainwright, de Céline Dion, de Patrick Watson et, bien sûr, les célèbres lunettes de Dédé Fortin ; -      les images de Leonard Cohen dans son bain, en train d’écrire, tournées en 1964. Difficile de faire plus intime… [caption id="attachment_14252" align="aligncenter" width="427"] Leonard Cohen, 1970 ©Getty Images Leonard Cohen, 1970 ©Getty Images[/caption]

On se remémore quelques moments forts de la musique au Québec: L'évolution de la musique au Québec: les années 60 L'évolution de la musique au Québec: les années 70 L'évolution de la musique au Québec: les années 80 L'évolution de la musique au Québec: les années 90 L'évolution de la musique au Québec: les années 2000
Commentaires
Partage X
Sorties

Pour les fans de musique: l'expo
Musique - Le Québec de Charlebois à Arcade Fire