Restos et cuisine

J’ai testé: le tout nouveau (et somptueux!) Bar George, au centre-ville de Montréal

J’ai testé: le tout nouveau (et somptueux!) Bar George, au centre-ville de Montréal

Le Bar George  Photographe : Cindy La - Courtoisie

Restos et cuisine

J’ai testé: le tout nouveau (et somptueux!) Bar George, au centre-ville de Montréal

Au sein de la Maison Mount Stephen, bijou patrimonial montréalais, se trouve un établissement opulent, et pourtant accueillant, qui vaut décidément le détour: le Bar George!
 

Le majestueux bâtiment patrimonial Mount Stephen abritait autrefois un club privé ultra sélect. C’est peut-être pour cette raison que, dès qu’on pousse les grandes portes en bois de l’établissement — transformé depuis peu en hôtel de luxe —, on a tout de suite l’impression d’être une invitée V.I.P. Malgré le décor luxueux, chacun est le bienvenu dans cet endroit non moins chaleureux. «Notre but était qu’on puisse venir prendre un verre ou manger un morceau aussi bien en t-shirt et en baskets qu’en robe Chanel. On avait envie de démocratiser ce lieu historique et fascinant qui mérite d’être vu par le plus de personnes possibles», affirme Marco Gucciardi, directeur général du Bar George.  

 

Curieuse, je suis allée y faire un tour, un lundi soir pluvieux. Résultat? Entre un cocktail au magnifique bar imaginé par l’équipe de Metaphore Design, un repas plus que copieux dans la salle à manger grandiose, et un dessert, accompagné d’une tasse de thé fumante, dans l’une des pièces qui ressemblent à s’y méprendre à celles d’un manoir hanté, j’ai passé une excellente soirée. Verdict!

 

Les cocktails

Un délicieux Pimm’s Cup (le cocktail préféré de la reine d’Angleterre, rien de moins) m’attend à mon arrivée et donne le ton de la soirée. Le mixologue Maxime Boivin m’explique la carte des boissons avec un enthousiasme certain et se fait un devoir de m’en faire goûter d’autres, qu’il élabore avec un savoir-faire indéniable. Je teste le Golden Square Mile Sour, à base de gin, de liqueur de sureau et de cidre, puis au Boulevardier Du Baron, concocté avec du whisky, du Campari, du vermouth rouge et du marasquin. La soirée commence bien!

Le Golden Square Mile Sour

Le Golden Square Mile Sour  Image by: Cindy La - Courtoisie

L’ambiance

Dès les premiers instants, je suis éblouie par la beauté des lieux. Les boiseries, les tapisseries, le mobilier ancien, les lustres, les dorures et les vitraux: tout y est pour que je me sente plongée dans un épisode de Downton Abbey. Et j’adore ça! Ma coupe Marie-Antoinette à la main, je visite les différentes salles, toutes plus princières les unes que les autres. Le bar George est sans contredit un endroit où on a envie de rester longtemps, de flâner en profitant des bonnes choses de la vie (comprendre ici les cocktails et les bons petits plats!). C’est riche, mais doux et confortable, à l’image des canapés en velours qui décorent les jolies pièces de l’établissement. 

L'une des salles à manger

L'une des salles à manger  Image by: Cindy La - Courtoisie

Les plats

«Je veux que mes plats soient des feux d’artifices de saveur! Pas question que des goûts tièdes et fades se retrouvent à ma table», lance d’emblée le sympathique chef de cuisine Kevin Ramasawmy, alors qu’il s’apprête à m’expliquer les (trop) nombreux plats qui fument devant moi. Au menu de cette soirée gourmande: un croque gallois (sorte de croque-monsieur typique du pays de Galles), une salade de laitue et endives au babeurre, un poisson fumé accompagné de crumpets, ces petites crêpes anglaises divinement moelleuses, un tartare de bœuf, du maquereau de l’atlantique, un poulet de Cornouailles, un pâté à la joue de veau et rognons et, enfin, une épaule de porcelet de St-Canut. Le tout arrosé, bien entendu, de vins fabuleux choisis pour l’occasion. C’est un véritable festin qui m’attend… et je me régale! C’est en déboutonnant mon pantalon que je monte ensuite au deuxième étage, où m’attend une sélection de desserts décadents, accompagnés d’un choix de thés et de scotchs.

Le poulet de Cornouailles

Le poulet de Cornouailles  Image by: Cindy La - Courtoisie

L’histoire

De l’entrée au dessert, ce qui fascine — mises à part les saveurs des plats et des boissons — c’est le côté patrimonial du bâtiment. Plus qu’un resto, c’est une véritable expérience que l’on s’offre pendant quelques heures. J’ai presque l’impression de souper dans un musée! Et pour cause. Le Mount Stephen a été construit en 1880 par Georges Stephen, un immigrant écossais venu faire fortune en Amérique. Il y habita avec sa femme jusqu’en 1890. Puis, de 1927 à 2011, l’établissement a servi de lieu de rencontres pour les membres sélects d’un club privé, le Mount Stephen Club, à la base un Gentlemen's Club qui n’acceptera les femmes qu’en 1975. Le groupe Tidan a récemment repris les rênes de l’endroit pour le transformer en hôtel de luxe et en restaurant, tout en gardant le cachet original de ce lieu montréalais mythique. Prendre un verre au bar George, c’est faire un bond dans le passé, à une époque d'abondance et de luxuriance désormais révolue mais qu’il est possible de revisiter, du moins le temps d’une soirée…

Photo d'archives

Photo d'archives 

Bar George (1440, rue Drummond, Montréal)

Du dimanche au mercredi : De 7 h à 1 h

Du jeudi au samedi : De 7 h à 3 h

Pour le brunch: tous les samedis et dimanches, de 10 h à 15 h 30.

 

Commentaires

Partage X
Restos et cuisine

J’ai testé: le tout nouveau (et somptueux!) Bar George, au centre-ville de Montréal